Home / Musique / Dirty Rodeo – Dirty Rodeo

Dirty Rodeo – Dirty Rodeo

Le principe de l’EP est de permettre à des petits groupes qui se lancent de se faire connaître et d’offrir une possibilité de découvrir leur musique. C’est le cas ici avec Dirty Rodeo qui nous propose un EP éponyme haut en couleur et en riffs. Dans la plus pure veine rock, entrez à ma suite dans leur univers déjanté.

L’EP débute avec Tic-Toc, morceau très rythmé, complètement barré et proposant le côté le plus déjanté du rock. Déjà, malgré leur jeunesse, on sent que le groupe sait ce qu’il veut et comment l’obtenir musicalement. On enchaîne avec Beer Time, une sorte d’évidence lorsque l’on parle de rock finalement. Toujours aussi effréné, le rythme, auquel viennent s’ajouter le chant des deux musiciens donne clairement envie de se prendre au jeu et de les suivre dans leur sarabande folle au son de la guitare. Stay High donne une dimension plus américaine à la musique du groupe avec quelques riffs et sons de batterie vraiment bien sentis. Bad Love repropose quelque chose de très rythmé et personnellement je me suis vraiment pris au jeu de leur musique. Aspect intéressant : le travail à deux voix alors que, de base, ils ne sont que deux musiciens. On ne le croirait presque pas à l’écoute. On termine l’EP sur The Party is Over, qui reste sur la même rythmique qu’auparavant et termine à merveille une première production de qualité.

 

Nombreux sont les groupes à sa lancer actuellement mais rares sont ceux qui respectent le rock pour ce qu’il est sans chercher à en changer la nature, juste en faisant ce qu’ils aiment. Et cette joie de jouer et de produire la musique qu’ils aiment se ressent sur chaque piste. Alors oui parfois c’est un peu brouillon, mais cela reste excusable quand on sait qu’ils ont tout produit seuls. Si vous aimez le rock alors prenez le temps de découvrir ce qu’est Dirty Rodeo, vous ne devriez pas le regretter !

Dirty Rodeo
Dirty Rodeo
2017

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l’imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d’Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom.

Ce faisant il assure également la direction littéraire d’anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

In This Moment We Are Free – Vuur

Après avoir quitté The Gathering, Anneke Van Giesbergen avait délaissé le metal, un peu à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *