Home / Livres / Galaxies n°5 – Dossier : Catherine Dufour – Eté 2009

Galaxies n°5 – Dossier : Catherine Dufour – Eté 2009

Galaxie SF est l’une des plus vieilles revues de science-fiction existante et pour ce cinquième numéro de la nouvelle série, sa réputation va encore grandir. Avec pour thème de dossier le personnage si particulier qu’est l’auteure Catherine Dufour, ce numéro promet d’entrer dans les annales et finalement, cela ne va pas manquer…

Commençons par les nouvelles. Nuit noire, sol froid de Laurent Queyssi est une nouvelle de bonne facture sans être exceptionnelle. Elle a le mérite de proposer une vision assez particulière d’une humanité future coincée dans un vaisseau spatial, créant sa propre méthode de transmission de l’histoire. La vie synchrone de Jay Caselberg est un texte convenable mais qui ne déchaînera probablement pas les foules tout en restant agréable à lire. Première ligne de Carlos Gardini est d’un autre niveau. Le récit du soldat amputé qui a la possibilité de reprendre le combat est une thématique que je n’avais jamais vue être explorée et qui m’a purement et simplement ravi. Très agréable à lire, elle est également passionnante. Improbable de Will McIntosh ramène un peu le lecteur sur terre avec une histoire un peu fade malheureusement.
La dernière nouvelle, La Porte d’Elise Fontenaille, termine à merveille ce premier pan de la revue avec un texte étrange, empreint de mélancolie et qui attise la curiosité du lecteur. Il est finalement trop court pour que l’on ait le temps d’apprécier dans sa véritable mesure le talent de l’auteure, mais reste un bon moment.

Vient ensuite le dossier central de ce numéro sur Catherine Dufour. Il débute avec un lexique assez drôle et décalé de cette auteure sur des mots aussi divers que Féminisme, Humour ou encore Expérimentation. Suivent des « Notes à l’attention de l’archéologue du futur », où chacun des livres de Catherine Dufour est décrypté pour le lecteur qui ne les aurait pas encore lus. Intéressant, cet article poursuit dans la lignée du lexique avec beaucoup d’humour.
« Regards croisés sur Catherine Dufour » propose une vision de l’auteure par le biais de ses amis, de ceux qu’elle côtoie sur les salons, festivals,… Loin de la complaisance qu’on pourrait attendre d’un tel exercice, une certaine véracité de caractère est bien représentée.
Viennent ensuite une petite interview en trois questions bien sympathique et une bibliographie voulue la plus exhaustive possible.
Pour conclure ce dossier, Catherine Dufour fait entrer son lecteur dans son univers très particulier avec une nouvelle représentant à merveille son style d’écriture et sa manière de concevoir l’imaginaire. Passionnant !

La rubrique « Regards sur la SF européenne » nous propose pour ce numéro une vision de la science-fiction en République Tchèque. On commence avec les grands classiques avant de passer aux nouvelles pousses et cet article nous permet de voir que la science-fiction existe aussi sur de nombreux autres rivages et qu’elle n’est pas moins agréable à lire… Un entretien avec l’un de ces auteurs de SF tchèque, Martin Sust, vient ensuite et nous permet d’approfondir la question.

Le dossier sur la SF arabe est tout à fait passionnant et nous ouvre les portes de l’univers de ces auteurs écrivant de la science-fiction dans des situations parfois assez inconfortables… Les trois entretiens qui suivent nous en révèlent encore plus.

Et pour terminer ce cinquième numéro, les inévitables chroniques de livre. Elles sont assez bien écrites et ne représentent pas trop mal le panel d’ouvrages proposés.

Ce cinquième opus de la revue Galaxies montre donc une progression toujours croissante de la qualité rédactionnelle de l’équipe et du choix des nouvelles. Les amateurs de science-fiction ne doivent donc pas hésiter à se jeter sur ce numéro, ils ne le regretteront pas.

Galaxies Science-fiction n°5
Dossier : Catherine Dufour
Eté 2009
11 €

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l’imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d’Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom.

Ce faisant il assure également la direction littéraire d’anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

Juste un peu de cendres – Aurélien Police et Thomas Day

  Juste un peu de cendres est le premier comics d’Aurélien Police, illustrateur reconnu pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *