Accueil / Reports / Concerts / Far Away – Warfield – The desperate sons – Studio Campus – Paris – 12/10/2018

Far Away – Warfield – The desperate sons – Studio Campus – Paris – 12/10/2018

Me revoilà au Studio Campus où j’ai été conviée afin de découvrir trois nouveaux groupes. Une invitation au voyage entre Londres avec The Desperate Sons , la Réunion avec Warfield et la Bolivie avec Far Away! Dépaysement assuré et ambiance d’enfer du début jusqu’à la fin !

Je commence la soirée avec The Desperate Sons. Composé de Joachim, Joris, Grégory et Thomas, le groupe s’est formé en 2015. Si vous êtes fan de rock, de blues, de hard-rock, de Led Zeppelin, de déhanchés et de voix qui monte à vous faire lever les poils des bras, voici la formule magique qui fait que The Desperate Sons nous a emmené en pleine ambiance Londonienne des « seventies » avec ses compositions mais également avec une reprise de « Black Country » juste après un medley de Led Zeppelin juste génial !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

La soirée continue avec un groupe venu tout droit de l’île de la Réunion ! Warfield a entamé sa tournée française et européenne en passant par Paris et quel accueil !

Dès les premières notes, Fly, Olivier, Alexandre et Guillaume nous ont joué un death metal puissant, profond et bien gras comme ils disent ! Alliant leurs influences musicales (Sepultura, Slayer, Whitechapel…) aux chants réunionnais sur certaines chansons, j’ai trouvé cela très entraînant et j’ai pu voir que le public était également très réceptif à leur univers.

Un super set qui finit sur un chant réunionnais a cappella pour une dernière photo de famille et un public qui en redemande !  Leur E.P « Face to Face » est tout frais (sorti en Mai dernier) et nous leur souhaitons de revenir très vite sur les scènes Parisiennes !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Place maintenant à Far Away. Découvert en mai dernier grâce au Far Away’s Friend Festival (http://www.emaginarock.fr/far-aways-friends-festival-studio-campus-1-2-06-2018/), j’avais aimé leur univers et leurs mélodies. Depuis, ils ont fait du chemin, rencontrés quelques obstacles et ont décidés de revoir leur copie.

Ils sont revenus sur scène gonflés à bloc nous offrant un set réglé au millimètre avec un fond projetant des images de la Bolivie parfois à la limite du chaotique et de l’apocalyptique coordonné avec perfection sur leurs chansons qu’ils ont retravaillées, au son vraiment plaisant et gérer en totalité en numérique. Pari plus que réussi pour un Far Away 2.0 car le set était plus propre, plus en adéquation avec leurs univers, ce qui a permis de vraiment se plonger dans un univers unique et magique !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Encore une belle soirée au Studio Campus, un grand merci aux trois groupes pour leur accueil et pour le show !

Eldricht Tales

A propos de MilyClic

Passionnée de musique depuis toute petite et bercée par la musique rock, la photographie est venue par curiosité en 2014 et est devenue très rapidement une passion. Commençant par la photographie de paysages et de portraits, c'est au fur et à mesure et tout naturellement que mes deux passions se sont liées. C'est en 2017 qu'ont timidement commencées les photos de concerts, jusqu'à mon entrée chez Emaginarock en février 2018 où cela a pu devenir une passion à plein-temps !

Lisez aussi

Salon Fantastique 2018 – Jour 1

Les 2, 3 et 4 novembre 2018 se tenait le Salon Fantastique, à l’espace Champerret …

I Don’t Mind – Seven Ages

  Si vous avez lu l’interview faite de Seven Ages ici-même, vous savez sans doute …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *