Accueil / Interviews / Entretien avec Emmanuelle Zoldan, chanteuse de Sirenia

Entretien avec Emmanuelle Zoldan, chanteuse de Sirenia

eMaginarock : Bonjour, et merci de prendre quelques minutes pour répondre à ces quelques questions. Pourrais-tu tout d’abord te présenter et nous expliquer comment tu en es venu au chant, avant de finalement passer sur du métal ?

Emmanuelle Zoldan : Bonjour! Eh bien voilà, je suis une chanteuse française issue d’abord de la Pop, puis du Lyrique avant d’avoir eu l’occasion d’aborder la scène Métal. Mon père étant musicien, j’ai toujours baigné dans la musique et chanté. Assez tôt j’ai monté mon premier groupe, et commencé à écrire et composer des chansons avant d’intégrer la classe Lyrique du conservatoire d’ Aix en Provence, un peu par hasard je dois dire, parallèlement à mon cursus Universitaire. La vie a fait que je me suis finalement détournée de mes premières Amours (la scène Pop/Rock) pour me consacrer au Lyrique et entamer une carrière de soliste. Mes premiers contacts avec le Métal remontent à 2003, alors que je finissais mon cursus au conservatoire; Terje Refsnes (Sound suite studios) a fait appel à plusieurs chanteurs de ma classe pour l’enregistrement de choeurs sur des albums de groupes de Métal, et nous avons gardé contact et continué à travailler ensemble régulièrement depuis. C’est ainsi que j’ai rencontré Morten et Sirenia, puis Trail of Tears, Turisas, Penumbra et d’autres.

eMaginarock : Tu es membre du groupe Sirenia. Pourrais-tu nous expliquer comment tu es finalement passée de chanteuse dans les chœurs des albums à frontwoman ?

Emmanuelle Zoldan : J’ai donc commencé à collaborer avec Morten en 2003, qui m’a rappelée systématiquement à chaque enregistrement d’album pour les parties choeurs, y compris sur Dim Days of Dolor, alors que nous ne savions encore, ni lui, ni moi que je serais la chanteuse du groupe quelques semaines plus tard. Lors de cette session, nous avons parlé plus que d’habitude avec Morten, de nos projets, des musiques qu’on aimait, et on s’est aperçus, 13 ans après notre première collaboration, qu’on avait les mêmes goûts musicaux, le même genre d’aspirations. Je pense qu’il a été assez surpris d’apprendre que j’écoutais autre chose que de l’Opéra et que j’étais ouverte à des projets musicaux de tous genres, que j’ai collaboré avec nombre d’artistes dans des répertoires très variés, et que j’étais fan de « Rage against the machine » entre autres. C’était assez marrant. Il m’a dit plus tard que s’il avait eu connaissance de tout cela quelques années auparavant, il m’aurait proposé de devenir la chanteuse de Sirenia il y a bien longtemps déjà. Le fait est qu’à ce moment là, ça aurait été beaucoup plus compliqué pour moi d’accepter la proposition. Quelques semaines après cette séance d’enregistrement des choeurs sur Dim Days of Dolor, il m’a appelée pour m’expliquer qu’Ailyn n’allait pas bien et demandé si je ne trouvais pas farfelue l’idée de la remplacer le temps d’un concert afin que Sirenia n’ait pas à annuler une prestation. Ce que j’ai fais par amitié . A ce moment là je n’avais aucune idée de la complexité de la situation avec Ailyn depuis 3 ans, et encore moins qu’ils avaient l’intention de me demander de devenir la chanteuse du groupe. Quand la proposition est arrivée, cela m’a paru évident que je devait accepter. Et c’était juste le « bon moment » pour moi dans mes projets. Voilà comment les choses se sont passées.

eMaginarock : Sirenia a finalement un fonctionnement assez particulier avec deux membres studio et ensuite les musiciens de session pour les concerts. Ce process n’est-il pas gênant au final, et comment toi le vois-tu vu que tu en sors ?

Emmanuelle Zoldan : Morten est le coeur de Sirenia, il écrit, arrange, programme et enregistre lui-même les instrumentations des morceaux sans doute afin d’obtenir un résultat ultra-fidèle à ce qu’il a dans la tête.

C’est vrai que c’est un process singulier mais je ne trouve pas cela gênant du tout. Je peux comprendre qu’un musicien qui compose ait besoin de tout driver lui même pour atteindre exactement l’idéal qu’il a de ses morceaux. Cela peut paraître étrange à certains mais tout à fait défendable.

Sirenia reste selon moi malgré tout un vrai groupe, Jan Erik et Jonathan ne sont pas des musiciens de session mais partie intégrante du groupe. Il y a une grande amitié, complicité et cohérence au sein de l’équipe. Lorsque Sirenia fait appel à des musiciens de session en concert (comme récemment à Rolland Navratil pour la récente tournée Européenne) c’est parcequ’un des membre est exceptionnellement indisponible. Et cela reste finalement assez rare.

eMaginarock : L’album Dim Days of Dolor est un album assez classique par rapport aux habitudes de Sirenia. Comment le définirais-tu, toi ?

Emmanuelle Zoldan : Cela dépend de ce que vous entendez par « classique »; Pour avoir suivi l’évolution de Sirenia depuis le début, je trouve que la variété des atmosphères, la finesse des orchestrations, en font l’album le plus riche depuis le début. Il conjugue originalité, puissance et émotion.

eMaginarock : Vu que finalement tu es arrivée tardivement dans le processus, as-tu pu participer pleinement à la création de cet album, avant l’enregistrement ?

Emmanuelle Zoldan : Je suis arrivée effectivement très tardivement dans le processus, et tout s’est enchaîné très vite, à commencer par l’enregistrement de ma voix que nous avons dû faire en seulement quelques jours, après avoir eu finalement très peu de temps pour apprendre les chansons et me les approprier. L’album était prêt déjà depuis un moment, je n’ai donc pas participé à sa création, j’ai juste posé ma voix sur ce qui était déjà écrit, et apporté ma touche dans l’interprétation.

eMaginarock : Quelles sont les inspirations, tant musicales que littéraires du groupe ?

Emmanuelle Zoldan : Je pense que je pourrais difficilement répondre à cette question mieux que Morten lui-même étant donné que, étant arrivée tardivement sur le projet, je n’ai pas pris part au processus créatif de l’album 🙂

eMaginarock : La cover de l’album est très belle. Qui l’a réalisée et comment s’est passé le travail avec cet artiste ?

Emmanuelle Zoldan : Encore une fois je ne suis pas la mieux placée pour vous répondre, n’ayant pas participé à toutes les étapes de la création de Dim Days of Dolor. Tout ce que je peux vous dire c’est que l’artiste se nomme Gyula Havancsák qu’il a déjà réalisé plusieurs covers pour Sirenia et qu’il fait un travail juste époustouflant! Je sais que Morten lui a donné une ligne directrice dont il s’ est imprégné avant de laisser libre cours à son imagination. Je trouve personnellement le résultat fabuleux 🙂

eMaginarock : Et point de vue clip, Sirenia en est où ? Bientôt un nouveau à se mettre sous la dent ?

Emmanuelle Zoldan : Le clip du titre « Dim Days of Dolor » a été tourné en Octobre dans les studios du talentueux Owe Lingval, qui a fait un travail extraordinaire. J’aime beaucoup l’interprétation qu’il a faite de la chanson et l’atmosphère qu’il a créée autour d ‘elle. Hélas pas d’autre clip en vue dans l’immédiat, mais nous allons être très occupés les mois à venir avec les tournées qui arrivent, cela nous laisserait peu de temps pour rendre cela possible!

 

eMaginarock : Quand pourra-t-on découvrir le groupe sur scène ?

Emmanuelle Zoldan : Nous avons déjà fait une tournée Européenne en Novembre et 2 concerts en janvier à Athènes et Bucharest qui m’ont permis de faire mes premiers pas sur scène avec le groupe; 2017 s’annonce d’ores et déjà extrêmement bien remplie puisque nous entamons une tournée Sud Américaine en mars, une Nord Américaine en mai, une date en République Tchèque (Metal fest) en juin, une tournée en Asie puis une nouvelle tournée Européenne à l’automne dans laquelle sont incluses 2 dates Françaises. Toutes les précisions seront officiellement transmises bientôt. Nous sommes très heureux de faire autant voyager la musique de Sirenia cette année!

eMaginarock : Pourrais-tu, en cinq mots, nous dire pourquoi les lecteurs de Mythologica devraient absolument jeter une oreille sur Dim Days of Dolor ?

Emmanuelle Zoldan : Parceque c’est LE meilleur album du moment bien sûr!!!! …Ok je joue le jeu des 5 mots:

-Originalité
-puissance
-émotion
-qualité
-musicalité

eMaginarock : Merci d’avoir pris le temps de répondre à ces quelques questions, et je te souhaite toute la réussite possible avec cet album, et pour la suite de ton travail dans ce groupe.

Emmanuelle Zoldan : Merci à toi, c’était un plaisir de répondre pour une fois dans ma langue natale 😉

À propos Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

MILS – We Fight / We Love

Watch Dragon ball super