Accueil / Cinéma / Dernier train pour Busan – Yeon Sang-ho

Dernier train pour Busan – Yeon Sang-ho


ob_025afe_busan

Sur une route en Corée du Sud, un chauffeur de camion percute une biche. Après quelques secondes d’immobilité, l’animal se relève. Ses yeux sont blancs.

À Séoul, Sok-woo, homme d’affaire débordé, vit avec sa petite fille Soo-ahn, qui lui reproche de ne pas être assez présent. Soo-ahn demande alors à retourner chez sa mère, à Busan. D’abord réticent, Sok-woo accepte de prendre au lendemain le premier train pour Busan.

Des événetransformationments étranges se succèdent alors. D’abord, il y a cette femme qui semble malade et qui monte à bord, atteinte par un mal étrange. À la télévision, les informations catastrophistes se succèdent : des émeutes sanglantes éclatent dans de nombreuses villes, et le pays sombre dans le chaos qui, peu à peu, s’invite à bord du train où Sok-Woo et Soo-ahn sont coincés… 

Dans ce film de zombies, on retrouve des personnages relativement classiques au genre : l’homme d’affaires antipathique qui se bonifie au cours du temps et sa petite fille attachante, la femme enceinte et le héros badass, l’abominable égoïste prêt à tout pour s’en sortir et la foule effrayée qui se comporte comme un troupeau de moutons. Pour autant, l’ensemble n’est pas trop caricatural.

Le film est en effet assez réaliste, ce qui change des séries B sur le sujet : on y croit vraiment, et il n’est pas difficile de se laisser prendre au jeu.

L’ambiance est également intéressante.

D’abord parce qu’elle prend son temps pour se mettre en place. On commence avec un animal contaminé, puis des articles étranges sur internet, une femme malade, les informations catastrophistes à la télévision et, enfin, les premiers morts-vivants font leur entrée. Cette approche n’est pas si banale et laisse s’installer un climat inquiétant avant que l’intrigue commence vraiment.

Autre point original : cette histoire se déroule presque en huis clos. La plupart du film se passe dans un train, ce qui donne une impression de claustrophobie qui s’accordetrain bien au film d’horreur. Les protagonistes sont traqués par les zombies de wagons en wagons, sans possibilité de sortie, et doivent rivaliser de ruse et d’ingéniosité pour s’en sortir. Pourtant, on ne s’ennuie pas. Le scénario est très bien rythmé et les rebondissements s’enchainent, jusqu’à la toute dernière scène.

Dernier train pour Busan est donc un bon film de zombie, qui sort des clichés du genre.

Dernier train pour Busan

réalisé par Yeon Sang-ho

avec Gong Yoo, Kim Soo-an, Jeong Yu-mi

 

Eldricht Tales

A propos de NokomisM

Lisez aussi

Cthulhu : Les créatures du mythe

Cthulhu : Les Créatures du Mythe regroupe les cahiers de notes et de croquis d’anthropologues partis …

FRAGMENTS DE FLEURS AUX PÉTALES CRAMOISIS – SANTIAGO EXIMENO

Une chambre d’enfant où s’immisce le froid de l’absence ; des mots qu’on vole pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *