Home / Livres / Fantastique / Fantôme de chair – David Gibert

Fantôme de chair – David Gibert

Une malédiction née sur un bûcher.
Une séductrice qui hante nos rêves depuis des siècles.
Une prédatrice au charme sulfureux qui se délecte des âmes corrompues, leur infligeant les supplices infernaux.
Qui est cet être d’une beauté surnaturelle ? Un succube ? Un ange exterminateur ?
Une femme brisée, prisonnière de sa folie ?
William, tombé sous son emprise, est prêt à franchir les portes de la mort pour percer son secret.

William, féru d’escalade, rencontre Lise dans des circonstances bien particulières : la belle tente de se jeter du haut d’un pont. Non sans mal, il réussit à la dissuader de commettre l’irréparable et, de fil en aiguille, ils deviennent amants. Mais très vite, William va s’apercevoir que Lise n’est pas une simple jeune femme en crise. Il plonge alors dans le surnaturel et l’horreur, propulsé dans la soif de vengeance de sa bien-aimée, qu’il veut à tout prix sauver de la damnation éternelle.

Je ne veux pas trop en dire de peur de spoiler et de vous ôter le plaisir de la découverte (j’ai souvent cette crainte, vous l’aurez peut-être déjà constaté). Je vais donc tenter de rester assez vague tout en vous livrant quelques éléments qui vous permettront de savoir si oui ou non ce roman pourrait vous intéresser.

L’histoire navigue de manière agréable entre le réel et l’irréel ; explorant avec allégresse les frontières de la mort, celles de la folie ou de la puissante psyché humaine. La situation de Lise est la base du roman : la jeune femme, détruite psychologiquement dans sa jeunesse, est devenue un ange exterminateur qui traverse les siècles, mû par son désir de vengeance. L’histoire racontée est donc multiple : celle de sa vie, mêlée à celle des hommes qui partagent son existence, mais aussi celle de ses victimes, de ceux pour qui elle croit se battre, de ceux qui tentent de l’arrêter. Ce traitement permet d’élargir au maximum la réflexion voulue par l’auteur concernant le bien-fondé de la vengeance, le désir de rendre justice soi-même. Il en résulte une histoire riche, dense, qui nous plonge totalement dans l’intrigue sans toutefois tomber dans la lourdeur ou l’exagération. Je n’ai eu qu’une seule petite déception : la fin. J’aurai préféré quelque chose plus en adéquation avec le début, noir et dramatique.

Comme pour l’histoire, les personnages sont bien construits, fouillés, décrits avec force. Lise, qui sert de point central autour duquel tournent tous les autres personnages, est une vraie réussite. Son vécu, riche en événements traumatisants, nourrit un caractère où la dualité ressort toujours avec intensité. En fait, je trouve que c’est elle qui donne une réelle consistance aux autres : ce sont les interactions avec elle et son monde de ténèbres qui leur offre une densité aussi importante. Même les personnages secondaires en bénéficient et j’ai vraiment apprécié ce point (peut-être plus que l’histoire en elle-même).

Le style de l’auteur est très descriptif et parfois un peu lourd (surtout au début, là où se situe la majorité des coquilles passées inaperçues, comme s’il avait été moins bien retravaillé que le reste…) mais colle parfaitement à l’ambiance du livre qui nécessite justement une foule de détails oppressants et dérangeants. De même, pour que les réactions des personnages restent logiques, leurs réflexions intérieures doivent être expliquées avec précision. Cela donne, au final, peu de dialogues mais je n’ai pas du tout été dérangée, au contraire. J’ai beaucoup aimé cette finesse dans le propos, surtout lorsqu’il s’agit du passé de Lise. Le texte obtenu est puissant tout en restant suffisamment rythmé pour ne pas lasser le lecteur.

Ce livre est donc une excellente découverte (je ne connaissais pas l’auteur avant) que je conseillerais à tous les amateurs de fantastique, même à ceux qui ne sont pas friands d’histoires d’amour. Il y a dans ce bouquin tellement de choses intéressantes qu’ils ne faut surtout pas le limiter à cela.

Fantôme de chair

David Gibert

Éditions Asgard

310 pages

18 euros

About Lauryn

Check Also

Silo – Hugh Howey

L’édition dont je vais vous entretenir est parue au Livre de Poche, mais une fois …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *