Accueil / Interviews / Entretien avec Arjen Lucassen pour Ayreon

Entretien avec Arjen Lucassen pour Ayreon

 

eMaginarock : Bonjour, et merci de prendre le temps de répondre à ces quelques questons. Tout d’abord peux-tu te présenter et nous expliquer comment tu as commencé dans le métal ?  

Arjen Lucassen : Bonjour, je suis Arjen, plus particulièrement connu pour mon proejt Ayreon. On le connaît notamment par les différents styles musicaux qu’il développe : prog, rock, folk classique, électronique, métal, celtique, acoustique,… Mes goûts musicaux sont très très larges.

eMaginarock : The Source est le nouvel album du projet. Comment as-tu travaillé dessus ? N’est-ce pas trop complexe d’écrire à la fois la musique et les paroles ?

Arjen Lucassen : Je commence par écrire la musique, puis je laisse la musique m’inspirer l’histoire. Quand j’ai les deux j’invite les musiciens et chanteurs que je souhaite entendre sur l’album, venant du monde entier, et je finis en écrivant les paroles en fonction de la personnalité des artistes.

eMaginarock : Qui a réalisé l’artwork de The Source et comment as-tu travaillé avec lui ?

Arjen Lucassen : C’est un artiste français, Yann Souetre. Nous travaillons parfaitement ensemble car il a énormément d’idées sur l’histoire, tandis que j’en ai plein sur l’artwork.

eMaginarock : En 2012, une revue de l’imaginaire bien implantée en France (Bifrost n°69) a consacré un long dossier à Culture Rock et Science-fiction. Dans son article « 100 albums rock et SF à écouter avant la fin du monde », vous êtes cité pour Ayreon (Into the Electric Castle) et Lost in the new real qui venait alors de sortir. Qu’en penses-tu ? Et que penses-tu du lien entre le rock et la SF ? Comment l’appréhendes-tu ?

Arjen Lucassen : Oh, c’est une grande nouvelle, merci de me la faire passer, même avec le retard ! Je suis fier et honoré. Je pense que le rock peut être vraiment épique et majestueux, parfait pour développer la thématique de la SF.

eMaginarock : Ton œuvre précédente, The Gentle Storm – The Diary, s’appuyait en partie sur un orchestre symphonique. Est-il imaginable de voir un jour un tel dispositif sur un album d’Ayreon ? Serait-ce compatible avec le mode d’enregistrement des albums ?

Arjen Lucassen : Oui bien sûr ! Ayreon possède déjà énormément de parties orchestrales également avec les violons, flutes et violoncelles.

eMaginarock : Vous faites souvent référence à l’océan et la mer dans vos albums. Ses sons sont utilisés pour l’ambiance. Vous l’évoquez aussi avec Songs of the Ocean de Star One par exemple. Pourquoi cette envie de mettre la mer et l’océan en avant ?

Arjen Lucassen : L’eau est la Souce de la Vie. Donc le titre de l’album, The Source, y fait référence comme source de l’humanité.

eMaginarock : L’univers dépeint par 01011001 et The Source est très riche, très influencé. Comment s’est-il construit ?  Peut-il donner lieu à d’autres histoires ?

Arjen Lucassen : La grande saga Ayreon a démarré en 1994 avec mon premier album, The Final Experiment. La seule exception au développement de cette histoire a été ma précédente sortie, The Theory of Everything. Tous les autres albums d’Ayreon sont donc connectés entre eux.

eMaginarock : Ayreon a beaucoup d’invités au fil des différents albums. Comment gères-tu cette masse de musiciens que tu agrègres autour de toi ? Comment travailles-tu durant l’enregistrement ? Et ces artistes te contactent-ils ou bien fais-tu toi-même ton choix ?

Arjen Lucassen : C’est une histoire différente pour chacun d’entre eux. Maintenant que je commence à devenir de plus en plus connu, beaucoup de chanteurs me contactent, même si c’est le plus souvent moi qui suis à l’origine du premier contact. Je préfère enregistrer les chanteurs dans mon studio en Hollande, donc je les fais souvent veir à moi pour qu’on puisse travailler.

eMaginarock : Question difficile : peux-tu en cinq mots expliquer à nos lecteurs pourquoi ils devraient écouter The Source, le dernier album d’Ayreon ?

Arjen Lucassen : Une aventure à travers l’espace ! (An adventurous journey through space !)

eMaginarock : Quel est ton pire souvenir sur scène ?

Arjen Lucassen : Je joue très rarement en live car je n’aime pas cela. J’ai une peur terrible de la scène et je préfère être chez moi à composer de nouveaux morceaux.

eMaginarock : Être musicien et avoir une vie personnelle est assez difficile. Comment gères-tu ces deux aspects de ta vie ?

Arjen Lucassen : Ce n’est absolument pas difficile pour moi puisque je ne joue pas en live et que j’ai mon studio chez moi. Donc ma vie personnelle est basiquement la même que ma vie musicale !

eMaginarock : Merci beaucoup pour tes réponses et je te souhaites le plus grand succès avec cet album et ton projet.

Arjen Lucassen : De rien, merci à toi de ton intérêt pour Ayreon !

 

 

À propos Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Entretien avec Thomas, rédacteur en chef d’eMaginarock

eMaginarock : Bonjour Thomas, est-ce que tu peux commencer par te présenter afin que l’on sache ...

Watch Dragon ball super