Home / Musique / Métal / Dark Desires – WEAK

Dark Desires – WEAK

Petit détour par le Dark Rock à forte ambiance gothique avec WEAK, groupe allemand mêlant métal et électro pour donner un ensemble franchement réussi. Derrière une pochette clairement gothique se cache un son surprenant, agréable et bien exécuté. Entrons dans leur univers pour en savoir plus !

On attaque avec Wolfmoon. Très clairement l’ambiance gothique est là, le clavier est très présent tandis que batterie, basse et guitare ajoutent leur sauce. Le chant de Quim est de bonne qualité et il sait parfaitement poser sa voix sur des lignes de chant très bien positionnées. Cette première chanson donne donc la tonalité de l’album : l’efficacité allemande sera à l’ordre du jour sur cet album, et cela pour notre plus grand plaisir. Jede Nacht et Into The Night viennent ensuite. Sur la première on retrouve plus d’électro et une voix féminine lyrique qui donne un contrepoint très intéressant à la voix masculine. La rythmique entêtante ajoute à la qualité de l’ensemble pour offrir une belle chanson, qui est une de mes préférées de cet album. Into The Night propose quelque chose de plus classique dans le genre mais toujours aussi bien exécuté donc rien à redire. Il en va de même pour Don’t Farewell, Going Nowhere et The Safety Dance, trois pistes très sympathiques, efficaces, mais que l’on peine à discerner les unes des autres, mis à part peut-être The Safety Dance avec son côté très électro et dance qui surprend. C’est d’ailleurs un peu un OVNI et probablement à mon avis la moins bonne chanson de l’album.

Seconde moitié de la galette avec The Devil’s Rose qui revient aux bases, tout comme Folge Mir : de l’électro, du clavier, et la sauce metal par-dessus. The Art Is Mine est un poil différent dans sa structure et de fait a su me surprendre un peu et j’ai apprécié ça. Hellfire et My World concluent l’album. Hellfire est très très électro, presque trop, tandis que My World propose quelque chose de plus doux pour terminer.

WEAK propose donc avec Dark Desires un son qu’ils qualifient de Dark Rock alors que je l’aurais plus mis dans la case Electro-goth tant l’ambiance gothique proposée ainsi que l’utilisation presque abusive de samples électroniques en sont les marques de fabrique. En tous cas une chose est sûre, cet album plaira aux fans du genre et c’est bien ce qui compte non ?

Dark Desires
WEAK
Woodhouse Records
2017

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l’imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d’Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom.

Ce faisant il assure également la direction littéraire d’anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

La sélection de Noël de la rédaction – Spécial Musique !

Les fêtes approchent et vous êtes toujours en recherche du cadeau ultime pour un fan …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *