Home / Livres / Deathwatch The Omnibus – Collectif

Deathwatch The Omnibus – Collectif

Attention énorme pavé en vue ! Oui ok dès le titre vous le saviez… Et alors, cela n’empêche pas de prévenir, non ? Car oui quand la Black Library fait un omnibus elle ne fait pas semblant. On retrouve ici plus de mille pages, regroupant trois romans et une douzaine de nouvelles. De quoi nourrir votre amour des Space Marines et de l’Inquisition ! En tous cas pour moi ce fut plus que nourrissant et satisfaisant, c’est le moins que l’on puisse dire…

La couverture est de toute beauté et représente le rythme trépidant que le lecteur va retrouver dans ces pages. La quatrième est pour le coup assez classique dans son genre mais exprime bien comme il convient ce qu’est la Deathwatch et donc ce qui va être proposé au lecteur :

The Deathwatch are the elite. Recruited from numerous Space Marine Chapters, their mission is simple: exterminate any xenos threat to the Imperium. Assembled into kill-teams, the Deathwatch are expert alien hunters, equipped to undertake any mission in any environment. None are as dedicated or as skilled in the brutal art of alien annihilation. This action-packed omnibus contains three full novels written by Steve Parker, Ian St Martin and Justin D Hill, along with a dozen of the best short stories ever written on the Deathwatch.

Alors oui cet omnibus n’est pas encore disponible en français mais ce n’est pas forcément très grave car si vous lisez la langue de Shakespeare sachez que vous aurez ici de quoi vous faire plaisir ! Ce livre débute avec deux nouvelles qui donnent immédiatement le ton : la Deathwatch n’est pas là pour rigoler et va accomplir sa mission quel qu’en soit le prix. Ces deux premier textes sont finalement une introduction de choix au roman suivant qui va nous montrer comment se passe, de bout en bout, un intégration au sein de la Deathwatch.

Mais justement vous devez vous demander ce qu’est cette fameuse Deathwatch avec laquelle je vous bassine depuis tout à l’heure ? Il s’agit en fait d’une sorte d’organisation gérée par l’Inquisition impériale (sorte d’organisme tout puissant agissant dans l’ombre) regroupant des Inquisiteurs ainsi que des kill team. Ces kill team, que nous allons suivre d’ailleurs, sont des sortes de commandos extrêmement entraînés dont l’Inquisition se sert lorsqu’elle n’a pas d’autre recours. Cela peut donc donner des situations assez extrêmes au combat et de grands frissons de plaisir au lecteur.

C’est en l’état le roman Deathwatch qui m’a le plus convaincu dans cet omnibus car il nous montre réellement tous les aspects de cet organisation (enfin ceux qu’ils ont bien voulu révéler au lecteur en réalité), tout en montrant ce qui passe réellement entre la suspicion d’une hérésie, ou d’un problème alien, et l’intervention de la Deathwatch. On se retrouve donc entre d’un côte un récit de SF purement militariste, et un second qui offre une plongée dans l’univers de Warhammer 40.000 d’un point de vue plus vivant. C’est vraiment cette progression en parallèle des deux récits qui m’a le plus convaincu, sachant que bien entendu les deux se rejoignent dans une débauche de bolts et d’action.

Au sein de cet omnibus vous trouverez également des nouvelles de quelques grands nom : The Vorago Fastness de David Annandale, The Alien Hunters d’Andy Chambers, Weaponsmith de Ben Counter, Mission : Annihilate de Gav Thorpe ou encore Onyx par Chris Wraight. Cette liste d’auteurs laisse un peu rêveur non ? Eh bien sachez qu’ils ont produit de très bons textes dans le cadre de la Deathwatch.

Le gros avantage de ce type d’omnibus finalement c’est que l’on mélange les saveurs, que l’on découvre un peu en fonction de nos envies les plumes de différents auteurs, que les récits se croisent et s’entrecroisent avec plaisir. Oui j’ai vraiment pris plaisir à dévorer cet énorme pavé et je compte bien continuer à découvrir les différentes facettes des publications Black Library car il y a encore de très très bonnes choses à venir, n’en doutez pas ! Et une chose est sûre : Craignez la Deathwatch…

Deathwatch The Omnibus
Collectif
Black Library

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

Blanche – Hervé Jubert

Blanche a dix-sept ans, elle est parisienne et quand les Prusses approchent Paris en 1870, …

Entretien avec Adrien Mangold – Livre Paris 2018

Interview réalisé durant le salon Livre Paris 2018   Pouvez-vous vous présenter ainsi que votre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *