Home / Cinéma / Dead Silence – James Wan – 2007

Dead Silence – James Wan – 2007

Un jeune homme enquête pour comprendre comment un pantin en bois pourrait être à l’origine du meurtre sanglant de sa jeune épouse. Le deuxième long-métrage de James Wan, réalisateur phare de Saw et Insidious.

Kikoo !

Jaimie et sa femme Liza vivent une petite vie bien tranquille. Ils reçoivent un jour par un étrange hasard un colis mystérieux, renfermant un immense pantin particulièrement creepy.Croyant à une blague (C’est tellement lol quand tu reçois ta pire phobie d’enfance dans une caisse en bois façon cercueil ! Qu’est-ce qu’on rit, ça doit être Michel, il est impayable ce Michel) , ils le gardent.Evidemment, le pantin chelou prend vie et massacre la demoiselle dans des flots de sang.

Ambiance.

Traumatisé par la mort monstrueuse de sa femme et la mise en scène particulièrement malsaine du cadavre -disloqué comme un pantin évidemment- Jaimie est en plus suspecté par la police. C’est pas sa journée, à Jaimie. Il décide de retourner dans leur petite ville natale – Raven’s Fair, tu le crois ça, la ville de gothiques – où il souhaite enterrer sa femme et présenter, malgré tout, ses respects à sa famille avec qui il est en léger froid. Visiblement, c’est depuis que son père malade a épousé une espèce de veuve noir blonde atomique. Normal, quoi.

POURQUOI TU AS GARDE CE TRUC JAIMIE ??

Bien sûr, à peine arrivé dans leur p’tite ville bien glauque, entre vieux qui lui racontent des trucs chelou et apparitions inexpliquées dans les cimetières, la vie de Jaimie va être bien mouvementée. Au point qu’il décide que flûte, nom de nom, il va mener l’enquête pour savoir qui c’est qui lui a envoyé un pantin maudit qui a buté sa femme, c’est vrai quoi sans blague. Du coup, le flic local qui trouve les agissements du bonhomme suspects (attends le mec il bute sa femme et après il vadrouille dans tout le bled en posant des questions sur des pantins maudits, putain), le talonne en espérant trouver, lui aussi, des indices sur ce mystère mystérieux. Que de mystères, les mecs.
Heureusement que les vieux sont là pour donner des infos croustillantes…

Les vieux c’est classe.

Ainsi, il découvre petit à petit des pistes le menant à Mary Shaw, une ventriloque originaire de la ville, visiblement cintrée, dont le seul nom fait trembler de terreur les habitants (alors qu’elle est morte depuis des années). Le vieux bonhomme embaumeur du village prévient Jaimie : c’est elle ! C’est le fantôme de Mary Shaw qui vient se venger d’on ne sait trop quoi en revenant de on ne sait où…. (Coucou Astérix !)

HAHAHA… heu pardon.

Jaimie parviendra-t-il à comprendre qui a tué sa femme ?

Le deuxième film de James Wan à qui l’on doit Saw, Insidious et Conjuring, rien que ça, est disponible gratuitement sur netflix, et j’ai envie de vous dire, tant mieux, car si j’avais payé pour je ne serais peut-être pas aussi tendre.
Après tribulations entre poupées flippantes, théâtres abandonnés et cimetières au toiles d’araignées fournies par Gifi, entre l’épisode de Chair de Poule (mais gore) et Scooby-Doo (mais dégueu), il y a une certaine maladresse dans la réal (et dans le scénar) qui fait du film une véritable série B. C’est un peu creux, le héros est agaçant à souhait, les décors sont parfois kitcsh… mais quand même, c’est pas mal… mais quand même, c’est concon… mais quand même, c’est chouette !!Certes, la narration n’est pas dingo, le sujet non plus d’ailleurs… mais… il y a quelques petites perles.

Mary Shaw n’est pas sympa.

On dit fuck la cohérence, on va sur un théâtre perdu sur une île perdue (genre le théâtre de marionnettes d’une ville de 1000 habitants est immense comme un casino de Vegas, mais il n’est accessible qu’en BARQUE putain) et là le décor est aussi WTF que magique. Il y a ce moment de fêlure dans le film, où on bascule dans le « okay faut plus chercher », et là ça devient jouissif. Un peu comme quand on découvre l’antre du Démon d’Insidious : le côté « whaaaaaaaat? » s’oublie vite pour peu qu’on aime le pop-corn et la déco d’Halloween.Ca tombe bien, ce sont mes deux grandes passions.

Le pantin maudit de Chair de Poule. Un cousin ?

La fin est un concentré merveilleux de n’importe quoi et de dégueu, ce qui est je dois le dire tout à fait délectable, même si la conclusion est un tel cliché qu’on se demande si le réal a voulu faire dans le classicisme ou bien s’il n’avait plus d’idées.
Le plus gros décalage du film, finalement, ce sont les FX plutôt bien faits, qui donnent un aspect ultra-violent à un truc qui aurait sans ça pu passer pour une parodie. On ne sait pas trop sur quel pied danser.
Mais c’est pas grave, James, on t’aime, et franchement ce petit Dead Silence fait bien passer un dimanche de Novembre glacial et pluvieux. Allez chercher votre couette et du chocolat chaud, c’est tout ce qu’il faut pour ce genre de film.

Date de sortie : 2007
itre québécois : Silence de mort
Réalisation : James Wan
Scénario : Leigh Whannell/James Wan
Acteurs principaux :
Ryan Kwanten
Amber Valletta
Donnie Wahlberg
Michael Fairman

 

About Nab

Check Also

La Ligue des Justiciers – Bruce Timm

Une mission exploratoire sur Mars découvre un antique portail qui pourrait bien cacher une terrible …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *