Home / Livres / Dimension Alain Dorémieux – Richard Comballot (anth.)

Dimension Alain Dorémieux – Richard Comballot (anth.)

Alain Dorémieux fait partie de ces auteurs de science-fiction français entrés au panthéon de la littérature de l’imaginaire. Décédé en 1998 à l’âge de 65 ans il a laissé après lui des dizaines de textes d’une grande qualité dans des registres aussi épars que le fantastique ou la science-fiction. Rivière Blanche lui dédié donc une Dimension de plus de 370 pages dirigée par Richard Comballot, l’un des experts français du genre. Entrons donc dans cette dimension si particulière où le dépaysement est de mise…

La couverture, signée d’une illustration de José Correa, nous offre une vision d’Alain Dorémieux sur fond de scène SF, accompagné de son rat. Elle permets au lecteur de se voir mis immédiatement en place avec l’idée qu’un seul auteur sera à l’oeuvre dans cette dimension.

Voici la présentation que fait l’éditeur de cette oeuvre anhologique :

« Alain Dorémieux (1933-1998) reste dans l’histoire des littératures de l’Imaginaire françaises comme le rédacteur en chef de Fiction, un anthologiste, un traducteur et un directeur de collection réputé.

Cela ne doit pas nous faire perdre de vue qu’il fut aussi un nouvelliste de talent qui, des années cinquante aux années quatre-vingts, bâtit une œuvre singulière, obsessionnelle, relevant tantôt du fantastique, tantôt de la science-fiction, dont les textes-clé furent réunis en plusieurs recueils, repris dans de nombreux best-of et traduits en plusieurs langues.

Le présent recueil rassemble, outre les trois récits originels sur les Vanas, les quelques nouvelles éparses n’ayant pas été réunies dans ses principaux recueils. Issues pour la plupart du Fiction de la grande époque, publiées parfois sous pseudonyme, elles ne méritaient pas de tomber dans l’oubli qui semblait les attendre.

Nous y avons ajouté deux extraits de romans inédits, deux articles, ainsi qu’un  » dossier  » composé de témoignages et d’hommages de ses supporters les plus fervents, parmi lesquels Jean-Pierre Andrevon, Philippe Curval et Jacques Sternberg. »

S’il est une chose à retenir avant tout de cette Dimension ce sont particulièrement quatre nouvelles. Aurora est la première d’entre elles, une sublime jeune femme amatrice de jeunes gens pour des jeux interdits,… qui va laisser le lecteur pantois d’admiration tant la plume d’Alain Dorémieux parvient à faire vivre chacun des éléments pour former un ensemble surprenant et jouissif. Je n’en dis pas plus sur cette nouvelle afin de ne pas vous spoiler et gâter ainsi votre plaisir mais ce texte fantastique est une pure bulle de plaisir qui saura ravir le lecteur. Les trois autres textes forment le tryptique de la Vana : La Vana, Les Plaisirs de la Terre, Journal d’une jeune fille du XXVème siècle. La première nouvelle nous présente ce qu’est une Vana et la mets en scène de manière étonnante. Le second texte est plus une utilisation de ce type de créature dans un contexte diversifié et la troisième nouvelle se consacre plus clairement à une sorte d’autobiographie futuriste. Chacun de ces trois textes est doté d’une sensualité rare ouvrant au lecteur la porte de plaisirs interdits… Je n’ai relevé ici que quatre nouvelles sur les dix proposées car ce sont celles qui m’ont le plus parlé mais chacune d’entre elles possède ses qualités intrinsèques qui en font de grands textes de science-fiction.

Mais vous ne trouverez pas que dix simples nouvelles dans cette Dimension. Richard Comballot vous propose également de découvrir deux extraits de romans : Scarlet Dreams et Dans quelle caverne obscure. Chacun de ces deux textes donne vraiment envie d’en découvrir plus et son de véritables invites au voyage. Ma préférence va à Scarlet Dreams même si j’ai particulièrement apprécié les deux extraits.

Suivent pour conclure cette Dimension deux articles mais également un dossier particulièrement complet comprenant huit items. Chacun de ces deux éléments est particulièrement instructif même si le lecteur purement amateur de littérature pourra se dispenser de les parcourir sans entacher sa lecture. Je n’ai pas encore parlé des préfaces qui sont à mon sens un peu trop longues. Le lecteur a envie de se retrouver plus rapidement dans le bain et non pas au bout de 60 pages. Ces préfaces sont à mon sens le seul vrai défaut que je peux donner à cette Dimension Alain Dorémieux tant le choix des textes est excellent, la plume de l’auteur facile à lire et passionnante, les récits surprenants et prenants. Un dossier photo et une bibliographie viennent conclure l’ensemble harmonieusement.

Si vous souhaitez découvrir une facette de l’imaginaire français jetez-vous sur cette Dimension que Rivière Blanche propose. Malgré quelques menus défauts elle parvient à proposer au lecteur des textes d’une rare intensité, servis par une écriture fluide et dépourvue de cet aspect pontifiant que l’on retrouve parfois chez certains auteurs. Ce petit éditeur nous propose une fois de plus un recueil de textes d’une qualité inestimable montrant que l’imaginaire français n’a rien à envier à celle d’outre-Atlantique.

Dimension Alain Dorémieux
Richard Comballot (anth.)

Rivière Blanche

25 €

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

Silo – Hugh Howey

L’édition dont je vais vous entretenir est parue au Livre de Poche, mais une fois …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *