Home / Ephémère – Le Dernier Jardin T1 – Lauren DeStefano

Ephémère – Le Dernier Jardin T1 – Lauren DeStefano

Présentée comme la grande révélation de cette fin d’été 2011, le roman de Lauren De Stefano tient-il toutes ses promesses ? La réponse tout de suite, et vous allez être surpris…

La couverture, pour commercer, est tout bonnement sublime. Une photographie d’Ali Smith alliée au savoir-faire en design de Lizzy Bromley et Simon & Schuster. Cette couverture m’a offert un grand moment de contemplation. En effet le gothique et la mélancolie qui agissent ici ont su me séduire plus que de raison puisque je me suis immédiatement jeté sur le roman pour le dévorer en deux jours, c’est dire. Car oui Castelmore est présentée comme une maison exclusivement « young adults » mais j’ai envie de dire : pas seulement, la preuve.

La quatrième ouvre des portes intéressantes sur ce premier opus de la série Le Dernier Jardin :

L’humanité croyait son avenir assuré. La science avait créé des enfants parfaits, immunisés contre toutes les maladies.
Mais qui pouvait imaginer le prix à payer?
Car désormais, personne ne survit au-delà de vingt-cinq ans. Le monde a changé. Pour les jeunes femmes, la liberté n’est plus qu’un souvenir. Au nom de la survie de l’espèce, elles sont kidnappées et contraintes à des mariages polygames.
Rhine a seize ans. Quand elle se réveille dans une prison dorée, elle n’a qu’une idée en tête: fuir.
Qu’importe l’amour que lui portent son mari et ses sœurs épouses. Quand on n’a que quelques années à vivre, la liberté n’a pas de prix.

L’Humanité est malade de sa science et risque de disparaître à trop avoir voulu jouer à l’apprentie-sorcière avec elle-même. La thématique en elle-même n’est pas nouvelle, bien sûr mais elle reste passionnante. Que nous reste-t-il lorsque l’on sait précisément quand nous sommes censés mourir ? Comment l’Homme parviendra-t-il à préserver l’espèce ? Autant de thématique à forte teneur philosophique que le lecteur va devoir affronter au sein d’un roman dense, passionnant, et particulièrement bien construit.

Car ici tout commence par des horreurs : Rhine se retrouve enlevée à son frère pour être sélectionnée telle un animal, afin de devenir épouse ? Il s’agit simplement là de la manière qu’ont les riches de tenter de protéger leurs familles. Mais 25 ans de vie doivent-ils être passés dans une cage dorée ? C’est là la question que pose Lauren DeStefano au-delà de l’histoire d’amour passionnante qui nous est décrite ici. La haine se transforme, évolue au fil du temps en une passion de la vie dévorante.

J’ai rarement lu un livre d’anticipation qui sache m’émouvoir à ce point. Normalement destiné aux publics adolescents (et plus probablement féminins), j’ai été réellement pris aux tripes par une plume sublime décrivant à merveille aussi bien les sentiments que les plus simples actions, donnant à l’ensemble du roman l’aspect d’un rêve éveillé. Et pour cela on ne peut que remercier le travail de Tristan Lathière, le traducteur, qui a su donner à toute cette poésie son envol dans la langue de Molière.

L’histoire se termine et j’en ai été attristé. En effet j’aurais aimé continuer à évoluer dans cet univers d’une rare sensibilité. Bragelonne/Milady et Castelmore sont principalement connus du public pour faire la part belle à la fantasy et aux vampires. Mais cette fois avec ce texte émouvant, empli de mélancolie mais aussi d’espoir, on ne peut qu’être conquis. Je me méfie toujours de ce qui est présenté comme coup de cœur des éditeurs mais cette fois ce fut purement et simplement uen révélation… Merci Castelmore pour cette grandiose découverte littéraire et que ceux qui pensent que l’imaginaire ne propose pas de belle plume découvrent Lauren DeStefano, ils seront surpris…

Ephémère
Lauren DeStefano
Castelmore

12.90 €

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l’imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d’Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom.

Ce faisant il assure également la direction littéraire d’anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

Un éclat de givre (Folio SF) – Estelle Faye

  Attention Gros coup de cœur de fin d’année. Un éclat de givre est un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *