Home / Divers / Coma Ecliptic – Between the Buried and Me

Coma Ecliptic – Between the Buried and Me

Coma Ecliptic est le dernier album de Between the Buried and Me. Ce groupe des USA officie dans le Metal progressif depuis maintenant presque 20 ans. Excellent techniquement, le groupe a pour habitude d’être très innovants et de proposer des titres originaux. La pochette le prouve en étant très loin des clichés du Metal. On y voit juste un homme, dans ce qui ressemble à une blouse d’hôpital, allongé dans un désert.

Cette fois, le groupe nous propose un album beaucoup plus calme que d’habitude. Le chant crié est peu utilisé, le rythme plutôt lent et les mélodies aux claviers très présentes. Node, le titre introductif en est un parfait exemple avec un départ très doux et une arrivée des guitares et de la batterie tard dans le morceau principalement pour faire la transition avec le deuxième titre. Toujours aussi riche et complexe, il est préférable d’écouter Coma Ecliptic comme un seul morceau, surtout que s’arrêter après chaque titre nous empêcherait de profiter pleinement des superbes transitions concoctées par le groupe. Un des meilleurs exemples est celle entre The Coma Machine et Dim Ignition, où l’utilisation de sonorités électroniques donne une dimension futuriste au titre qui en devient oppressant, comme si nous étions dans le cockpit d’une fusée en attendant son ignition.

Les morceaux sont très bien exécutés et on retrouve avec plaisir des sonorités qui font penser à Queen et aux Pink Floyd, surtout sur The Coma Machine, probablement un des meilleurs morceau de l’album. On y trouve une réel ressemblance avec ces groupes malgré l’utilisation de chants criés ponctuellement. Le milieu du morceau est une pure merveille avec un superbe riff répétitif, mais qui nous fait décoller vers le ciel avant d’atterrir soudainement avec un cri rapide mais efficace. Cependant, je dois admettre que les passages plus agressifs ne sont pas assez nombreux et me manquent. Certes les chansons sont agréables à l’écoute, techniques et variés, mais il me manque un petit quelque chose. Peu de titres ressortent de cet album qui commence pourtant très bien avec Node, The Coma Machine mais aussi Famine Wolf. Ce titre propose un changement total d’univers, passant du planant à l’angoissant avec un rythme lourd et une voix dans le style de Marilyn Manson. On retiendra également Rapid Calm, qui porte merveilleusement bien son nom étant très agressif au début et soudainement d’un calme apaisant, mais aussi le dernier titre, Life in Velvet, qui en reprenant la mélodie de début d’album (The Coma Machine) nous offre un final épique.

Alors que d’habitude Between the Buried and Me se démarque vraiment des autres groupes de Metal Progressif par des morceaux très originaux, on a un peu l’impression d’écouter ici un album plus classique, ce qui est dommage vu le potentiel du groupe et ce à quoi il nous avaient habitué. L’album reste cependant très bon et plaira sûrement aux personnes n’aiment pas particulièrement le chant crié.

Coma Ecliptic
Between the Buried and Me
2016

About Erwan Le Covec

Le premier single que j’achète à 14 ans: Les rois du monde de la comédie musicale Roméo & Juliette…et puis après ça a vite changé grâce à mon père qui ramène la même année une compile de musique finlandaise. Découverte du Metal avec Children Of Bodom et début de la contamination familiale. Ma plus grande fierté, c’est ma mère qui est devenue fan de Black ! Plutôt adepte de  Metal extrême, j’écoute tout de même des styles variés qui vont jusqu’à l’électro minimaliste ce qui est plutôt à l’opposé en matière de musicalité.

Et puis sinon j’aime bien lire, les jeux vidéo et la photographie !

Check Also

Sign Of The Dragonhead – Leaves’ Eyes

Et voici enfin le premier album complet après le changement de chanteuse, qui s’est transformé …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *