Accueil / Livres / Fantasy / Deracinée – Naomi Novik

Deracinée – Naomi Novik

Déracinée est un roman « one-shot » écrit par Naomi Novik publié début 2017 par les éditions pygmalion. Ce roman a reçu de nombreux prix (le Locus et le Nebula), ce qui n’est pas pour moi un critère de choix, j’aurais même tendance à passer à côté sans même regarder les livres dont les prix sont trop mis en avant. Il s’agit d’un roman intéressant qui s’inscrit dans le genre du conte, avec un univers original mais qui manque parfois d’un peu plus de consistance.

Agnieszka est une jeune fille de 17 ans vivant dans une vallée où le plus grand ennemi est le bois. Les villageois peuvent compter sur la puissance du dragon pour les protéger des attaques, mais en échange le dragon choisit une fille de dix-sept ans pour qu’elle l’accompagne dans sa tour pendant 10 ans. Cette année la sélection a sonné et Agnieszka sait que sa meilleure amie Kasia va être choisie, elle est si parfaite en tout point. Mais voilà le dragon ne pose pas son dévolu sur la fille que tout le monde croyait être l’élue. C’est alors qu’Agnieszka va être plongée dans un monde dangereux, rempli de magie, de combats, de complots et de manipulations.

Derrière un résumé pareil, se cache un roman beaucoup plus complexe que ce que l’on peut attendre, et encore je ne vous ai pas mis celui de l’éditeur qui tend sur une niaiserie qui doit faire fuir plus d’un lecteur, en ne ciblant pas correctement son lectorat. La couverture du roman est assez quelconque et reflète le résumé. Même si après la lecture certains détails trouvent leur importance.

L’histoire est donc beaucoup plus complexe que ne laisse présager la présentation de l’éditeur. Nous retrouvons un monde dangereux, où quand ce n’est pas le bois qui vient prendre les personnes que l’on aime, et nous narguer de ces attaques, ce sont les guerres avec le pays voisin de la Rosya qui fait couler le sang. Le scénario s’arc sur trois grandes parties non égales en terme de taille. Une première partie assez ennuyeuse où le personnage d’Agnieszka joue sa petite adolescente rebelle, incapable d’écouter les consignes et qui s’étonne de rater ce qu’elle entreprend (assez courte heureusement), une seconde en partie basée sur la découverte de la magie et les première attaques du bois, et enfin une troisième partie véritable bains de sang où tous les moyens seront bon pour l’emporter sur son adversaire (celle que j’ai préférais). Le défaut majeur dans ce roman est l’absence de description du monde proprement parlé, j’aurais aimé un peu plus d’approfondissements sur l’histoire du bois et du pays en lui-même.

Les personnages ne sont pas égaux dans leur traitement, et je n’en ai pas trouvé auquel m’identifier particulièrement, mais cela n’empêche pas la création d’une cohérence de groupe intéressante. On retrouve donc Agnieszka (Nieszka pour les intimes) une jeune fille au fort caractère qui va remettre en question bien plus que son existence, mais les dogmes établis depuis bien longtemps, et qui évolue tout au long du récit pour finir par devenir une magicienne d’une très grande puissance (d’ailleurs cette évolution m’a semblé un peu trop rapide. J’aurais aimé un petit passage dans le style 2-3 années plus tard). Le Dragon, un magicien d’une grande sagesse et extrêmement puissant craint par l’ensemble des autres magiciens et de la cour. Et le bois, personnage à part entière capable de véritables coups de maitre. Le bois est le personnage que j’ai le plus aimé connaitre dans ce récit, même si on le découvre surtout par ses actes et que l’explication de pourquoi il est ce qu’il est arrive très tardivement et est un peu trop court à mon gout. Les autres personnages sont assez peu décrits même si Marek jeune prince, joue un grand rôle dans la fin du récit.

L’écriture de l’auteure est assez commune sans grande fioriture et allant à l’essentiel, rendant la lecture agréable et rapide. Le combat continu entre le bois et les humains est écrit avec justesse, et nous laisse par moment, peu de temps pour respirer tant la situation est critique. Naomi Novik arrive par son style à nous faire ressentir la dureté de l’action, et nous immerge au cœur même de ce bois, où la principale arme est la pourriture. Il m’est même arrivé d’avoir une odeur de moisissure et de sang coagulé dans le nez pendant la lecture. Le style de l’auteure est le véritable point fort de ce roman et nous fais oublier tous les petits défauts que j’ai pu citer avant.

En conclusion déracinée est un livre que l’on prend plaisir à lire et à découvrir. Même si l’objet à proprement parler n’est pas une véritable réussite je ne peux que conseiller d’ouvrir ce roman qui devrait trouver sa place dans de nombreuses bibliothèques. Naomi Novik est une auteure pleine de talent et nous enchante avec son écriture, nous plongeant dans un compte enchanteur.

Déracinée (Uprooted)

Naomi Novik

Pygmalion 19.90 €

À propos Florent

Etudiant en seconde année de master biologie moléculaire et génétique, j’ai peu de temps libre mais je le passe à arpenter des mondes imaginaires, qu’ils soient remplis de magies, de tortue ou de sciences exacerbées.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

L’Empire Électrique – Victor Fleury

Dans un XIXe siècle uchronique, la France domine le monde, les troupes napoléoniennes armées par ...

Watch Dragon ball super