Home / Crimson Shell – Jun Mochizuki

Crimson Shell – Jun Mochizuki

Les éditions Ki-oon ont publié en ce début d’année 2012 Crimson-Shell, un one-shot de Jun Mochizuki qui s’est fait connaître en France avec la remarquable série Pandora Hearts. Ce seinen manga a déjà de quoi intriguer dans sa quatrième de couverture :

Puissante sorcière, la jeune Claudia doit tout au mystérieux Xeno, qui l’a aidée à apprivoiser ses pouvoirs quand tous autour d’elle avaient renoncé. Elle a désormais trouvé sa place au sein de Crimson-Shell, une organisation qui lutte contre les agissements d’un scientifique fou.
Mais lorsque Xeno trahit Crimson-Shell, le monde s’écroule autour de la jeune fille. Cernée par le danger, confrontée à des apparences souvent trompeuses, parviendra-t-elle à percer le secret de Xeno ?

C’est donc la thématique de la trahison du mentor qui est ici mise en perspective. Les choses sont bien plus compliquées que cela, car on assiste à une suite d’alliances et de mésalliances avec Claudia au centre de tout ce tourbillon. C’en est étourdissant et cela devient de plus à plus difficile à suivre. Il faut s’accrocher pour comprendre le fin mot de cette histoire trop tortueuse pour moi.

Le savant fou dont il est question dans la quatrième de couverture a mis au point une rose noire. Cette rose a pour caractéristique de prendre la vie de ses victimes pour survivre. Certains humains ont été infectés par elle et ce sont eux qui sont la cible de la rose pourpre, une organisation qui est là pour éradiquer la rose noire et ses victimes.

Claudia est l’enjeu de cette lutte, car elle porte en elle la graine de la première rose noire. Cette dernière serait, selon la rumeur, un artefact puissant qui donne de nombreux pouvoirs. Claudia a vécu recluse dans les bâtiments de la rose pourpre depuis trop longtemps, car elle ne contrôlait pas son pouvoir et pouvait tuer des humains par simple contact. C’est Xeno qui lui a donné confiance en elle et lui a permis de contrôler son pouvoir. Quand ce dernier passe à l’ennemi, tout son univers bascule.

Pour l’avoir dit plus tôt, la confusion des alliances rend ce récit lourd. Autre élément oppressant pour le lecteur, tout se déroule au sein du centre de la rose pourpre. L’absence de scène extérieure est pesante. La mise en page est propre aux mangas d’action et les combats ont trop de traits de mouvement, ce qui en brouille la lecture. Je n’ai personnellement pas réussi à rentrer dans cette lecture, même si le sujet est intéressant, il reste trop hermétique pour que je puisse m’y intéresser vraiment. Une petite surprise attend le lecteur sous la jaquette.

Crimson-Shell
Jun Mochizuki
Traduction par Fédoua Lamodière
Ki-oon
2012

7,50 €

About Chris

Chris a toujours apprécié les littératures de l’imaginaire, mais il lit également d’autres genres pour son plus grand plaisir. Il préfère le terme de critique à celui de chronique qui lui semble toujours trop consensuel. Non qu’il dise systématiquement du mal des auteurs, mais quand il tient une bonne daube ou une resucée maladroite alors il laisse la plume glisser dans de bien sombres humeurs. Comme tout lecteur passionné – ça lui arrive parfois – il n’aime rien tant que de devenir festivalier et d’aller à la rencontre des auteurs. Chris participe de temps à autre à des appels à texte et s’intéresse depuis peu à la photographie, histoire d’apprendre à cerner l’essentiel d’une situation comme d’un lieu. Enfin, il aime plus que tout le transgenre et espère avec une certaine impatience pouvoir être à l’origine de la découverte d’un auteur qui aurait l’audace d’écrire un roman policier avec des sorcières, des mutants et bien entendu quelques créatures extraterrestres aux mœurs exotiques, à défaut d’être douteuses.

Check Also

Angels Of Light – Vital Breath

Après Duality un premier album sorti en 2014, les Français de Vital Breath nous reviennent …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *