Home / Musique / Barrakuda – Barrakuda

Barrakuda – Barrakuda

Histoire de m’aérer un peu la tête du metal j’ai décidé de me pencher sur l’EP d’un petit groupe français qui se lance : Barrakuda. La scène française n’a de cesse de s’étoffer et c’est une bonne chose, mais voyons voir ce qui se cache derrière cette cover rose assez surprenante !

Le premier titre, De Sueur et de Rage, envoie tout de suite du gros son : guitares puissante, batterie entraînante, on est clairement dans la veine du bon rock garage des familles. Chantée en français cette piste propose des paroles que j’ai trouvées assez décousues mais pourquoi pas, l’ensemble fonctionne plutôt bien. L’enchaînement avec Mort ou Vif, très classique sur sa forme (trop peut-être), se fait de manière abrupte. Le rythme beaucoup plus intense donne une sensation d’urgence pas désagréable qui colle parfaitement aux paroles, très western. Une bonne chanson qui bien que loin de révolutionner le genre passe plutôt bien. De Sang Froid est de la même veine : très saccadée, avec de bonnes guitares, mais j’ai de nouveau un souci avec les paroles. Clairement le fait de chanter en français est intéressant mais il me manque quelque chose, j’ai la sensation que par moment certains mots sont ajoutés juste pour coller à la musique et enlèvent un peu de sens à l’ensemble… C’est au tour d’Entre 4 Murs de résonner ensuite et là pour le coup j’ai la sensation d’entendre la suite directe de la chanson précédente : la rythmique est presque la même et du coup je me suis demandé pourquoi les deux pistes se trouvaient l’une après l’autre. C’est presque dommage finalement. Et l’EP se conclue sur Fureur. De nouveau ce sont sensiblement les mêmes riffs qui sont repris, mais cette fois j’ai trouvé que l’alchimie entre les paroles et la musique se faisait mieux, que l’ensemble était plus entraînant qu’auparavant, donc c’est une sympathique conclusion !

A mon sens ce premier EP  de Barrakuda a les défauts de ses avantages : nouveau groupe on est curieux de les écouter mais clairement l’ensemble manque de profondeur et de l’expérience sur la durée qu’ont des groupes plus expérimentés. Sans être mauvais ce premier essai n’a, en tous cas pour moi, pas été totalement transformé car il y a trop de petits soucis comme ceux dont j’ai parlé avant. Clairement le groupe reste à suivre car il y a de très bonnes choses dans ce EP et ils vont s’améliorer, mais je reste sur ma faim concernant cette première production. Reste à voir ce qu’ils donnent sur scène au final !

Barrakuda
Barrakuda
2018

Eldricht Tales

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

Anthill – Grorr

Grorr, groupe de death metal progressif à influences djent né en 2005 à Pau, s’est …

Smalls Change (Meditations upon Ageing) – Derek Smalls

Pas un metalleux ne peut ignorer Spinal Tap. L’ampli à 11, le 32ème batteur de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *