Home / Musique / Métal / Coming Home – Pain

Coming Home – Pain

pain-coming-homePain est un groupe de métal suédois, lancé par Peter Tägtren en 1996. Depuis de nombreux albums sont sortis et le tout dernier né voit les bacs pour le première fois aujourd’hui. Coming Home est donc le dernier né de ce combo et vous allez être surpris si vous ne connaissez pas leur musique, et ravis si vous êtes déjà amateurs. En effet Peter Tägtgren mélange de multiples influences pour nous proposer un album aux paroles surprenantes et à la musique particulièrement prenante.

L’art de l’album est assez magique avec ce spationaute perdu au milieu de nulle part et attendant un réparateur pour rentrer chez lui. Graphiquement intéressant, parfaitement dans le thème du titre de l’album, tout est nickel de ce point de vue. L’écoute débute avec un titre intitulé Designed to Piss You Off (Construit pour t’énerver pour les non-anglophones) qui dès les première notes surprend avec son côté un peu western/country, avant que les instruments commencent réellement à s’emballer. Écouter ce morceau à fonds les manettes justifie à lui seul son nom tant il est jouissif et bien construit, avec des alternances de rythmes particulièrement réussies. Call Me qui vient ensuite est dans un autre genre, commençant avec des rythmiques très rapides, et prenant ensuite un ton épique avant de s’apaiser légèrement sur les couplets. Du très très bon travail d’orchestration. Il en va de même pour A Wannabe, excellent morceau reprenant lui aussi un aspect épique dans la musique tandis que la voix de Peter fait plus que le travail pour nous balancer du gros son. On reprendra bien une louchée de titres étranges pour des chansons ? Eh bien avec Pain In The Ass (Mal au Cul) on y échappe pas ! Le rythme du morceau, mélangeant, indus et métal de manière presque Rammsteinienne est vraiment intéressant et reste pour moi l’un des meilleurs de cet album. Et entendre chanter ses paroles un peu décalées est vraiment intéressant. Black Knight Satellite termine la première moitié de cette nouveauté haute en couleur et en son. La piste commence comme une ballade mais ne nous leurrons pas, bien vite le gros son prend le relai épaulé par des guitares énergiques et une batterie omniprésente.

Coming Home, morceau éponyme, est lui aussi de grande facture. Etant ce qui ressemble le plus à une ballade de tout l’album, la douceur qui se dégage de certains passages est vraiment agréable à écouter. Absinthe Phoenix Rising et Final Crusade viennent ensuite remettre les pendules à l’heure de manière on ne peut plus énergique Absinthe avec un rythme rock finalement assez classique tandis que Final est plus dark et lourd au niveau des basses. Encore un titre surprenant ? Eh bien voici venir Natural Born Idiot (Idiot congénital) qui étonnamment va figurer directement dans ma top liste des morceaux de cet album, tant je l’ai aimé. L’alternance de rythme, la douceur de certains instruments derrière tandis que la voix est rude est vraiment intéressant. Starseed conclue à merveille cet album avec une dimension que je qualifierais de spatiale parfaitement adaptée au titre du morceau.

Coming Home est un excellent album de Métal Indus qui personnellement va vraiment me rester dans la tête un bon moment. Même s’il s’agit d’un projet récréatif pour Peter Tägtgren (il est aussi fondateur du groupe Hypocrisy et producteur), il parvient à proposer avec Pain une musique réellement immersive et passionnante. Écoutez un peu mais si vous aimez un des morceaux n’hésitez pas, l’album est une petite pépite !

Coming Home
Pain
Nuclear Blast
2016

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

The Missing Peace – LA Guns

Le retour de LA Guns après un split, des changements de personnel, un premier essai …

Break your body – Shaârghot

  Les parisiens de Shaârghot ne font guère dans la dentelle, et les connaisseurs en …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *