Accueil / Livres / Fantastique / Galilée – Clive Barker
Bannière Institut de la Musique

Galilée – Clive Barker

galilee_org

Comme vous commencez à le savoir, je ne boude pas mon plaisir lorsqu’il s’agit de fantastique, et encore moins de Clive Barker, qui a toujours su m’emporter dans ses univers glauques et inquiétants. Et lorsqu’en plus il s’agit d’un bon gros roman dodu à souhait (672 pages) je n’allais pas bouder mon plaisir et vous en parler…

La couverture est signée Bastien Lecouffe-Deharme et comme d’habitude c’est un franc succès. Il se dégage une sorte de romantisme mélancolique de l’ensemble qui est vraiment intéressant à observer et retranscrit bien l’ambiance globale du roman. La présentation de l’éditeur met en bouche de manière intéressante :

Depuis la guerre de Sécession, les Geary et les Barbarossa, deux familles comptant parmi les plus puissantes d’Amérique, n’ont cessé de rivaliser. Jusqu’au jour où Galilée, prince charismatique du clan Barbarossa, tombe éperdument amoureux d’une femme qu’il ne peut avoir. Rachel, qui appartient au clan Geary, se retrouve alors prise entre les feux ennemis et découvre peu à peu d’inavouables secrets. Envoûtée par le mystérieux Galilée, Rachel se laisse entraîner dans une passion dévorante qui provoquera une véritable guerre des clans, opposant forces surnaturelles et magie ancestrale… Une histoire d’amour sulfureuse et interdite au cœur d’une fresque décadente, retraçant entre réalisme et magie l’histoire de l’Amérique.

Clive Barker nous propose ici un grand roman, une fresque magnifique à travers les âges autour de la rivalité entre deux familles, cristallisée par le personnage de Galilée. L’ouverture du roman est assez étrange, bien écrite et nous plonge au centre de la famille Barbarossa. Par la suite la vie de Galilée, ainsi que celle de Rachel seront disséquées et expliquées au lecteur dans leurs moindres détails, expliquant et développant la rivalité des deux familles. Mais l’auteur ne va pas s’arrêter là et c’est finalement un peu l’histoire du monde qu’il décrit par petites touches au fil de son histoire. Qu’il s’agisse de l’antiquité avec l’histoire de ce pêcheur devenu prophète, ou bien des années 50, ses talents de conteur parviennent à nous emmener au fil des pages sur les traces de ses personnages. Ce roman est finalement assez lent au niveau du rythme mais on est comme installé dans un bon fauteuil, assistant à un bon film : douillettement installé et immergé dans l’histoire racontée. Mais ce ne serait pas du Clive Barker si l’occulte et l’horreur ne venaient pas se mêler de la partie et bien évidemment les personnages vivront leur part d’expériences traumatisantes, en même temps que le lecteur.

Comme à son habitude ses personnages sont forts, bien construits et développent une psychologie au fil des pages qui est évolution constante. Les évènements les font changer, pour le meilleur comme pour le pire, et Clive Barker parvient à merveille à rendre cette adaptabilité purement humain sur ses personnages de papier et d’encre. Stylistiquement, rien à redire, tout est bien carré et parfaitement traduit

Galilée est un roman à part dans ce que j’ai pu lire de Clive Barker. Plus long que beaucoup d’autres, plus lent également, il n’en garde pas moins une saveur tout à fait particulière, même une fois la lecture terminée. Si vous aimez vraiment le fantastique alors goûtez à cette saveur si particulière qui est celle de Barker, vous ne devriez pas le regretter…

Galilée
Clive Barker
Bragelonne
25 €

Eldricht Tales

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

The Haunting of Hill House – Mike Flanagan

Une famille devient célèbre après leur fuite la maison la plus hantée des Etats-Unis. Leurs …

Les fantômes du nouveau siècle tome 1 : La soupe aux arlequins – Jean-Philippe Depotte

Paris. En cette année 1900, Marie-Antoinette, jeune arnaqueuse évadée d’un orphelinat, rêve de modernité ! …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *