Home / Musique / Backbone – The Foxy Ladies

Backbone – The Foxy Ladies

Découvrons aujourd’hui The Foxy Ladies, combo lyonnais composé exclusivement de filles. OK on s’en fout, je suis le premier à le dire, mais cela n’en reste pas moins un fait. Après un premier EP, Ignition, réellement efficace elles vont tenter de convaincre le public avec ce nouvel opus, Blackbone, mêlant rock, grunge et punk le tout sur dix morceaux survoltés. Allons donc faire un tour du côté du Rhône à leur découverte !

On entame directement dans le vif du sujet avec Fallout, qui enchaîne bien vite avec Under Control. Ces deux chansons très hard rock mâtiné de grunge démontrent parfaitement ce que souhaite faire le groupe avec sa musique. Chose étonnante : sur la seconde piste on découvre une voix masculine en contrepoint et cela m’a surpris pour le coup même si je dois dire que cela donne un aspect intéressant à l’ensemble. Et l’ensemble de l’album va clairement être de la même trempe : efficace et excellent. Ce n’est donc pas Cerebral Maze, troisième chanson, qui va me faire mentir, avec son rythme vocal lent qui prend par phase des envolées plus rapides. On se retrouve là plus dans le hard rock mais c’est toujours aussi plaisant. La voix de la chanteuse se pose parfaitement à la fois sur les pistes plus rageuses comme sur celles plus classiques. Daisies montre bien que le groupe n’est pas venu cueillir des pâquerettes (oui je suis toujours le roi des jeux de mots pourris…) : un instrumental qui démontre la maîtrise de chacune des musiciennes sur un rythme rapide qui au bout d’une minute se ralentit avant que la chanteuse ne pose sa voix sur l’ensemble. Une belle réussite. Hell Home marque le milieu de l’album de belle façon avec une vraie composante ballade rock classique qui propose une pause bienvenue dans des compositions jusque- là très efficaces.

Sorrow Games reprend le flambeau avec un rythme très rapide, saccadé, très fun à écouter, tandis que The Fools redonne un coup de boost avec une rage bien sentie. Le dernier tryptique de morceaux débute avec An Old Cactus Dream, chanson totalement dans le veine rock southern dopé, puis continue avec Monster Girl, plus rapide et efficace. On sent bien sur cette chanson qu’elles souhaitent s’amuser par le biais de leur musique et elles parvienne t à transmettre ce plaisir à leurs auditeurs. Puis elles nous disent au revoir sur The Gentle Art Of Destruction. Cette piste un peu OVNI est pourtant un condensé de tout ce que l’on a pu entendre auparavant, mettant en avant le talent de l’ensemble du groupe. Toutefois le son des guitares était un poil trop saturé pour moi, mais c’est vraiment une question de goût car le grunge est clairement là !

Premier véritable album et demonstration de force pour le quatuor de lyonnaises. Elles ne sont clairement pas là pour enfiler des perles et le démontrent sur chacune des chansons, pour notre plus grand plaisir. Paraît-il que c’est encore mieux sur scène donc espérons que j’aurais la chance de les croiser sur Paris pour voir si cette rumeur se démontre vraie !

Backbone
The Foxy Ladies
2018

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

Rotting Christ + Carach Angren+ Svart Crown – Trabendo – 04/02/18

Comment finir son week-end en beauté ? Et bien, il suffit de le passer au Trabendo …

Legenden – Asenblut

Le groupe Asenblut revient avec un tout nouvel EP, plus ancré dans l’ambiance Death mélodique …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *