Home / Musique / Métal / Drunk N High – Artweg

Drunk N High – Artweg

drunk-n-high-artweg

Aujourd’hui, j’aimerais vous présenter le dernier né du groupe Artweg, groupe de ArtCore de la région parisienne. Drunk N High, sorti en 2015, soit 3 ans après Should we get violent, est un cocktail de puissance et de rythmiques explosives traduit en 12 morceaux.

Devant les premiers riffs, puissants et brutaux, on retrouve deux chanteurs possédés qui s’échangent des chants en français et anglais sur un ton Thrashy/MetalCore, dans la digne lignée de Dagara ou autre Enemy of the Enemy (tous deux groupes de MetalCore franciliens). Human Bomb est un morceau fort qui suggère une introduction à un album énervé et bien ficelé. L’enregistrement est nickel et le son passe plutôt bien avec l’ampli à fond (dédicace à mes voisins !). Les morceaux s’enchaînent parfaitement sur la même cohérence musicale : du gros son qui envoie du pâté ! Pas de guitares saturées chez Artweg, vous trouverez une juste harmonie des blasts et des riffs rythmés qui donnent envie d’headbanguer.

Les variations de rythmes sur No pain No Gain vous ferons passer un bon moment, telle une balade tranquille dans un pogo, avant de continuer sur la lancée avec Thanks for nothing dans laquelle on retrouve la puissance vocale de Mugen & Akonit qui n’ont de cesse de s’échanger des paroles fortes et engagées tout au long des morceaux.

Drunk N High est plutôt un bon remède contre la déprime passagère avec des accords qui sonnent un peu plus Punk/Rock, ce qui donne à l’album le « petit truc en plus » qui va bien. On retrouve toujours deux lignes de chant qui s’alternent et qui s’emmêlent pour donner le combo idéal.

A contrario des artistes engagés qui pourraient avoir tendance à surjouer leurs discours militants, Artweg est plutôt du genre « force tranquille », en faisant preuve d’une simplicité et spontanéité dans leur morceaux énergiques et dynamiques. Après écoute, on serait bien tenté de ranger l’album entre Mass Hysteria ou Lofofora.

En bref, Drunk N High est le mélange idéal qui alternent 12 titres rythmés et variés, qui donnent envie de secouer les cheveux dans tous les sens ! Je le conseille vivement aux amateurs du genre. Artweg va devenir, je l’espère pour eux, une valeur sûre de la scène française. Un groupe à suivre de près, assurément !

Stay Metal, Stay Brutal !

Drunk N High
Artweg
Juste une trace
2015

 

About Izzy

C’est l’histoire d’une fille qui n’a pas toute sa tête et qui n’est pas toute seule dedans d’ailleurs… Passionnée d’arts graphiques et de littérature fantastique, issue de diverses formations artistiques et amoureuse de la musique depuis belle lurette, elle cherche à faire partager ses passions à travers des productions de concerts. C’est ainsi qu’en 2012 elle crée une association de production de concerts indépendante sur la capitale, Extrême Factory. En parallèle, elle est chroniqueuse pour différents webzines musicaux et commence ainsi une carrière de schizophrène mélomane.

Check Also

The Missing Peace – LA Guns

Le retour de LA Guns après un split, des changements de personnel, un premier essai …

Break your body – Shaârghot

  Les parisiens de Shaârghot ne font guère dans la dentelle, et les connaisseurs en …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *