Home / Jeux / Diablo III : Le retour du Nécromancien, ou la chronique d’un Pay-To-Win annoncé.

Diablo III : Le retour du Nécromancien, ou la chronique d’un Pay-To-Win annoncé.

Annoncée au début de l’année 2017, la mise-à-jour du retour du Nécromancien pour Diablo 3 est sortie à la fin du mois de juin, le 27 plus précisément, alors que la saison 10 touchait à sa fin et ce après plusieurs semaines de bêta test fermée puis ouverte.
Il s’agit seulement du second ajout de classe depuis la sortie du jeu en mai 2012, après l’arrivée du Croisé avec la sortie de l’add-on Reaper of Souls en mars 2014.

Une mise-à-jour avant tout marketing.

Si l’ajout de contenu est toujours appréciable, n’est-ce pas Bioware, il est évident que le retour du Nécromancien est surtout marketing, le nombre de joueurs actifs étant en baisse constante depuis le lancement du jeu en 2012. Réintégrer une des classes préférées de Diablo 2 va certainement permettre à Blizzard de faire revenir pas mal de monde sur son jeu.

Afin de s’assurer un retour sur la durée des joueurs, le nombre devant fortement évoluer en fonction des ouvertures des saisons, la société californienne a ajouté deux nouvelles zones, les Landes et le Temple des premiers nés, de nouvelles primes, ainsi qu’un nouveau mode de jeu mono-joueur : Les « Failles Probatoires ».

Dans ce mode, vous prenez le contrôle d’un personnage d’un autre joueur avec lequel vous devez améliorer le temps de passage du-dit joueur lors d’une faille supérieure.

Voici pour la partie gratuite du patch 2.6, car bien évidemment, le Nécromancien est payant :

« Jingle Commercial » Pour seulement 14,99€, offrez-vous la classe de vos rêves dans Diablo 3. En bonus, de quoi impressionner vos amis avec une mascotte exclusive, un étendard et bien d’autres choses !

« Jingle Commercial réaliste » Pour 14,99€, offrez-vous la classe la plus cheatée du moment afin de rouler sur les ladders de la saison 11. En bonus des gadgets décoratifs bien inutiles !

Comme vous pouvez le voir sur l’image ci-jointe, le pack du Nécromancien comporte donc :

– Le nécromancien et la nécromancienne, pour sûr.

– 2 emplacements de personnages supplémentaires.

– 2 onglets de coffre.

– Des éléments cosmétiques exclusifs (ailes et étendard).

– Une mascotte exclusive.

Les fans de fantasy le savent bien, le nécromancien est un adepte de magie noire utilisant les cadavres soit pour les ramener à la vie et les contrôler, soit pour les transformer en armes puissantes tel un McGyver démoniaque souhaitant détruire le monde. Sauf qu’il y a une petite différence dans l’univers de Diablo, les nécromanciens sont ici des prêtres de Rathma, fils d’Inarius, servant l’équilibre afin de préserver Sanctuaire des influences angéliques et démoniaques.

Comme pour toute classe du jeu, les aptitudes du nécromancien vont dépendre des objets et du set équipés. Il y a au total quatre sets d’objets et un set d’armes spécifiques au nécromancien :

Les Os de Rathma : avec ce set vous tranformez vos serviteurs en véritables machines de guerre assoiffées de sang, infligeant des dégâts de plus en plus importants en fonction du nombre de serviteurs actifs.

L’Avatar de Trag’Oul : le nécromancien portant ce set sacrifie sa propre vie afin d’améliorer la puissance de ses sorts, en contrepartie, les soins reçus sont grandement augmentés.

La Volonté d’Inarius : le porteur de la Volonté s’entoure d’une tempête d’os générant d’importants dégâts et augmentant les dégâts subis par les cibles proches.

Le Linceul de Pestilanceur : en consommant les cadavres autour de lui, le linceul va fortement améliorer les prochains dégâts de la lance d’os, une des attaques de base du nécromancien.

Les armes de Jesseth : le porteur de ces armes permet à ses serviteurs de frapper plus fort lorsqu’ils ont une cible désignée.

Bien que tous ces sets ne se valent pas en puissance, il est impossible de ne pas constater que le nécromancien domine les débats actuellement dans le jeu. Que ce soit en solo (via la spécialisation Rathma) ou en multi (via la spécialisation Trag’Oul), il est omniprésent et met les autres classes bien en retrait.

Impact sur l’équilibre du jeu et le ladder de la saison 11.

Le Nécromancien est une classe de dégâts pure et simple, comprendre qu’à partir de trois joueurs, il est obligatoire d’avoir un Moine/Barbare pour pouvoir prendre les dégâts à la place car il devient alors trop fragile. Cependant, à un ou deux joueurs, sa survivabilité est telle que ses dégâts suffisent à le maintenir en vie. Le gros avantage pour le nouvel arrivant est qu’il possède des spécialisations le plaçant tout en haut, que ce soit seul ou à plusieurs. D’ailleurs, comme les tableaux des ladders le montrent clairement, le Sorcier en a fait les frais puisque le Nécromancien est tout simplement omniprésent, là où le Féticheur est aussi dans toutes les compositions à 3 et 4, le Moine et le Barbare étant obligatoires pour la prise de dégâts et les résistances. Le Chasseur de démons est actuellement le grand oublié de Blizzard et le Croisé, bien que fort en solo, a du mal à exister dans les compositions multijoueurs.

 

La caractéristique principale du Nécromancien est l’intelligence, comme pour le Sorcier et le Féticheur et sans étonnement, ce sont les trois classes qui dominent le ladder solo, l’avantage de gagner dans toutes les résistances grâce à l’intelligence. C’est d’ailleurs quelque chose sur laquelle Blizzard devrait se pencher puisqu’il y a un net déséquilibre à ce sujet. Car ces trois classes, bien que fragiles dans l’absolu, possèdent un énorme DPS (dégâts par seconde), une bonne capacité d’évasion et un avantage considérable sur la résistance (l’armure étant particulièrement peu utile aux classes de dégâts, une des raisons pour laquelle le Chasseur de démons est bien derrière pour le moment).

L’impact sur les ladders est sans contestation possible, le Nécromancien écrase tout et est partout. En solo, aucune autre classe n’a actuellement dépassé la faille supérieure de niveau 110 en Europe (au moment de l’écriture) alors que plusieurs joueurs ont réussi avec le prêtre de Rathma. En multijoueurs, c’est encore plus impressionnant, aucune composition ne joue sans la dernière classe intégrée dans Diablo 3. Les seules variations se voient à 3 joueurs où les préférences se jouent entre le Moine et le Barbare.

Il n’est pourtant pas étonnant de voir le nouvel arrivant aussi fort étant donné que le DLC est payant, le besoin de rentabiliser a presque rendu obligatoire la puissance du Nécromancien. Diablo 3 reste avant tout un jeu à vocation compétitive et l’arrivée d’un nouveau protagoniste faible ne fait pas rester les joueurs (au même titre qu’un nouveau personnage sur un jeu tel que League of Legends est bien souvent déséquilibré).

Mais il ne faut pas se voiler la face, si Blizzard n’a pas lancé la nouvelle saison en même temps que le patch 2.6, c’est tout simplement parce que le Nécromancien avait encore besoin d’équilibrage car il ne fallait pas complètement ruiner la concurrence avec les autres classes.

À titre personnel, j’apprécie cet ajout, le Nécromancien reste une classe assez plaisante à jouer, s’adaptant à toutes les situations et avec malgré tout quelque points faibles (mauvais dégâts de zone en Trag’Oul, difficulté à pouvoir se relancer correctement après une mort en Rathma, relative fragilité à très haut niveau), pouvant gérer les monstres grâce à une bonne capacité de contrôle. Elle demande aussi de toujours être actif et est donc assez nerveuse.

Le souci est que dans les aptitudes et dans le feeling, je trouve cette classe assez proche du Féticheur et donc il n’y a pas réellement de sensation de nouveauté et à mon avis, si la classe est nerf, comme elle se doit de l’être, à la prochaine saison alors sa popularité devrait très nettement baisser.
Ramener une classe populaire de Diablo 2 est une bonne idée de la part de Blizzard mais je ne pense pas que cela suffise à faire revenir définitivement les joueurs.

Un petit mot pour la fin.

Je ne suis pas vraiment surpris par le prix du DLC, on pourrait le penser excessif mais ce serait mal connaître Blizzard, qui est quand même un spécialiste en offres à prix non dérisoire. Ceux qui jouent encore ou ont joué à World of Warcraft en ont encore mal au derche. Mais c’était une évidence que cela allait quand même se vendre plus que correctement et ils auraient eu tort de se priver d’une telle manne financière.

Il est par contre clairement inutile de s’acheter le Nécromancien  si l’on joue de façon uniquement occasionnelle, bien que puissant, il n’est pas suffisamment original pour justifier un tel investissement. D’autant plus qu’il est imaginable qu’il voit ses dégâts diminuer dans le futur pour être au niveau des autres classes.

Et puis hein bon, sérieusement, pourquoi ils n’ont pas faire revenir le Druide plutôt ? Une classe de corps à corps, n’ayant rien à voir avec les autres déjà présentes, avec un gameplay super varié. Cela aurait eu tellement de gueule…

About Fabien Bernex

Il est difficile de faire sa vie sans jeux vidéos quand on a eu une Game Boy entre les mains à sa sortie alors que l’on a 4 ans. Depuis, c’est la catastrophe, outre les articles vidéoludiques, ce sont BD/Comics/Manga, livres de SF et Fantasy, figurines et statuettes, manuels de jeux de rôle ou autres jeux de société qui s’entassent dans mon antre. Cliché vivant du geek pendant des années, j’ai évolué pour devenir un spectateur plus critique de ce milieu à l’expansion improbable. Étant surtout un joueur PC, je suis fan des RPG occidentaux old school tels que Planescape Torment, de jeux de stratégie, city building, MMO, MOBA, et caetera et caetera. En dehors de tout ça, je travaille à la Tour Eiffel, adôôôôôôôôre la musique, aime gribouiller des personnages moches, les films popcorns et les nanards qui s’assument, les concerts, les potes, la famille, voyager, la vie quoi.

Check Also

D&D 5 – Monster Manual – Version française

Tout JdR se doit d’avoir son bestiaire. Et c’est encore plus vrai lorsqu’il s’agit d’un …

2 comments

  1. Pour commencer, bravo pour cette petite preview ! (et j’ai juste pas eu le temps de commenter plus tôt !)
    Du coup, j’me demande quel interêt j’aurais moi de jouer avec un Nécromancien sachant qu’il est cheaté de base et qu’en plus faut payer pour l’avoir ? J’aime bien mes Barbares ou autres Chasseurs de démons que j’appréçie faire évoluer au fil de mes sessions de jeux, pourquoi m’embêter avec un perso sur-classé ?
    J’ai rien contre lui à la base, c’est juste une question existentielle que je me pose depuis un moment 😉

    • Si on ne joue qu’en mode occasionnel, c’est vraiment pas nécessaire de s’embêter avec le nécro, autant faire un féticheur.
      Et on me dit dans l’oreillette que le Demon Hunter pourrait revenir fort dans un futur proche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *