Accueil / Reports / Concerts / Crystal Lake + Oceans Ate Alaska + Kingdom of Giants + Shields – Petit Bain – 3/07/2018
Bannière Institut de la Musique

Crystal Lake + Oceans Ate Alaska + Kingdom of Giants + Shields – Petit Bain – 3/07/2018

On ne présente plus le Petit Bain, péniche de concert sur les bords de Seine de Paris. C’est là-bas que le 3 Juillet dernier je me suis rendue pour une soirée qui était loin, bien loin de l’ambiance à laquelle je m’attendais.
Très souvent, la première partie chauffe la salle et lorsque le groupe en tête-d’affiche fait son entrée, c’est une euphorie collective. Ce soir là, non seulement 4 groupes étaient présents, mais de plus que ce soit Shields, Kingdom of giants ou Oceans ate Alaska, aucun n’ont pas eu besoin de motiver un public venu très nombreux voir les Japonais de Crystal Lake et qui était déchaîné avant même les premières accords de guitare !

On entame cette soirée avec Shields. Groupe Londonien fondé en 2012 de métal hardcore composé de Joe Edward au chant, Sam Kubrick à la guitare et au chant, George Christie à la guitare, Lawrence Weiting à la basse et d’Alex Rayner à la batterie.
Un set cours mais intense ! La chevelure de Joe Edward nous a fait tourné la tête et dès la seconde chanson, pit-circles et pogos ont commencés à faire remuer le Petit-bain. Le public poussait tellement pour se faire une place au plus près de la scène que Joe (toujours) n’a pas hésité à se faire transporter sur les genoux par le public. C’est déjà fini et c’est bien dommage, on en aurait bien repris un peu…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les lumières s’éteignent et place à Kingdom of giants. Groupe Californien de métal fondé en 2011 et composé de Julian Perez à la guitare, Dana Willax au chant, Levi Norris à la basse, Max Bremer à la guitare, Red Martin également à la guitare et Truman Berlin à la batterie.
Un set joué sur fond de sauts partout sur la scène de la part de Dana, sur fond d’une marée humaine qui saute dans tous les sens et de handbangs endiablés avec une lumière mi bleue mi brute très contrastée qui donne aux musiciens un genre encore plus dégantés !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une fois la tempête passée, place à la tornade Oceans ate Alaska. Tout comme Kingdom of giants, ils se sont formés en 2011. A bord : Chris Turner à la batterie, James Kennedy à la guitare, Mike Stanton à la basse, Adam Kytkiewicz à la guitare et Jake Noakes au chant. Et attention, ces cinq garçons so british ont de quoi choqué sa Majesté.
Venus présenter leur album paru en 2017 Hikari ils mettent le feu tout de suite. C’est qu’ils ont une énergie extraordinaire et nous offrent un set de malade.
Le public en a redemandé (bon…. sans en ravoir…) et je comprends pourquoi !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je profite du changement de scène pour aller me rafraîchir parce que mine de rien, c’est qu’il fait vraiment chaud, même trop chaud au Petit-bain. En buvant mon jus de fruit je me disais « bon… on est au max ca ne devrait pas être pire »… et bien non… car après l’orage, la tempête et la tornade, c’est le raz-de-marée nommé Crystal Lake que je vais me prendre en pleine figure.

Je ne connaissais que de nom, on m’avait dit « tu vas voir ca va bouger… ». c’était peu dire…
Ryo, YD, Shinya et Gaku m’ont mis une claque puissance 10 ! Ces 4 japonais ont retourné la péniche dans tous les sens. Les chansons sont chantées à tue-tête par les fans, et il est très difficile de circuler dans la salle sans risquer de se faire entraîner dans un pit-circle géant.
Beaucoup auront été portés en l’air par le public et ayant réussi à me hisser à l’arrière de la salle c’est une hystérie collective que j’ai devant les yeux.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je repars avec un genou en moins mais tellement ravie d’avoir vécu une telle soirée et d’avoir reçue cette claque façon « fisherman’s friends » (ce qui n’était à priori pas le cas de certains dans une très grande salle de concert à quelques pas du Petit-bain!).

Eldricht Tales

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

Entretien avec Lorenzo, guitariste de It Came From Beneath

Après avoir écouté et chroniqué le dernier album de It Came From Beneath, Clair-Obscur, l’occasion …

Clockwork Immortality – Lovebites

Les japonaises de Lovebites nous reviennent avec leur second album en deux ans et en …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *