Home / Musique / Big Rocks – Krokus

Big Rocks – Krokus

Les anniversaires, il n’y a rien de mieux pour se faire plaisir ! Les vilains garçons de Krokus ne s’en privent pas et ont décidé que 40 ans de carrière ça se fête et même plutôt bien. C’est pourquoi ils ont choisi de faire un album de reprises, après dix-sept albums studio. On aura donc un choix d’écoute assez éclectique, parmi les 13 titres repris à travers Big Rocks, passant de Led Zep’ à Queen, sans ignorer Bob Dylan ou Eddie Cochran.

Pour ma part, je ne suis pas spécialement intéressée par des « gros » artistes qui font des reprises de leurs collègues musiciens, sauf quand elles sont pertinentes et novatrices. De fait, cette histoire m’intrigue tout de même et je décide de jeter une oreille sur cette petite production…

Pour débuter un bon album, il suffit de faire une intro stylée. Vous prendrez bien un p’tit Black Sabbath avec votre café ? Bon, finalement ce sera un Ristretto puisque l’intro du mythique N.I.B. doit rester à ce stade. Le morceau original est donc coupé de cinq bonnes minutes. Alors oui, le son est propre vous me direz, rien à voir avec les années 70 mais quand même, le cut à 1 minutes 16 secondes était vraiment risqué. Bref, passons sur ce tragique incident et changeons de répertoire avec le (vrai) premier morceau de l’album. Mon intérêt est soudainement ravivé puisque je suis grande fan de Queen depuis quelques décennies, je suis donc assez curieuse d’entendre ce que Tie your mother down peut donner en version Hard Rock. Globalement l’esprit du morceau est respecté et la partie instrumentale est relativement proche de l’originale, ce qui sera le cas sur les morceaux suivants, agrémentée d’une bonne ligne de chant Hard Rock. Qui dit album de reprises classiques, dit passage obligé sur l’incontournable House of the Rising Sun qui ne perd pas de son charme dans cette version suisse. D’ailleurs, aucun des morceaux présents dans cette « compilation » ne diffère vraiment des originaux. Krokus passe à mes oreilles comme un cover band maitrisant les riffs et les lignes de chants comme il se doit. Big Rocks n’est pas décevant en soit, plutôt bien produit mais il me manque cette partie innovante que je ne retrouve pas dans ces 43 minutes de Classic Rock.

Big Rocks est finalement un album pour les fans de Krokus et les amateurs du style. Rien d’innovant sur les parties instrumentales, pas vraiment de prises de risques non plus dans les interprétations. Une production simple et sans détours, pour le plaisir de faire perdurer les grands noms du Rock, infiniment dans le temps.

Big Rocks
Krokus
Century Media
2017

About Izzy

C’est l’histoire d’une fille qui n’a pas toute sa tête et qui n’est pas toute seule dedans d’ailleurs… Passionnée d’arts graphiques et de littérature fantastique, issue de diverses formations artistiques et amoureuse de la musique depuis belle lurette, elle cherche à faire partager ses passions à travers des productions de concerts. C’est ainsi qu’en 2012 elle crée une association de production de concerts indépendante sur la capitale, Extrême Factory. En parallèle, elle est chroniqueuse pour différents webzines musicaux et commence ainsi une carrière de schizophrène mélomane.

Check Also

In This Moment We Are Free – Vuur

Après avoir quitté The Gathering, Anneke Van Giesbergen avait délaissé le metal, un peu à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *