Accueil / Interviews / Entretien avec Stéphane et Rachel, du groupe ETHS

Entretien avec Stéphane et Rachel, du groupe ETHS

eths

eMaginarock : Bonjour à tous les deux, et merci de répondre à ces quelques questions. Pourriez-vous vous présenter et nous expliquer quel genre de groupe est ETHS ?

Stéphane : Moi c’est Stéphane, je suis guitariste et compositeur de ETHS. Ce groupe est un groupe de métal, tout simplement, car il y a trop d’étiquettes à mon goût.

Rachel : Moi c’est Rachel, chanteuse du groupe depuis 2013.

M. : Le dernier album, Ankaa, est sorti il y a peu. Comment cela s’est-il passé pour le composer ?

S. : Vu le changement de line-up je me suis mis aucune frontière, étant le principal compositeur j’ai tout fait sur celui-ci. J’avais l’habitude de commencer en partant de la guitare et de la batterie, le truc classique, et cette fois je suis parti des arrangements clavier. Cela m’a permis de vraiment explorer et de m’amuser car j’avais l’habitude de faire trop les mêmes choses. J’ai donc obtenu des ambiances différentes dès le départ et ensuite j’ai amené l’unité par les guitares et la batterie. Cela a vraiment offert du changement musical.

M. : Justement Stéphane parlait à l’instant des changements de line-up. Comment s’est passée pour toi cette intégration, Rachel ?

R. : Quand j’ai vu que Candince partait j’ai postulé, on s’est rencontrés, on a fait des auditions et les choses se sont quand même faites assez rapidement.

M. : Et la réception des fans ? Car j’en connais qui disent que c’est mieux, d’autres qui disent que c’est plus pareil… Comment as-tu vécu cela ?

R. : On entends de tout donc j’essaie de ne pas piocher dedans pour ne pas me baser dessus pour travailler.

M. : En ce qui concerne l’album Ankaa : pourquoi à ce moment-là ? Et certains titres de chansons sont vraiment étranges. Pourquoi les avoir choisis ?

S. : Les deux vont un peu ensemble. On toujours eu cette culture d’aller chercher des inspirations ailleurs puisque avec Candice on partageait cette amour des civilisations antiques, de leurs mystères,… Donc ce n’est pas parce qu’elle n’est plus là que ça ne me plaît plus donc j’ai continué dans cette voie-là. Du coup je lis énormément, je regarde beaucoup de documentaires, et quand j’entends un terme qui me plaît, je le note et lorsque je cherche un titre je pioche dedans. Et pourquoi Ankaa ? Ankaa : Alpha Phenicis, la constellation du phénix, ce qi est un clin d’oeil pour le groupe mais reste aussi très personnel car l’album, en philigrane, parle plus de moi, de ce que j’ia vécu ces dernières années.

L’album est construit comme une promenade, il s’écoute en entier et pas morceau par morceau. Ce type de CD n’est pas entier de base, il permet de découvrir des petits détails, des petites choses au fil des écoutes.

M. : Justement il y a différentes alternances de chant. Comment les as-tu travaillées Rachel ?

R. : Tous les chants ne sont pas de moi en fait, il y a beaucoup de guests sur l’album et pour ma partie c’est le growl, ce cri, mais pour le chant clair je suis moins à l’aise. Mais je prends des cours pour progresser justement.

Avec le temps et le travail je suis plus à l’aise mais je préfère clairement le cri.

M. : Comment s’est déroulé la réalisation de la magnifique cover de l’album ?

S. : On a de nouveau travaillé avec Nicolas Sénégas, artiste excellent, avec qui ont travaille depuis longtemps. Il m’avait envoyé une première épreuve qui n’avait vraiment rien à voir, qui était plus dans le style des covers traditionnelles de ETHS mais on arrivait pas à trouver un angle qui fonctionne. On a pas mal parlé et un jour il m’a dit qu’il souhaitait faire quelque chose par rapport à moi vu que j’ai écrit l’album complet, et il m’a envoyé ça. Ce qui nous a convenu à tous.

1540-1

M. : Quels sont les prochains shows prévus pour ETHS ?

R. : Cet été on a deux-trois festivals mais la suite se fera à la rentrée avec des nouveautés.

M. : Merci pour vos réponses à tous deux et bon courage pour les lives à venir !

Entretien réalisé par Thomas Riquet et Jonathan Le Bris au Hellfest 2016

Eldricht Tales

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

Interview – Mohand

Raven : Bonjour Mohand, est-ce que tu peux te présenter en quelques mots ? Mohand : Bonjour, Moi …

Le Métal et l’Engagement : Hardcore Cares Part I

L’automne est terminé, les premières nuits froides pointent leur nez et les associations sont toujours …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *