Home / Musique / Métal / Following The Starlight – Heimsgard

Following The Starlight – Heimsgard

J’avais déjà découvert l’univers musical de Heimsgard lors de la sortie de l’album précédent, Ordrag, et lorsque j’ai vu que sortait sa nouvelle production je n’allais pas me faire prier pour y jeter une oreille attentive et vous faire part de mes observations !

Petit point global pour rappeler que Heimsgard est le projet solo de Raido, et que donc il fait TOUT sur cet album. Cela démontre à mon sens une véritable vision musicale profondément intéressante. Mais passons au son, car seul cela parle réellement au final. On entame l’album avec The Price To Asgard et ses sonorités profondément celtiques, qui ouvrent de manière épique un album qui s’annonce donc sous l’influence du Nord ! L’enchaînement avec I Was Born Under a Wandering Star se fait sans difficultés et on rentre donc dans le gras du sujet, si je puis dire. Les guitares proposent un son entraînant, tandis que les flutes en fond donnent un aspect purement fantasy. Des entrées en matières telles que celle-ci on en voit peu ! Et cela va continuer tout au long de l’album. Prenons par exemple The Horseman Inn, morceau puissant, mettant de nouveau en avant tous les aspects de ce mélange de celtique et de metal propre à Raido. Les guitares offrent ici des ritournelles créant une ambiance immersive à souhait.

Mais d’autres chansons sont également à retenir sur cet album. On peut par exemple citer l’excellente Aurora, qui invite à une danse endiablée de bout en bout. Les mélanges de voix donnent également un sel spécial à cette piste. Perpetual Moonlight, avec son début marin, ouvre une grande page de festivité, on s’imagine parfaitement sur la plage, sous les étoiles autour d’un feu. Magnifique… Allez, soyons fous, citons-en une dernière : In The Name Of The King. Celle-ci garde l’aspect festif et une rythmique très rapide qui impressionne réellement, notamment à la flute. Le mélange entre growl et cet aspect celtique est juste parfait…

Raido, via Heimsgard, nous propose donc, avec Following The Starlight, un voyage dans son univers où il démontre que point n’est besoin d’être 25 sur scène pour produire du bon metal pagan comme on l’aime. Sa vision musicale est en tous cas proprement impressionnante et je vous invite à le découvrir dès que possible si jamais vous en doutez encore !

Following The Starlight
Heimsgard
Epictural Prod.
2018

Eldricht Tales

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

Smalls Change (Meditations upon Ageing) – Derek Smalls

Pas un metalleux ne peut ignorer Spinal Tap. L’ampli à 11, le 32ème batteur de …

Disobey – Bad Wolves

Bad Wolves est un groupe de metal américain, fondé en 2017 et qui nous propose …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *