Accueil / Dépression – Brice Tarvel

Dépression – Brice Tarvel

Dépression, un roman qui porte à merveille son nom. Brice Tarvel, connu pour être l’auteur de Ceux des eaux mortes, du Bal des iguanes ou encore des Dossiers secrets de Harry Dickson, nous offre une magnifique histoire. Nous l’avions rencontré le temps d’une interview au salon de Zone Franche et il m’avait donné très envie de lire son nouveau roman, publié aux éditions Lokomodo.

Avant de vous donner mon avis, je vous invite à lire le synopsis proposé par l’éditeur :

Parce qu’elle rêve d’un monde qui ne serait pas fait de boue et de pluie, Jarine conserve jalousement le secret lové au plus profond de son être.

Elle doit protéger cette parcelle d’espoir qui palpite en elle, mais aussi lutter aux côtés de Vavette, son amie souffrant de la rouille, une terrible épidémie qui atteint la quasi-totalité des habitants de ce monde malade. Et puis il y a les deux amoureux lancés à sa poursuite : Sarg le pêcheur de rats et Zam le dégénéré… Un récit désespéré qui se prend comme une claque d’eau glacée.

Nous sommes dans un monde où la pluie tombe sans jamais s’arrêter, où l’espoir n’est pas permis, excepté aux fous. Jarine, prostituée des bas quartiers, habituée aux coups du sort, se retrouve mise au ban de la société pour avoir vendu son corps à des Pustuleux. Ces derniers sont des parias, des hybrides d’hommes et de grenouilles vivant au bord des étangs. Par cette action, Jarine a attiré l’attention de l’un d’entre eux, Zam, qui se lance à sa recherche, tel un amoureux transi. Mais alors qu’elle fuit son ancien amant pêcheur de rat, Jarine doit soutenir sa meilleure amie contaminée par une maladie fulgurante et mortelle.

Glauque, à la limite du supportable, ce roman vous mettra au mieux mal à l’aise face au destin de Jarine. Le style de Brice Tarvel est incisif, les mots choisis au mieux pour insister sur les points sensibles et les horreurs de ce monde. Le final est à la hauteur du roman et j’ai tourné la dernière page soufflée par tant de noirceur. J’ai ressenti avec Jarine la morsure de l’eau glacée, le désespoir face au destin implacable des habitants de ce monde, la douleur face à la mort et le dégoût envers les personnages décrits. Malgré tout, Brice Tarvel parvient à transmettre une forme de beauté à travers son roman, certainement grâce à sa magnifique plume.

La couverture est splendide et retransmet à merveille l’atmosphère du roman. Elle est l’œuvre de Jimmy Kerast, illustrateur de la couverture de Perles Noires que j’avais beaucoup aimé.

C’est donc un livre que je vous recommande chaudement, à condition que les romans noirs ne vous effraient pas. Il est très bien écrit, on se représente parfaitement le monde de Jarine, ainsi que toutes les émotions ressenties par les différents protagonistes. Il est assez court, seulement 224 pages, et se lit très rapidement. Je ne peux que regretter que certaines questions restent en suspend. A nous d’imaginer la suite ou Brice nous fera t-il la joie d’écrire un deuxième tome ?

Dépression

Brice Tarvel

Illustration par Jimmy Kerast

Lokomodo

6€

À propos Fanny

Fanny est étudiante en finance à l’université. Elle a toujours aimé lire depuis sa plus tendre enfance. Même si elle n’a découvert le style fantastique que depuis quelques mois, elle s’y est plongé depuis sans modération. Certains diront qu’elle a une façon peu orthodoxe de lire, puisqu’elle commence toujours par le dernier chapitre – et ils auront raison – mais elle continue bravement à le faire à chaque fois (y compris les policiers !).

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

La stratégie Ender – Orson Scott Card

Andrew Wiggin, dit Ender, n’est pas un garçon comme les autres. Depuis sa naissance, ses ...

Watch Dragon ball super