Home / Musique / Métal / Barricades Live – No One is Innocent

Barricades Live – No One is Innocent

NO ONE IS INNOCENT, qui ne connait pas encore ce groupe de rock engagé issu de nos contrées ? Est-il encore nécessaire de le présenter ? Depuis 1993 ils ont réalisé pas moins de 6 albums et se sont imposés comme une véritable référence dans le paysage du rock alternatif !

6 albums + 2 lives avec des ambiances et des expérimentations, veillant à se renouveler et à proposer de nouvelles sonorités, le tout dans la langue de Molière saupoudré de quelques incursions en territoire british.  Mais ce qui fait la force de No one is Innocent c’est son engagement à défendre la liberté, dénoncer les injustices, combattre le FN (encore récemment Kemar le chanteur a remis ça dans un clip avec les furieux de DARCY). Le titre La peau est probablement celui qui les a révélés au grand public, dénonçant le racisme et embrassant une maxime universelle « Nous sommes de la même couleur de peau » ! Ce sont des centaines de lives gavés d’énergie en France et dans le monde ! Que l’on aime ou pas, que l’on soit d’accord avec le propos ou pas, No One ne peut vous laisser indifférent !

Le line up a évolué au fil des albums et du temps, et 2015 voit le groupe revenir aux sources avec son album Propaganda. Une véritable bombe saluée par la critique, dont la production n’a rien à envier aux monstres américains  et dont les chansons résonnent dans les têtes !

Les acteurs sont en place, GO !

 

Il est inutile de s’appesantir sur chaque chansons, un live ce n’est pas un album. Les albums se sont déjà vu chroniquer bon nombre de fois sous toutes les formes. Alors je vais m’atteler à vous faire comprendre ce que j’ai ressenti à cette écoute !

Le live, comme bon nombre de concert de cette tournée s’ouvre sur un discours de Shanka dans l’esprit de ce qu’aurait pu dire Woody Guthry. Il fait écho aux évènements terroristes et le climat de peur que vit le monde et la France. Une minute de bruit est demandée à la fin de cet intense monologue (ça ressemble bien aux No One) et la première chanson Drones ouvre le bal ! Direct efficace ! Le son est bon, loin d’être parfait, mais c’est d’un live dont on parle et on sent tout de suite la puissance et l’énergie du groupe ! Ils ne sont pas là pour enfiler des perles, ils ont des choses à dire et ils vont se donner sans compter !

Silencio suit dans la foulée. Véritable pépite du nouvel album des No one, Rage Against The Machine en français dans le texte à qui on aurait greffé un son de réacteur nucléaire ! Le public connait ses nouvelles chansons et donne de la voix pour soutenir et communier avec No One ! C’est bon et ça tape fort ! Dès la 3e chanson Kemar souffle et montre que le groupe envoie des poutres dans la gueule par paquet de 36 ! Et bim Barricades !

Les titres de Propaganda sont à la fête et sont taillés pour le live ! Le son est massif et les titres s’enchainent pour le plus grand plaisir des aficionados du groupe ! Kemar sait jouer avec le public et les entrainer encore plus avant dans l’énergie ! Vingt ans que No one tourne et sont sur la scène, ils n’hésitent pas à le rappeler et font venir des amis pour les accompagner sur la chanson Kids are on the run ! Ce live nous réserve bien des surprises.

On est vraiment immergé dans ce concert, on en sent presque la sueur et les épaules contre nous. Pour les fans on se prend à chanter et à se lever pour bouger comme un yorkshire sous coke dans son salon (comment ça chui tout seul ?). Les tubes ne sont pas oubliés, Nomentclatura, Revolution.com pour le plaisir des fans de la première heure ! No one toujours prompte à se battre contre le FN nous gratifie de la chanson Putain si ça revient. Le public est conquis et reprend avec force les paroles de cette chanson directe et sans équivoque !

Quand Kemar nous raconte sa rencontre avec Johnny Rotten sur un festival de Bretagne ! Petit rappel d’un moment pas si anodin entre le chanteur anglais et le groupe No One is Innocent ! Une des chansons en anglais de ce set ! Histoire que si Johnny les écoute, il puisse les comprendre. Le message est clair ! No one ce n’est pas seulement Kemar, c’est un groupe de musiciens accompli et Shanka prends la main pour un solo simple et efficace pour faire danser le public et jouer avec lui ! Et il enchaine en prenant le chant lead pour le morceau HOLY FIRE, 2eme titre en anglais. Petite aparté, Shanka alias François Mercier œuvre en tant que guitariste /chanteur dans un duo guitare batterie « The Dukes » que je vous invite à découvrir.

Comme à chacun de ses concerts, le groupe invite le public à monter sur scène lors de la « dernière chanson », pour un véritable moment de partage, sur Drugs, dernier titre en anglais de ce concert ! On sent l’énergie déversée dans ce morceau et on voit presque le public sur scène quand on ferme les yeux ! Ahhhh j’ai envie d’y être !

On a l’impression que No One est increvable, avec tout ce qu’on a entendu on se demande comment ils tiennent encore sur scène ! Le rock ça conserve ! Vingt ans, Kemar entame à cappella cette chanson qui retrace l’histoire du groupe pour un titre punk n roll qui décoiffe !

S’enchaine les chansons Djihad Propaganda, La peau (on sent que c’est LA chanson du groupe que le public attend. On dirait des pucelles et puceaux en chaleur devant un film érotique ou joueraient Patrick Bruel et Laetitia Casta… Certes les références datent mais le groupe à plus de 20 ans d’existence… alors est ce que c’est vraiment à côté ?) puis Gazoline et Chile (véritable rouleau compresseur en live que cette chanson electro rock) suivit par une véritable ovation du public !

Charlie Hebdo et No One is Innocent c’est une grande histoire. Kemar nous offre une véritable tirade pleine d’émotions pour ce journal satirique qui s’est vu privé de certains de ses membres lors de l’horrible attentat dans leurs locaux. Kemar invite à monter sur scène des personnes de la rédaction pour leur montrer leur soutien et le public répond présent. Le micro leur est laissé et c’est de l’émotion dans la voix, sous une véritable ovation que la rédaction du journal s’exprime et remercie les équipes de sécurité et les No One pour leur soutien. Puis ils enchainent pour finir par « Charlie c’est reparti, parce qu’ils n’ont pas gagnés, ils ne gagneront pas » « Soyons courageux, résistons » ! La tension et l’émotion sont palpables, les larmes peuvent couler lors de ce moment fort qui restera dans la mémoire de celles et ceux présent lors de cette soirée à La Cigale ! Liberté ! Kemar invite Nico des Tagada Jones et Fred à la guitare pour envoyer le titre Charlie  qui clôturera ce live très bien monté !

Un album live à avoir pour tous fans du groupe, mais aussi un bon moyen de découvrir le groupe qui est une incroyable machine à énergie lors de ses lives !

Barricades Live
No One is Innocent
Verycords
2016

About FuckYourBrain

Un connard sans nom, un analphabete de la grammaire, un jouet au service des labels, un guignol sans interet, un fan de musique ou un gros lourd?

Depuis ce jour d’avril 2017 il délivre des chroniques et des interviews sans vergogne! donnant son avis pour ceux et celles qui veulent bien le lire.

Certains disent qu’il n’a pas de visage et que c’est un rat qui écrit toutes ces chroniques. D’autres que c’est le dieu du rock n roll lui même qui lui est apparu une nuit sans lune pour lui demander de s’atteler à la tache. Une rumeur dit que c’est un affreux gros bonhomme qui se gave de popcorn devant son écran d’ordinateur.

Qu’importe la verité, seul le résultat compte. Et il est bien décidé à donner son avis sur les groupes qu’il chronique et qu’il interview!

Ami.e.s du rock, du metal, du punk, du hardcore et du garage bienvenu sur la page du connard sans visage FuckYourBrain!

Check Also

La sélection de Noël de la rédaction – Spécial Musique !

Les fêtes approchent et vous êtes toujours en recherche du cadeau ultime pour un fan …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *