Home / Interviews / Entretien avec Stoof, guitariste de The Defibrillators

Entretien avec Stoof, guitariste de The Defibrillators

Après avoir écouté le dernier album de The Defibrillators, Electric Fist, je ne pouvais pas passer à côté de l’idée d’interviewer l’un des membres de ce groupe de rock particulièrement énergique. C’est donc Stoof qui a accepté de répondre à ces quelques questions pour vous, avec une sympathie de bon aloi…

eMaginarock : Bonjour, et merci à toi de prendre quelques minutes pour répondre à ces quelques questions. Pourrais-tu d’abord te présenter et nous expliquer comment tu en es venu au rock ?

Stoof : Salut eMaginarock. Je suis Stoof, guitariste de The Defibrillators, et je joue du rock n’ roll depuis l’âge de 12 ans grâce à un ami qui m’a recruté dans son groupe de rock au collège à la batterie, et qui m’a appris mes 1er accords de guitare. Je n’ai jamais quitté ce chemin depuis.

eMaginarock : D’où est venue l’idée de ce groupe ? Et pourquoi ce nom ?

Stoof : Ce groupe est né d’un pari. Ce pari a mené à la création d’un groupe éphémère, avec une setlist d’une trentaine de morceaux à apprendre en 15 jours, composée de reprise de The Datsuns, Hellacopters, Iggy Pop, The Cramps…. On a trouvé un nom pour cette soirée… The Defibrillators, vu le caractère très rock n’ roll de la setlist. Cette soirée fut un tel succès, qu’on se devait de poursuivre l’histoire de ce groupe nouvellement formé, et qui n’était pas censé durer.

eMaginarock : Electric Fist est le premier album du groupe. Comment est-il né ? Qui a composé la musique et qui s’est occupé des paroles ?

Stoof : On a sorti 2 EP avant celui-ci, mais c’est notre premier album complet. Les morceaux naissent de jam en répèt’ et parfois certaines compositions sortent spontanément. Les paroles sont exclusivement écrites par notre chanteur Iron Mut, sauf le refrain de « Spend My Money », qui nous a été apporté directement par Didi Dragster, l’autre guitariste du groupe.

eMaginarock : Certains morceaux sont vraiment drôles, par exemple Dentist Blues. Peux-tu nous en dire un peu plus sur la genèse de celui-ci par exemple ?

Stoof : C’est un pur délire. Notre chanteur est fou. Il venait de rompre… il avait mal aux dents… Et Dentist Blues est né, racontant sa rupture d’une façon plutôt humoristique 😀

eMaginarock : Qui a réalisé l’artwork de Electric Fist ? Et comme s’est passé le travail avec lui ?

Stoof : C’est Ben Hito, un artiste renommé que l’on aime beaucoup. Il a travaillé pour Metal Hurlant, Zoulou, Rock n’ Folk et aujourd’hui édite son propre magazine de chroniques Rock qui s’intitule ROCK CRITIC. Il est très impliqué dans son travail, c’est même lui qui nous a inspiré le titre de l’album.

eMaginarock : Question difficile : peux-tu, en cinq mots, tenter de convaincre nos lecteurs de jeter une oreille sur Electric Fist ?

Stoof : Authentique – Spontané – Rock n’ Roll – Vintage – Dégueulasse.

eMaginarock : Vous venez tout juste de jouer au Dr. Feelgood des Halles. Comment s’est passé le concert ? Et quelles sont les prochaines dates programmées ?

Stoof : C’était super. C’est la 2ème fois qu’on vient jouer ici grâce à Ellie Promotion, et ça nous plaisir de jouer au Dr Feelgood qui a une équipe géniale, ou l’on joue dans de bonnes conditions.

Les prochaines dates sont les 16 juin à Bonne (74), 17 juin en Suisse pour une soirée privée et certainement le 14 juillet à Thonon-les-Bains. D’autres dates sont en prévision.

eMaginarock : Quel est ton pire souvenir sur scène en tant que musicien ?

Stoof : Arriver dans une salle de 700 places pour une soirée organisée par une commune de l’Ain. Et jouer devant 1 personne. On aura eu une résidence dans de bonnes conditions et payée pour le coup 😀

eMaginarock : Merci beaucoup pour tes réponses et je te souhaite le meilleur pour la suite de la promotion de l’album.

Stoof : Merci à toi ! Keep on rockin’ et content que l’album t’ai plu.

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l’imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d’Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom.

Ce faisant il assure également la direction littéraire d’anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

Entretien avec Baptiste, de Stolen Memories

Stolen Memories, c’est du metal prog bien comme on aime chez eMaginarock. Et lorsque les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *