Accueil / Livres / Fulgrim – Graham McNeill

Fulgrim – Graham McNeill

Graham McNeill fait partie de ces auteurs qui restent en mémoire lorsque l’on parle des univers de Warhammer 40.000 et donc le voir s’atteler au personnage énorme que représente Fulgrim est un pur plaisir ! Car le primarque de la légion des Emperor’s Children est à la fois atypique et sublime au sein de cet univers. Il propose un éventail surprenant de possibilités pour un auteur et je peux vous dire qu’ici il s’est fait plaisir ! Les Emperor’s Children se considèrent eux-mêmes comme la plus grande des légions de l’Empereur alors que la Grande Croisade avance toujours plus loin, et leur quête de perfection va les poussez sans cesse plus loin sur les chemins de l’Hérésie ! Découvrez donc à ma suite comment une légion aussi flamboyante a pu céder aux plus bas instincts de la décadence et trahir l’Humanité…

La couverture est, comme d’habitude, très dynamique et bien conçue et appuyée par une présentation de la part de l’éditeur vraiment dynamique :

Nous sommes au trente et unième millénaire, et l’Humanité est à l’apogée de sa puissance. Tandis que la Grande Croisade menée par le Maître de Guerre continue de conquérir la galaxie, Eulgrim, primarque des Emperor’s Children, lance ses guerriers au combat contre un infâme adversaire extraterrestre. Dans le sang de cette campagne pousseront les graines qui mèneront cette fière légion à la trahison, et lui feront emprunter les voies de la corruption la plus sombre. En prélude au Massacre du Site d’Atterrissage sur Istvaan V, Graham McNeill relate la déchéance tragique de Fulgrim dans ce nouveau roman consacré à l’Hérésie d’Horus. Découvrez le cinquième roman de la série de l’Hérésie d’Horus et percez les mystères de la création de l’un des meilleurs univers de science-fiction, celui de Warhammer 40,000 !

Fulgrim, personnage orgueilleux s’il en est, est le genre de protagoniste que le lecteur adore ou déteste dès la première minute. Et il en va finalement de même pour sa légion qui cherche avant tout à être la première, la meilleure, en tous points. Sur les traces de leur Primarque, les Emperor’s Children vont donc se lancer dans la quête impossible de la perfection tant physique qu’artistique ou guerrière et cela avec un succès tout relatif car ils vont bien vite emprunter un chemin qui les emmènera sur la pente de l’Hérésie et dans les bras du Prince des Plaisir, le Dieu du Chaos Slaanesh. La déviance va donc s’avérer être l’un des mots d’ordre de ce roman et Graham McNeill n’a pas son pareil pour raconter la gloire, puis la décadence d’une légion, le tout avec une foultitude de détails. La folie douce qui va peu à peu faire sombrer les membres de la légion, mais également  les simples humains les accompagnant, nous est ici décrite avec force talent.

Le scénario proposé ici est, dans les grandes lignes, bien connu du lecteur avant même d’attaquer la première page mais finalement ce n’est pas tant la finalité que de découvrir l’infinité de petits détails qui y ont mené qui va s’avérer ici importante. Au fil des pages le lecteur prend conscience de l’inéluctabilité du destin des EMperor’s Children et que du fait même de leur nature ils étaient voués à échouer.

Graham Mc Neill nous propose également une galerie de personnages étonnant et qui a le mérite de renouveler réellement l’intérêt du roman par le changement régulier de points de vue. Le style de cet auteur est toujours aussi fluide et propose une véritable immersion dans ses propos.

Le roman Fulgrim est donc, à mon sens, une réussite rare. Prendre ainsi la mesure d’un Primarque et parvenir à rendre compte de manière aussi efficace et réussie de la déchéance du fait de ses propres défauts, transmis à ses fils génétiques tient du génie littéraire. Car oui en ouvrant ce roman le lecteur sait exactement à quoi s’attendre. Et pourtant il parvient à surprendre, à proposer des éléments inattendus ou des petites histoires qui n’auraient pas existé sans qu’il ne se penche sur la question. Les fans de l’Hérésie d’Horus vont tout bonnement adorer, et c’est une excellente marche pour se lancer dans l’univers si cela n’est pas fait, donc n’hésitez pas !

Fulgrim
Graham McNeill
Black Library

Eldricht Tales

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

La Dîme de Sang – Carcharodons T1 – Robbie MacNiven

La Black Library tente régulièrement de développer ses univers à travers de nouveaux concepts et …

La Bataille des Abysses – Ben Counter

Retournons un peu au cœur de L’Hérésie d’Horus avec ce roman de Ben Counter qui …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *