Accueil / Musique / Dancer in the wind – PerKelt

Dancer in the wind – PerKelt

 

Groupe tchèque aux influences celtiques, PerKelt propose avec avec Dancer in the wind un album très sympathique (majoritairement) de reprises.

L’opus s’ouvre avec quelques notes a cappella sur la chanson Bonny Sweet Robin, une ballade populaire anglaise. Dès le départ, le timbre de la chanteuse autant que la mélodie rappellent immédiatement la culture celte. Une flûte vient très vite scander l’ensemble sur un rythme de plus en plus rapide, et quelques accords plus tard, on retrouve l’atmosphère dansante de ce genre musical.
La version live du morceau, que l’on peut découvrir sur le site internet du groupe, est encore plus envoûtante que celle proposée sur l’album et permet de mieux appréhender la démarche et l’ambiance qui peut se dégager de leurs concerts.

 

Les autres morceaux proposent le même style de musique. Les chansons, sans se ressembler, sont toutes ou presque extrêmement dansantes. On y retrouve des instruments aux sonorités typiques, flûtées ou issues de la harpe celtique et des rythmes entraînants.
C’est la voix de la chanteuse Paya Bastlova qu’on entend la plupart du temps, cependant la voix masculine de Stepan Honc vient souvent s’y ajouter. Ils s’accordent très bien l’un à l’autre et à la tonalité de l’album.
Tous ces éléments combinés engendrent un album très agréable à écouter, qui m’a tout à fait rappelé l’ambiance des fest-noz en Bretagne.

Je m’attarde un peu sur la reprise de la chanson Greensleeves, autre traditionnel anglais, probablement l’une des plus connues de l’album pour ne pas dire la plus célèbre. Je l »ai trouvée un peu rapide par rapport à l’original, ce qui enlève un peu à sa mélancolie. Cependant le groupe a pris le parti d’en faire un morceau plus dansant, ce que j’ai trouvé intéressant.

J’ai beaucoup aimé la reprise de Ailein Duinn, un traditionnel écossais. Ce morceau est le plus doux et le plus mélancolique de l’album et offre une petite pause.

Dancer in the wind est la dernière chanson. Elle se montre tout aussi dansante que les autres titre et clôt joliment l’album.

Dancer in the wind

Indépendant

2016

À propos NokomisM

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Apocalypse The Requiem – Akroma

Que diriez-vous pour continuer la journée de vous plonger dans le dernier Akroma ? Groupe consacré ...

Watch Dragon ball super