Home / Livres / Fantasy / Cytheriae – Charlotte Bousquet

Cytheriae – Charlotte Bousquet

Après le franc succès rencontré par le roman Arachnae, Charlotte Bousquet récidive avec un second titre placé dans le même univers, ô combien décadent et passionnant. Cette fois-ci nous changeons de ville et le sordide de l’histoire va encore nous entraîner dans la résolution d’une vaste enygme, haute en couleur et mise en valeur par la plume particulièrement agréable de Charlotte Bousquet.

La couverture d’Elvire Decock est une franche réussite. Là où l’on pouvait penser que celle d’Arachnae ne venait pas s’adapter totalement au scénario du roman, celle de ce roman est un bijou. Obscure, inquiétante et pourtant très harmonieuse elle vient mettre en place l’univers ténébreux dans lequel les héros vont évoluer. Car il n’y a pas ici un seul héros mais plusieurs comme vus le découvrirez par la suite.

La quatrième va vous éclairer un peu sur ce roman :

« « Qu’est-ce qui fait de vous des hommes ? Qu’est-ce qui fait de moi un monstre ? »

La splendeur de Cribella, capitale lagunaire de Cytheriae, n’est plus qu’un lointain souvenir rongé par l’humidité et la décrépitude. Certains prétendent même que d’effroyables créatures hantent ses canaux nauséabonds… Et voilà qu’aujourd’hui une vague de suicides inexpliqués endeuille le quartier populaire de Métida. Nola, écrivain public, et son amant, Angelo di Larini, sorcier réprouvé de l’Ordre de la Nouvelle Lune, entendent découvrir et combattre les forces à l’œuvre. Leur dernière piste les mène à Malatesta, démon né d’amours contre-nature prisonnier du Dédale. Sera-t-il un allié… ou leur plus implacable ennemi ?

Dans l’Archipel des Numinées, univers de dark fantasy aux couleurs de la Renaissance vénitienne, la plume élégante de Charlotte Bousquet sait se faire tranchante pour les besoins de l’enquête. Révélation du genre de ces dernières années, elle continue, après Arachnae, son premier roman chez Mnémos, d’explorer la noirceur de l’âme humaine, sans concession ni complaisance. »

S’il est une chose à retenir de cette quatrième c’est la dénomination de Dark-fantasy que l’on attribue à cette série de romans dont Cytheriae est le second opus. Car les univers développés ici par Charlotte Bousquet sont violents, sans concession, très très bien ficelés et prenants. Car le lecteur, une fois plongé dans ce roman ne pourra plus le lâcher, cherchant à tout prix à savoir qui est le tueur au Tarot de la Lune.

Le style de Charlotte Bousquet coule toujours avec autant de facilité dans la gorge du lecteur qui boit ses mots avec l’avidité d’un voyageur du désert littéraire. Car c’est bien cela que j’aime dans la « fantasy à la française » : un style épuré, poétique explorant de nouvelles contrées imaginaires et restant pourtant très proche du lecteur. En cela, et je l’ai souvent dit la concernant, Charlotte Bousquet fait partie de ces auteurs inoubliables du paysage française et qui parviennent, en quelques romans et nouvelles, à réellement créer l’engouement autour de leurs écrits. De même la vision de divers personnages sur l’action permets une oscillation constante entre les partis que pourrait prendre le lecteur.

C’est donc avec un plaisir non-feint que j’ai redécouvert l’univers Renaissance de l’Archipel des Numinées que Charlotte Bousquet fait vivre de la pointe de sa plume. Si Arachnae avait remporté tous les suffrages de part sa qualité, Cytheriae se pose comme allant encore plus loin. Une maîtrise de l’écriture, une couverture de toute beauté, un scénario à la hauteur des attentes des lecteurs,… on ne peut que se demander comment Charlotte Bousquet va réussir à faire encore plus faire tant cela paraît impossible…

Cytheriae
Charlotte Bousquet
Collection Icares
Mnémos

20 €

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l’imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d’Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom.

Ce faisant il assure également la direction littéraire d’anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

Anna – La Fille des Cauchemars tome 1 – Kendare Blake

« La ville est plus hantée que je ne l’aurais cru. Une énergie macabre fourmille dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *