Home / Musique / Métal / Evocation II – Panthéon – Eluveitie

Evocation II – Panthéon – Eluveitie

 

Eluveitie est (ou était, devrais-je peut-être dire…) un groupe de folk metal suisse puisant ses inspirations dans la musique celte.

Evocation II – Panthéon est leur nouvel album, un opus dont les titres des chansons et la couverture font déjà rêver, et dans lequel on trouve du bon… et du moins bon.

Les amateurs de musique folk et celtes devraient y trouver leur compte : on retrouve des sonorités typiquement traditionnelles dans cet album, que ce soit à travers les instruments utilisés, les mélodies, les timbres vocaux ou encore les accents si particuliers de la langue qu’ils interprètent (le gaulois helvète).

Cet album est aussi dansant que les précédents et certains morceaux ne détoneraient pas dans une fest noz. C’est un des aspects qui me plaît toujours autant dans les albums de folk.

Enfin, comme d’habitude, Eluveitie sait soigner ses transitions : cet album s’écoute quasiment sans interruption, la fin d’un morceau introduisant presque toujours le début du suivant. On retrouve dans ces transitions les sonorités chères au groupe : des bruits naturels tels que la pluie ou le vent.

Evocation II – Panthéon est donc un bon album de musique folk… et c’est à peu près tout. C’est bien là le problème : cet opus ressemble davantage à la bande originale d’Outlander qu’à la dernière sortie d’un groupe de métal.

Car le métal justement est totalement absent de cet album. On n’y trouve aucun passage en voix criée, les paroles étant presque toujours chantées. Le chant crié n’est bien sûr pas un pré-requis du métal, et on aurait pu trouver dans les instrumentaux des rythmes et des sonorités qui rappellent davantage le genre. Mais ce n’est pas le cas ici.

Je trouve ce parti pris dommage : il y a déjà beaucoup de groupes folks celtes, qui font très bien leur boulot. Le côté métal était justement ce qui faisait l’originalité du groupe : il me semble qu’en terme de métal typiquement celte, on ne trouve guère qu’Equilibrium et Eluveitie pour donner le change. Or ces derniers semblent avoir pris une direction plus conventionnelle et plus commerciale.

Une grande partie des morceaux sont d’ailleurs des instrumentaux joyeux et dansant, très folk mais pas du tout métal.

Le résultat est certes très agréable à écouter, mais au vu de ce que j’avais l’habitude d’entendre de leur part, je le trouve décevant.

Je retiens essentiellement trois morceaux de cet album.

Le premier est Lvgvs, très dansant, à la mélodie accrocheuse : premier titre issu de l’album, il est peut-être l’un des plus représentatifs du genre de musique qu’ils proposaient auparavant.

Esvs, une chanson plus mélancolique, m’a également plu de par sa progression intéressante : il commence assez lentement, avec une voix féminine claire et des chœurs d’hommes en arrière plan, avant que le rythme s’accélère un peu sur d’autres chœurs capela.

Enfin le morceau Catvrix, interprété également (enfin !) par des voix masculines parlées sur un mode assez martial, est indéniablement mon préféré de par son côté tribal, très rythmé et plus dynamique.

Étant situé au milieu de l’album, je m’attendais d’ailleurs à ce qu’il introduise une deuxième partie plus métal, ce qui n’a pas été le cas.

Petite surprise sur le morceau Ogmios, une reprise du très célèbre Tri Martolod, dont je n’ai pas compris l’intérêt : cette chanson traditionnelle bretonne a été interprétée à de multiples reprises façon folk, et le groupe en avait proposé une relecture particulièrement originale avec Inis Mona. Cette reprise-là est beaucoup plus conventionnelle et n’est pas près de faire oublier la précédente.

Evocation II – Panthéon est donc un album très agréable à écouter quand on apprécie la musique celte, mais reste décevant pour ceux qui appréciaient le groupe avant tout pour l’originalité du métal qu’ils proposaient.

Evocation II – Panthéon
Eluveitie
Nuclear Blast
2017

About NokomisM

Check Also

Sign Of The Dragonhead – Leaves’ Eyes

Et voici enfin le premier album complet après le changement de chanteuse, qui s’est transformé …

2 comments

  1. Bonjour,

    Je n’ai pas encore écouté l’album mais ce que tu décris concernant l’absence sonorité Metal n’est pas forcément choquant. Comme son titre l’indique EVOCATION II est la suite de EVOCATION I.
    J’avais lu une interview du groupe lors de la sortie de ce dernier qui disait que leurs albums EVOCATION étaient justement destinés à être plus calme que les autres. Cependant, dans EVOCATION I, on retrouvait quand même plusieurs touchent de Metal.

  2. Je confirme les propos du « Revenant ». J’ai lu une interview donné par le chanteur (Kriegel je crois) à Radio Metal il n’y a pas longtemps où il disait que le côté acoustique était totalement voulu, faisant suite au premier Evocation. Mais ce ne sont ici que des parenthèses, Eluveitie étant toujours un groupe de Folk METAL.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *