Home / Livres / BD, comics & mangas / Billy Bat 3 – Naoki Urasawa et Takashi Nagasaki

Billy Bat 3 – Naoki Urasawa et Takashi Nagasaki

Manipulant les hommes et façonnant l’Histoire, l’énigmatique chauve-souris qui bouleverse la province féodale d’Iga, terre secrète des clans ninjas, serait-elle en réalité venue d’Espagne ?

Malgré l’aspect énigmatique de la quatrième de couverture, nous retrouvons ici Kan, le ninja, et sa mission périlleuse. Nous en apprenons un peu plus sur lui et, par des aller-retour dans le passé, nous découvrons le dur entraînement ninja qu’il a suivi avec ses amis dans sa jeunesse. Cela a tendance à nous le rendre sympathique, même si nous voyons bien qu’il n’hésite pas à tuer ces mêmes amis qui servent maintenant un autre clan que le sien.

Dans ce Japon médiéval, certains chefs de guerre sont prêts à accepter l’aide de l’Europe et notamment au travers des armes à feu qui leur sont proposées. Mais rien n’est gratuit ici-bas et ce sera contre un mystérieux rouleau que les armes pourraient leur être échangées. Ce rouleau que Kan doit à tout prix porter. Il fait partie de cette longue série de porteurs qui ont succombé à ses charmes.

Comme nous l’avions entraperçu dans le tome 2, c’est bien la chauve-souris qui hante le rouleau. Loin d’être la créature sympathique que nous pouvions imaginer sous le pinceau de Kevin Yamagata, nous découvrons qu’elle relève plutôt du mauvais génie, capable de pousser ses porteurs aux pires actes afin d’accomplir son destin.

D’aucuns considèrent Kan comme un lâche alors qu’il a toujours eu plutôt recours à la ruse pour réussir. Saura-t-il résister au mauvais génie et ne pas entrer dans son jeu ? Suivra-t-il l’exemple du vieux maître ninja qui fut jadis lui aussi porteur du rouleau et qui a sauvé Kan alors qu’il allait se noyer ? Autant de questions qui trouveront leurs réponses ici, sans toutefois dévoiler les noirs desseins de la chauve-souris.

Le procédé narratif permet à la fois de voir la construction de la personnalité d’un héros, mais aussi de connaître des phases d’empathie et de répulsion à son endroit. Décidément, le duo Naoki Urasawa et Takashi Nagasaki n’a de cesse de proposer des approches narratives passionnantes au travers du manga. L’œuvre ne se limite pas aux aventures de ce ninja, car nous retrouvons aussi d’autres personnages à d’autres époques jusqu’à nos jours où le dessinateur Kevin Yamagata est bien décidé à découvrir le terrible secret de la chauve-souris. Les graphismes sont toujours de toute beauté et ne se sacrifient jamais au surchargement propre aux scènes d’action dans le manga. Nous tenons là une nouvelle réussite des deux scénaristes japonais avec cette série dont le quatrième volume paraîtra le 5 septembre prochain.

Billy Bat 3
Naoki Urasawa et Takashi Nagasaki
Couverture illustrée par Naoki Urasawa
Traduction par Sylvain Chollet
Pika édition
Collection Seinen
2012
8,05 €

About Chris

Chris a toujours apprécié les littératures de l’imaginaire, mais il lit également d’autres genres pour son plus grand plaisir. Il préfère le terme de critique à celui de chronique qui lui semble toujours trop consensuel. Non qu’il dise systématiquement du mal des auteurs, mais quand il tient une bonne daube ou une resucée maladroite alors il laisse la plume glisser dans de bien sombres humeurs. Comme tout lecteur passionné – ça lui arrive parfois – il n’aime rien tant que de devenir festivalier et d’aller à la rencontre des auteurs. Chris participe de temps à autre à des appels à texte et s’intéresse depuis peu à la photographie, histoire d’apprendre à cerner l’essentiel d’une situation comme d’un lieu. Enfin, il aime plus que tout le transgenre et espère avec une certaine impatience pouvoir être à l’origine de la découverte d’un auteur qui aurait l’audace d’écrire un roman policier avec des sorcières, des mutants et bien entendu quelques créatures extraterrestres aux mœurs exotiques, à défaut d’être douteuses.

Check Also

Juste un peu de cendres – Aurélien Police et Thomas Day

  Juste un peu de cendres est le premier comics d’Aurélien Police, illustrateur reconnu pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *