Home / Livres / Fabius Bile Primogenitor – Josh Reynolds

Fabius Bile Primogenitor – Josh Reynolds

Revenons un peu sur une des dernières nouveautés en français de la Black Library avec ce roman, Fabius Bile Primogenitor. Tout le catalogue de l’éditeur anglais spécialisé dans les univers de Warhammer et Warhammer 40.000 n’est pas systématiquement traduit et j’ai donc découvert avec plaisir que celui-ci l’était car j’étais vraiment curieux de découvrir l’histoire de Fabius Bile, sorte de savant fou d’un futur apocalyptique.

La couverture met en avant le protagoniste principal du roman, le fameux Bile, de belle manière, en pleine avancée vers son futur. Vous ne savez pas encore qui est Fabius Bile ? La quatrième de couverture vous propose, intelligemment, d’en savoir plus :

On lui donne bien des noms : Seigneur des Clones, Écorcheur, Primogénitor. Il est l’incarnation de la perversité et de la perfidie. Autrefois maître apothicaire des Emperor’s Children, ce désaxé connu sous le nom de Fabius Bile possède une connaissance de la manipulation génétique inégalée. Aujourd’hui traître parmi les traîtres, il est abhorré de ceux qu’il appelait jadis ses frères, et même le plus avili des space marines du Chaos le redoute. Exilé à cause de ses sinistres expériences, Bile s’est retranché en bordure de l’Œil de la Terreur, laissant dans son sillage une traînée d’abominations difformes. Mais lorsque l’un de ses anciens apprentis apporte la nouvelle que la récompense ultime est à portée de main, Bile ne peut résister et plonge à nouveau dans le creuset de la guerre. Pour s’emparer de cette récompense, le Primogénitor doit découvrir le seul secret qui s’est toujours refusé à lui… Celui qui lui permettrait d’échapper à un inévitable destin.

Fabius Bile est vraiment un personnage à part dans l’univers de Warhammer 40.000. Ayant connu l’époque de l’Hérésie d’Horus, et pas dans le camp des vainqueurs, il a toujours voulu améliorer l’Humanité, génétiquement ou par de simples augmentations physiques, ce qui lui a causé d’être banni même par sa propre légion. Ce Dr Menguele du futur n’a aucun état d’âme et cela le rend donc, scénaristiquement et littérairement, très intéressant. Josh Reynolds nous propose donc une aventure où les héros n’auront aucune pitié pour qui que ce soit et où le danger ne viendra donc pas que de l’extérieur mais aussi de leur groupe. Cela ajoute un réel charme à l’ensemble car il ne s’agit donc pas simplement d’une quête étrange visant à ce que les forces du Chaos prennent le contrôle d’un vaisseau-monde mourant. Car tel est le but final du parcours de Bile, et de la mission vers sa propre sauvegarde qu’il s’est fixé.

Les personnages sont ici particulièrement charismatiques, même pour l’univers de Warhammer 40.000. Fabius Bile, de part sa cruauté intrinsèque ou encore les membres de son groupe ne vont pas hésiter à tuer, découper, ou encore soudoyer pour pouvoir avancer. Le récit se fait d’ailleurs sur plusieurs plans, les volontés de chacun s’entrecroisant pour ajouter du sel au récit. La présence des Arlequins, des renégats Aeldaris, ajoute également le petit grain de sel nécessaire pour que la sauce prenne vraiment aux yeux du lecteur.

Petit bémol de ce roman : la traduction. Il a clairement manqué d’une bonne séance de relecture pour évacuer toutes les scories qui émaillent le roman : mots manquants, grosses fautes, incohérences grammaticales. Le traducteur a fait un bon travail d’adaptation du roman, cela se sent clairement, mais à mon sens il y a un soucis de travail éditorial sur ce titre et c’est fort dommage car par moment certaines phrases me sont restées un mystère…

Avec ce roman Josh Reynolds est au sommet de son art et de l’univers futuriste de Warhammer 40.000. En proposant de découvrir une aventure de l’un des personnages à la fois les plus détestables mais aussi les plus addictif de l’univers fictif créé par Games Workshop, il satisfait clairement le lecteur. En effet découvrir autre chose que les classiques batailles des space marines contre le Chaos ou les orks est particulièrement agréable. Il faut absolument que les passionnés de l’univers le découvrent et les novices devraient pouvoir se faire plaisir en découvrant cette aventure.

Fabius Bile Primogenitor
Josh Reynolds
Black Library
2017

Eldricht Tales

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

Snowblind – Christopher Golden

Une petite ville des États-Unis, Coventry, se prépare à subir une tempête de neige. Une …

Ant-Man et la Guêpe – Peyton Reed

Après les événements survenus dans Captain America : Civil War, Scott Lang a bien du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *