Accueil / Livres / BD, comics & mangas / Danger Girl : Opération Hammer – Edition de luxe – J. Scott Campbell & Andy Hartnell

Danger Girl : Opération Hammer – Edition de luxe – J. Scott Campbell & Andy Hartnell

Alors vous vous demandez ce que vient faire un comics de Danger Girl sur eMaginarock ? eh bien pour deux raisons : premièrement j’adore le concept et les personnages, et deuxièmement on fait difficilement mieux en termes de culture alternative que ces comics. Mais qu’est-ce donc que Danger Girl ? Une série de comics mettant en avant de plantureuses espionnes dans des aventures mélangeant espionnage, humour, ésotérisme, aventure,… bref, un melting-pot fort intéressant à lire.

La couverture présente parfaitement les personnages avec ce côté plantureux à souhaits, tout en gardant un côté « James Bond » plus intéressant. La présentation de l’éditeur nous en dit un poil plus sur ce que nous allons trouver dans les pages de ce gros volume :

Quand la ravissante aventurière Abbey Chase se fait recruter par l’agence d’espionnes “top” secrètes Danger Girl, elle se lance dans l’affaire de sa vie. 

Avec ses collègues espionnes, elle va s’opposer à l’une des pires menaces qui pèse sur le Monde. Abbey et les Danger Girls ne se limiteront pas à combattre le Mal, elles le feront avec élégance, humour et sensualité ! 

Danger Girl est vraiment un comics à prendre avec du second degré tant il joue sur les stéréotypes du genre espionnage. Ici on va retrouver les filles en train de combattre une obscure cabale néo-nazie mêlant, de manière fort intéressante, technologie et ésotérisme pour se lancer à la conquête du monde. Après la découverte du personnage de Abbey Chase nous allons donc nous retrouver au cœur d’une histoire trépidante menée dans l’ombre où le lecteur découvre à la fois l’univers développé mais également les personnages composant à la fois les Danger Girls mais également ceux qui gravitent autour de manière mystérieuse comme Zéro. D’un point de vue scénaristique je me suis très facilement pris au jeu tant l’album mixe avec talent humour et aventure.

L’aspect graphique d’un comics est l’un des plus importants au final et ici les deux auteurs n’ont pas lésiné. En effet les scènes d’action sont parfaitement décrites et mises en place, mais on retrouve également un ensemble de scènes ou de dessins appartenant clairement à la veine du fan service (en gros les personnages féminins sont fortement dévêtus et prennent des poses suggestives), mais sans jamais tomber dans le sexe. D’ailleurs elles ne cessent de repousser les volontés masculines, ce qui n’est pas plus mal car cela donne à la fois une ficelle comique à actionner, et cela permet au comics de gagner en intérêt.

Mais quel est donc ce petit aspect supplémentaire qui fait de cette version une édition de luxe ? Ce sont les quelques cinquante pages de fin qui reprennent des croquis, des photos de cosplayeuses, des couvertures, bref tout un ensemble de dessins qui permettent d’entrer pleinement dans l’univers des auteurs.

Graph Zeppelin surprend avec cette sortie qui dévie légèrement des genres plus « imaginaires » auxquels ils nous ont habitués mais ce choix me semble néanmoins gagnant. A la lecture il faut aller au-delà de l’aspect anti-gravitique des poitrines féminines et vous vous rendrez compte que le scénario est réellement excellent et propose une histoire d’espionnage cohérente et prenante. Une découverte à faire en tous cas pour tous ceux qui ne connaissent pas ces Danger Girls !

Danger Girl : Opération Hammer
Edition de luxe
J. Scott Campbell & Andy Hartnell
Graph Zeppelin
2018

Eldricht Tales

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

TINY – JdR Éditions

Frédéric Dorne est un gars bien ! Pour l’avoir croisé à Octôgones il y a …

A New Horizon – Komatsu

  Après avoir parlé de stoner et de doom, il est temps de compléter la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *