Home / Jeux / ARENA : FOR THE GODS ! – Un jeu Iello

ARENA : FOR THE GODS ! – Un jeu Iello

Iello, c’est un mastodonte dans le monde de l’édition de JdPs.

Alors forcément, Iello, quand il sort un nouveau jeu, il met le paquet. Et puis Iello, il fait des jeux cool et fun, hein, des jeux d’ambiance qu’on peut jouer à plein, et ça c’est cool ! Comme par exemple : Code names, Time bomb, King of Tokyo…pour ne citer qu’eux.
Ah mais oui, justement, King of Tokyo ! Rappelez-vous, ce jeu de Richard Garfield, sorti en avril 2011, où on incarnait une jolie figurine monstre mutant qui détruisait tout sur son passage, et, surtout, se battait contre d’autres monstres mutants, « dans une atmosphère joyeuse dans l’unique but de devenir le seul et unique roi de Tokyo » (je cite le descriptif fourni par Iello). Cool et fun, on vous dit.

Alors, concrètement, il fallait lancer des dés, pour pouvoir faire un super combo attaque/soins/gains de points de victoire, et surtout, avoir Madame la Chance de son côté pour avoir un bon tirage de dés. Celui qui gagnait, c’était le premier à atteindre 20PV, ou le dernier à rester en vie.
Pas beaucoup de stratégie dans ce jeu, mais on passait un moment agréable, c’est vrai. En plus, le plateau avec les petites figurines, ça rendait bien pour les combats, c’était cool et fun !

 

Mais ce n’est pas tout ! En 2012, ils ont sorti « King of Tokyo – Power Up. Attention attention : Iello, ils ont rajouté de nouveaux pouvoirs aux monstres mutants ! Et pour qu’on ne voie pas trop le piège à c** ils ont même créé deux nouveaux monstres ! Trop cool et fun chez Iello !
Il y a également eu une extension Halloween en 2013, avec deux monstres cool et fun : l’incroyable Pumpkin Jack et l’effrayant Boogie Woogie.

 

Et puis, en 2014, chez Iello, quelqu’un a eu la magnifique idée de sortir un jeu totalement inédit : King of New York !!
De façon cool et fun, il s’agissait de lancer les dés, prier Madame la Chance, réaliser des combos de foufou, et …rester en vie !
Bien entendu, King of New York a eu son « power-up » également, en 2016.

 

Et puis, toujours en 2016, pour que ce soit encore plusse cool et fun, chez Iello, ils ont sorti une nouvelle version du jeu King of Tokyo, avec de nouvelles illus et « un dos de boîte qui décrit parfaitement le principe du jeu ». Ils ont ressorti, du coup, la version Power up en 2017. Eh ouais, ils ne lésinent pas, hein ?

 

Mais comme ils sont cool et fun, chez Iello, ils ne pouvaient pas s’arrêter dans cette lancée.
Je pense que quelqu’un, en réunion de rentrée, a lancé : carénons King of- ! Et l’on caréna.

Ainsi naquit…Attention…Roulements de tambours…. Arena : for the gods !, de Maxime Rambourg.
Avec ce jeu, sorti le 2 juin 2017, on plonge dans l’univers des diverses mythologies.

Le principe ?

On est un héros choisi par les Dieux, et on se bat entre nous pour les divertir et leur faire honneur. On est représentés par des petites figurines sur un joli plateau qui représente une arène.

On lance des dés, on prie Madame la Chance, et on réalise le meilleur combo de foufou. Celui qui gagne ? C’est le dernier à rester en vie !! Mais comme c’est original !!! Devant tant de coolitude, funitude et créativitude, je m’incline, là, cessez, messieurs zé mesdames de chez Iello, je n’en puis plus !!

Une petite variante de règles, quand même. Avant d’entrer dans l’arène, on doit s’équiper. Il s’agit de choisir une arme, une armure et une monture. Pour chaque type d’équipement, on a le choix entre autant de cartes que de joueurs, à piocher au hasard parmi 16 cartes différentes. Pour choper l’équipement de ses rêves, il faut miser ses propres points de vie. Mais attention ! ils sont perdus même si vous ne remportez pas l’enchère ! Et pas de 2ème tour ou de surenchère ! Si vous êtes ex-aequo avec un autre joueur, soit vous arrivez à vous mettre d’accord, soit les cartes sont distribuées au pif. Comme ça, c’est super cool et fun : en plus d’avoir perdu ses points de vie, on risque de se retrouver avec un truc tout pourri.

Bref, une fois équipés, on entre dans l’arène, et on tombe dans l’océan de créativité, et on combat. On peut aussi se blesser en se cognant contre les murs, ou en marchant sur des sortes de mines antiques qui piquent les pieds. On continue jusqu’à ce que l’un de nous perde tous ses points de vie. Par les Dieux, comme c’est super cool et fun, oulalala !

Et on ne se sent pas du tout du tout pris pour des idiots avec ce tout nouveau jeu totalement révolutionnaire ! Et il ne coûte que 32€ ! En fait, même le prix n’est pas original…

Un point positif, comme toujours chez Iello : les illustrations sont superbes et très bien soignées. Mais franchement, à part ça, je ne vois pas du tout l’intérêt d’y jouer, et encore moins de l’acquérir.

Les deux phases de jeu, pourquoi pas, même si la première est terriblement longue par rapport à la deuxième. Et le système de mise, je ne suis pas fan du tout : pourquoi ne peut-on surenchérir et passe-t-on à du hasard ?

Fun fact : je n’ai pas trop eu de chance avec mes mises : je ne misais jamais assez par rapport à mes 3 compères. Du coup, je me suis retrouvée avec des équipements un peu ridicules, genre ma monture, c’était un paon divin. Par contre, comme du coup, j’avais gardé plus de PV, et que je tirais, aux dés, plus de soins que d’attaques, c’est moi qui ai gagné !

Merci Madame la Chance ! Vous, au moins, vous êtes cool et fun pour de vrai !

About Cyn / Manolita

Check Also

Kit du Maître du Jeu, Force et Destinée – Edge

Le Kit du Maître du Jeu propose deux éléments, un écran et un livret. Autant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *