Home / Livres / David Demaret et John Scalzi chez l’Atalante

David Demaret et John Scalzi chez l’Atalante

david-demaret-the-end-of-all-thingsC’est en février prochain que les éditions l’Atalante publieront « La Fin de tout », un roman de John Scalzi (dont nous avons précédemment chroniqué « Redshirts », prix Locus 2003 (http://www.mythologica.net/redshirts-john-scalzi/), et qui fait partie du cycle « Le Vieil Homme et la guerre », dont les éditions Milady ont récemment repris le premier volume.  Ce volume « Une fin de tout » ne risque guère de passer inaperçu sur les tables des libraires vu l’illustration de David Demaret passablement archétypale du genre.

Dans nos chroniques des romans de Patrick Lee, également chez l’Atalante et également illustrées par David Demaret, nous avions regretté que la couverture post-apocalyptique initialement proposée par cet artiste pour le troisième volume n’ait pas été retenue, au profit d’une couverture plus thriller et plus grand public. Un créateur qui déjà savait taper dans l’œil des lecteurs et que nous retrouvons ici dans un genre différent. Gageons qu’en cas de succès pour  « La Fin de tout », l’illustration de David Demaret y serait sûrement pour quelque chose.

Patrick Lee et David Demaret sur Mythologica :

http://www.mythologica.net/ciel-profond-patrick-lee/

Patrick Lee et John Scalzi chez L’Atalante :

http://www.l-atalante.com/catalogue/la_dentelle_du_cygne/la_fin_de_tout/48/939/john_scalzi/detail.html

La réaction de John Scalzi à l’illustration de David Demaret :

http://whatever.scalzi.com/2016/11/22/dig-the-cover-to-the-french-edition-of-the-end-of-all-things/

David Demaret sur Art Station :

https://www.artstation.com/artist/moonchild

About Alaric

Lecteur surtout de littérature générale, mais fervent défenseur des littératures de l’imaginaire dès qu’elle transcendent le genre et viennent nourrir, et même enrichir, le domaine précité. Pas très attaché aux étiquettes, donc, et toujours prêt à plonger dans un volume original, en espérant y trouver une de ces œuvres qui sont capables de s’inscrire dans la durée.

Check Also

Juste un peu de cendres – Aurélien Police et Thomas Day

  Juste un peu de cendres est le premier comics d’Aurélien Police, illustrateur reconnu pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *