Home / Livres / Alexandre le Grand et les aigles de Rome- Javier Negrete

Alexandre le Grand et les aigles de Rome- Javier Negrete

L’uchronie est une des grandes modes du moment et les ouvrages ayant ce thème fleurissent sur les étagères des librairies. Javier Negrete, Grand Prix de l’Imaginaire en 2004 et Prix Européen Utopiale 2008, se lance donc dans cette vaste tâche en prenant soin de placer au centre de son roman un personnage emblématique : Alexandre le Grand. Il n’a visiblement pas peur de s’attaquer à un mythe et il a raison. Car n’importe qui ne peut pas rendre une copie égalant la sienne. Décryptage de ce roman qui promet d’être de nouveau un Grand Prix…

Le principe central du roman est assez simple : et si Alexandre n’était pas mort empoisonné, que se serait-il passé ? La réponse est relativement simple et donnée dans le titre. Allez ! Je vous aide : il se serait attaqué à l’autre puissance émergente du moment, Rome. La trame en elle-même promet de violents combats entre les phalanges macédoniennes et les centuries romaines, de nombreuses intrigues de cour,… Bref une Histoire revue et corrigée de près par un grand auteur de l’imaginaire. Que demander de mieux ?

Eh bien ce qu’il serait possible de demander est un texte de grande qualité avec des fondements historiques plausibles, non ? Il n’en est même pas besoin : tout est déjà là à l’ouverture du roman… Dès lors, que dire de plus sur un roman qui semble mettre en place tous les éléments d’une réussite parfaite ? La première chose à faire est de louer la traduction qui est d’excellente facture (cela devient une agréable habitude chez l’Atalante) et qui rend la lecture particulièrement fluide.

Il faut ajouter à cela une couverture de toute beauté avec un vernis très réussi, un volume de page assez impressionnant tout de même et on obtient un cocktail intéressant en vue de la réussite de ce titre auprès du lectorat.

De mon point de vue, un seul bémol peut venir troubler le tableau idyllique d’Alexandre et les aigles de Rome : un souci du détail pouvant troubler certains lecteurs. En effet, lorsque l’on écrit une uchronie, il faut savoir de quoi l’on parle et particulièrement bien se documenter sur le sujet. Dans le cas présent, cela pourrait poser quelques problèmes à certains lecteurs car la difficulté de certains termes issus de l’histoire antique peut paraître rebutante. Cela s’appelle toutefois du pinaillage car si l’auteur avait fait abstraction de ces détails nécessaires, j’aurais râlé également. Enfin bref, pour synthétiser, disons que les recherches de l’auteur sont particulièrement pointues et que cela se sent très bien au fil de son écriture. Pour donner un point de comparaison, la série Troie de David Gemmel est beaucoup moins bien étudiée par l’auteur que le présent titre.

Que dire de plus sinon que j’ai énormément apprécié ce roman, que de bout en bout, l’intérêt du lecteur est conservé et que je vous invite à un voyage au cœur de l’histoire antique dont personne ne sortira entier?..

Alexandre et les aigles de Rome
Javier Negrete
L’Atalante
24 €

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

Silo – Hugh Howey

L’édition dont je vais vous entretenir est parue au Livre de Poche, mais une fois …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *