Accueil / Reports / Concerts / Disfunctionnal by Choice + Atlantis Chronicles + Psykup – Trabendo – 23/02/2018
Bannière Institut de la Musique

Disfunctionnal by Choice + Atlantis Chronicles + Psykup – Trabendo – 23/02/2018

Une soirée, 3 groupes, 3 ambiances crescendo

Et on entame une soirée sous le signe du Metal au Trabendo qui va nous réchauffer vu les températures hivernales du moment. Le public attend dehors, ils sont gelés et grelottent mais sont déjà un petit nombre bien avant l’ouverture des portes. Une ambiance dès le début qui donne le ton de la soirée, grosses guitares, basses à fond, batterie et du chant guttural à volonté pour finir en beauté et une ambiance digne des grandes salles.

La soirée commence par « Dysfonctionnal by choice » qui sont actuellement en train de sortir leur dernier opus « Atomic Clock ». Absents depuis 2012 et leur album « Espilon », invités par Psykup afin de fêter la naissance du petit dernier. Le set commence par le premier single de ce nouvel Album « Saturn » puis enchaîne très vite par d’autres titres plus connus comme « Limon Chelou » ou « Krisprolls ». Un accueil plutôt timide au début, mais qui très vite va se réchauffer lorsque des morceaux plus connus commencent. Une déconcertante sensation et un décalage entre la classe vestimentaire des musiciens et le son qui en ressort. 30 minutes, un peu trop court.

Une pause, on dépose les instruments, le staff met en place la scène pour « Atlantis Chronicles » et vu l’installation on s’attend à du lourd. L’arrivée du groupe fait venir encore plus de monde dans le public, la silhouette de bûcheron et la barbe fournie d’Antoine apparaissent. Interviewés en Avril 2016 pour la sortie de leur album « Barton’s odyssey » les voilà de retour pour la fin de ce tour. Un style posé, carré, où les musiciens nous emmènent tout droit au cœur de l’histoire de Barton. « D’Echoes of silence » en passant par « Back to Hadatopia » La voix très grave du chanteur, la basse bien lourde de Simon et la pêche générale d’Atlantis Chronicles nous emporte pendant une demi-heure et chauffe comme il se doit un public qui commence à bien remuer.

Psykup… ou comment mettre une ambiance de feu en moins de 30 secondes. Il est temps… c’est à eux… et on sent que le public est là pour vivre une expérience musicale intense. A peine commencé, ça monte sur scène pour se faire porter par le public, ça remue, ça bouscule, et il devient difficile de se faire une petite place tellement les gens veulent être au plus près de Julien et Mathieu qui nous offrent un spectacle assez acrobatique. Une danse de l’autruche majestueuse, des sauts dignes des J.O, C’est qu’ils ont la pêche à leur âge ! Dès le début ça attaque très fort… Premier titre, « Violent Brazilian Massage » (extrait de leur dernier album « ctrl alt fuck ») et ça balance déjà du gros son. Les lumières sont extra, le groupe est très présent sur scène. « Love is dead » arrive…. Le public gagne un niveau de folie, les chanteurs se déshabillent, les gouttes de sueurs sont de plus en plus grosses, et clairement on à pas eu froid au Trabendo ! Un final de folie, nous repartons avec une température intérieure d’au moins 50 degrés prêt à affronter ce froid qui nous ramène à la réalité…

Photographie : MilyClic

A slider with the ID of 14 doesn't exist.
Eldricht Tales

A propos de MilyClic

Passionnée de musique depuis toute petite et bercée par la musique rock, la photographie est venue par curiosité en 2014 et est devenue très rapidement une passion. Commençant par la photographie de paysages et de portraits, c'est au fur et à mesure et tout naturellement que mes deux passions se sont liées. C'est en 2017 qu'ont timidement commencées les photos de concerts, jusqu'à mon entrée chez Emaginarock en février 2018 où cela a pu devenir une passion à plein-temps !

Lisez aussi

Symphonic Terror – Live At Wacken 2017 – Accept

La période de Noël est celle à laquelle tous les lives sortent et après vous …

Kreator + Dimmu Borgir + Hatebreed + Bloodbath – Olympia – 03/12/2018

Le redoux gagne Paris en ce mois de décembre lorsque je pousse les portes de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *