Home / Codex Merlin l’Intégrale – Robert Holdstock

Codex Merlin l’Intégrale – Robert Holdstock

Il y a des années de cela, lorsque j’ai lancé Mythologica,  j’avais entendu parlé de Celtika, premier tome du Codex Merlin de Robert Holdstock, comme d’une merveille. Depuis, je n’avais pas trouvé le temps de le découvrir mais c’est maintenant chose faite avec une intégrale publiée par le Pré aux Clercs juste avant l’été. Trois romans phares de la fantasy mythologique, trois monuments pour un seul livre. Le bonheur absolu, en définitive. Mais après tant d’attente, ne vais-je pas être déçu ?

La couverture est relativement semblable à ce qui s’est fait auparavant sur les tomes de la trilogie. Une armure, intrigante à souhait, donne le ton du roman, laisse un goût de fer qui persistera au fil des pages. Voici ce que nous dit l’éditeur de ce livre :

Des siècles avant sa rencontre avec Arthur, Merlin voyage à travers le monde, immortel et éternellement jeune, à la recherche du savoir. Il se lie d’amitié avec le héros grec Jason et l’accompagne dans sa quête de la Toison d’or. Une décision qui lui coûtera cher…
Quelques centaines d’années plus tard, Merlin entend parler d’un navire perdu dans un lac gelé du Nord et d’où jaillit une longue plainte. Il découvre qu’il s’agit de l’Argo, le vaisseau de Jason, où gît l’âme du héros pleurant ses fils volés par l’enchanteresse Médée, éprise de Merlin dans sa prime jeunesse. Merlin s’engage alors dans une autre quête : retrouver les fils de Jason, projetés dans le futur par leur mère, Médée.
En mélangeant avec bonheur les mythologies grecques et celtes au récit épique de Merlin et sa quête à travers le temps, Robert Holdstock touche, au-delà des limites de la Fantasy, aux grands mythes universels.

Comme le dit si bien la quatrième, Robert Holdstock va mélanger les mythologies pour nous proposer un melting-pot fort intéressant. Merlin, Argos, Médée, les peuples du Nord de l’Europe : autant d’éléments imbriqués les uns dans les autres par l’auteur pour donner un roman d’une profondeur mythologique et scénaristique  absolument bluffante.

Mais le Codex Merlin c’est aussi et surtout une poésie toute celtique. Toutes les descriptions sont à la fois charmantes, naturelles et viendront emplir l’esprit du lecteur d’une multitude d’images splendides. Rares sont les auteurs capables de produire des écrits aussi parlants que des illustrations. Et pourtant Robert Holdstock y parvient à merveille. Cela démontre notamment la grande qualité de la traduction de Thierry Arson qui a su rendre toute la poésie que l’auteur a su mettre dans ses écrits. Et j’imagine à quel point cela a dû être difficile pour lui de recréer le style si particulier de cet auteur. Je décerne donc un grand coup de chapeau au traducteur de cette trilogie qui a fait un boulot formidable.

Les trois tomes s’enchaînent avec une facilité déconcertante, l’auteur parvenant à nous immerger pleinement dans son récit. Mythologie, magie, action se mêlent en un kaléidoscope de couleurs littéraires agréables à l’œil.

Et le moins que l’on puisse dire c’est que le lecteur en a pour son argent. Malgré un prix pouvant paraître prohibitif (29,90 €) et une épaisseur assez peu dodue, la bête contient pas moins de 1000 pages de texte. J’ai d’ailleurs été très impressionné par le fait que l’éditeur ait su réunir autant de texte dans un si « petit » livre. Seul vrai bémol, le poids est assez impressionnant lui aussi.

Une quête, trois romans, un auteur, un grand succès. Telle est l’équation que le Pré aux Clercs nous propose. Rééditant en intégrale la saga de Holdstock, l’éditeur nous invite dans un voyage impressionnant de réalisme littéraire que tout lecteur assidu de fantasy se doit d’avoir fait au moins une fois dans sa vie. Je ne regrette absolument pas, finalement, d’avoir attendu aussi longtemps avant de découvrir cette série de Robert Holdstock qui est entrée en l’espace de quelques pages parmi les textes les plus beaux qu’il m’ait été donné de lire…

Codex Merlin l’Intégrale
Robert Holdstock
Le Pré aux Clercs Fantasy
29,90 €

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

Carnets noirs – Stephen King

« Oui, j’espère vraiment. Pour son bien. Parce que l’argent qui tombe du ciel, ça promet …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *