Home / Musique / Métal / Domino – Sinheresy

Domino – Sinheresy

Les italiens de Sinheresy nous reviennent avec un tout nouvel album, intitulé Domino. Groupe de heavy symphonique, ils devraient à nouveau m’enchanter les oreilles, notamment parce qu’ils sont vraiment bons à trouver les thématiques de leurs albums. /Une nouveauté d’avril qui sent bon le printemps et la musique immersive à souhaits !

L’album débute sur Domino, titre éponyme de l’album et on commence très vit avec des samples d’alerte anti-bombardement avant que les claviers ne commencent à prendre toute leur ampleur. Puis les voix des deux chanteurs, Cecilia et Stefano, ne viennent se caler sur le rythme très enlevé du morceau. Le refrain est par ailleurs particulièrement inspirant et les changements de rythmes induits par la réapparition des samples, notamment d’un discours radio, créent une véritable ambiance. Très clairement dans cet album on va se retrouver en situation de guerre. Avec Star Dome on continue sur le rythme très enlevé, même si guitare et basse sont plus présents ici. L’alternance vocale entre les deux chanteurs est également très intéressante, le changement de rythme du refrain leur laissant vraiment la place de s’exprimer. Without a Reason débute plus doucement mais l’amplitude prise à la fois musicalement et vocalement devient proprement épique par la suite, donnant une consistance presque physique à la musique. My Only Faith et Unspoken Words sont de la même veine : très heavy et efficace, mettant un peu plus de côté l’aspect parfois un peu électro de leur musique.

Under Your Skin est pour moi l’une des chansons les plus réussies de l’album, mêlant un refrain très beau et bien mis en place, avec un heavy volontairement très lourd, créant une alchimie intéressante magnifiée par les arrangements derrière. Les voix de Cecilia et Stefano se mêlent d’ailleurs à merveille. The Island of Salt and Grass représente le moment poétique de l’album et il est d’une poésie vraiment prenante, même si ce genre de structure de morceaux est bien connu. Ocean of Deception remet en avant les samples électro tout en offrant à la batterie un rythme vraiment très speed. L’ajout des chœurs et la présence vocale de Stefano rend l’ensemble vraiment intéressant. Face à cela Believe met plus en avant Cecilia, comme quoi le groupe sait parfaitement jouer sur les deux tableaux qui lui sont offerts au niveau des voix pour alterner et proposer de nouvelles choses. Et on conclue sur …Another Life, qui fait office d’adieu du groupe au public pour un moment, tout du moins sur CD, car ne doutons pas qu’ils sauront nous ravir lors de quelques shows bien sentis à travers l’Europe !

Domino
Sinheresy
Scarlet Records
2017

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l’imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d’Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom.

Ce faisant il assure également la direction littéraire d’anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

Funky Queen — Black Mirrors

Black Mirrors est un groupe belge composé de Marcella Di Troia (chant), Pierre Lateur (guitare),  …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *