Home / Interviews / Entretien avec Emma, chanteuse de Beneath My Sins

Entretien avec Emma, chanteuse de Beneath My Sins

Beneath-my-sins-emma

Mythologica : Bonjour Emma, et merci de répondre à ces quelques questions. Pourrais-tu présenter tout d’abord ta carrière à nos lecteurs ainsi que commencer à nous expliquer ce qu’est exactement ce nouveau projet musical derrière ce nom : Beneath My Sins.

Emma : J’ai commencé le chant lyrique en 2007 à l’âge de 18 ans. Comme je ne viens pas d’une famille de musiciens, le déclic s’est fait relativement tard mais sur un gros coup de cœur : Nemo de Nightwish.
De 2008 à 2010 j’ai intégré plusieurs groupes de reprises et en novembre 2010 j’ai rejoint pour une période d’un an le « Dark Whisper Choirs » de Whyzdom lors que Clémentine Delauney était au chant. Whyzdom est un groupe duquel j’ai appris énormément et dont je me suis inspirée quant à leur parcours et à leur organisation lorsque j’ai intégré Evolvent.
En octobre 2012, j’ai donc rejoint le groupe Evolvent (qui était alors un groupe metal mélodique). Soutenue à cette période par le fondateur et compositeur d’Evolvent, Sébastien Latour, je me suis impliquée à la fois dans la création artistique en écrivant mes textes mais surtout dans la promotion et l’organisation de concerts et tournées. En octobre 2013, nous faisions notre première tournée française.
Clément (qui est co-fondateur du projet Beneath My Sins) a intégré Evolvent en septembre 2013 et est rapidement devenu un compositeur à part entière chez Evolvent.
Avec Evolvent, j’ai sorti un EP en 2014 Human Instinct puis un album Whatever Happens en mars 2015.
Quelques mois après la sortie de l’album, compte tenu de nos divergences, Sébastien est parti du groupe. Il est finalement revenu vers nous en disant qu’il souhaitait que nous n’utilisions plus le nom d’Evolvent pour avancer musicalement.
L’expérience et l’assurance acquise, la confiance absolue que j’ai en Clément quant à la qualité de ses compositions ainsi que notre entente mutuelle nous ont donné la force de continuer sous nouveau nom. C’est ainsi que Beneath My Sins  est né !

M. : Comment pourrais-tu définir la musique de ce nouveau projet ? Je me suis laissé dire que ça allait être plus dark qu’Evolvent…

E. : Pour moi, il ne s’agit pas vraiment d’un nouveau projet, car nos ambitions sont les mêmes. Nous conservons comme style de musique le metal symphonique avec comme essence, l’émotion. Clément reste le compositeur principal du projet.
En revanche, je m’investis beaucoup dans le travail de composition musicale en étant force de proposition dans la création des lignes de chant, dans la mise en place de la structure des morceaux et dans le choix des instruments. Les compositions sont ensuite dévoilées au reste du groupe qui s’en imprègne et propose de nouvelles idées lors des répétitions.
Avec Beneath My Sins, nous allons plus loin, nous composons des morceaux qui nous plaisent avant de se demander s’ils plairont au public, car il n’y a rien de pire pour nous que de jouer des morceaux desquels nous ne sommes pas convaincus nous-même.
L’album à venir ne sera pas plus sombre que Whatever Happens mais plus riche, plus ambitieux et plus décomplexé tant au niveau des textes que de la musique.

Beneath-my-sins-groupe

M. : Peux-tu nous dire, si elle a déjà été définie, quelle sera l’orientation graphique du groupe ?

E. : Nous allons une nouvelle fois travailler avec Hicham Haddaji de Strychneen Studio qui réalise la plupart de notre matériel visuel depuis Whatever Happens. Nous lui avons donné les thèmes abordés dans l’album à venir et attendons avec impatience ses premières maquettes !

M. : Un premier clip a été tourné avec le groupe. Comment s’est déroulée cette expérience, comment l’as-tu vécue ?

E. : L’expérience s’est très bien déroulée, bien que très éprouvante. Nous avons tourné dans la région d’Angers, par un froid glacial et en extérieur.
Pour le tournage du clip j’ai voulu de dépasser mes limites en réalisant moi – même la chorégraphie créée par la brillante danseuse et chorégraphe Clémence Chauvigné. N’étant pas danseuse, assimiler une chorégraphie en 2h pour la refaire dans un lieu complétement inapproprié a été un vrai défi pour moi.
Heureusement, l’équipe de Ashera Production a été au top ! Nous avons tous joué le jeu et nous sommes donnés à fond ! Nous sommes très fiers du résultat !

 

M. : As-tu plus d’infos sur la date de sortie du futur album ? De même chez quel label, ou alors en auto-production ?

E. : L’album devrait sortir fin février/ début mars 2017. Nous sommes sur le point de signer avec un label, mais je préfère ne pas vendre de la peau de l’ours trop tôt !

M. : Y a-t-il déjà des dates d’annoncées pour des concerts de Beneath My Sins d’ici la fin de l’année ?

E. L’année 2016 étant quasiment exclusivement dédiée à la composition et aux enregistrements, nous n’avons programmé que peu dates. Nous organisons pour octobre la deuxième édition du Heels & Hell Fest II grâce à notre association Black Symphony Agency le 7 octobre à Paris et jouons le lendemain au Rock Classic en Belgique.

M. : Merci d’avoir pris un moment pour répondre à ces quelques questions, et à très bientôt au moment de la sortie de l’album ou bien sur l’une des dates !

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

Entretien avec Vic, guitariste et chanteur de Bloody Alchemy

Bonjour, et merci de prendre quelques minutes pour répondre à nos questions. Pourrais-tu tout d’abord …

Entretien avec Baptiste, de Stolen Memories

Stolen Memories, c’est du metal prog bien comme on aime chez eMaginarock. Et lorsque les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *