Home / Musique / A Eulogy For The Damned – Orange Goblin

A Eulogy For The Damned – Orange Goblin

Formé en 1995, Orange Goblin a participé à la création du mouvement stoner, même s’il s’en est un peu écarté depuis, en ajoutant des 2002 des éléments heavy, punk et doom à ses riffs épais.

Avec ce septième album, le groupe frappe fort, revenant à des titres plus directs, plus épais, fortement teintés du hard rock des années 70 comme le montrent les brûlots que sont Red Tide Rising, l’entêtant Acid Trial ou The Fog. Cela nous donne une œuvre incontournable dans la discographie des Anglais qui plongent parfois à des sources proches de celles de Thin Lizzy comme sur l’excellent The Filthy & The Few, touchant à un heavy blues épais, teinté de metal sur Save Me From Myself ou The Bishops Wolf. Le groupe n’oublie jamais de distiller de belles mélodies au milieu de ses riffs épais comme le prouve le nuancé Stand For Something au joli feeling.

En dix morceaux, Orange Goblin nous offre une œuvre unique qui fera date car elle allie modernité et tradition, tout cela porté par une production parfaitement adaptée au style. Le travail des guitares est à souligner tant elles tissent des murs électriques derrière la voix épaisse et caractéristique de Ben Ward, frottée au papier de verre. La section rythmique n’est pas en reste, tant elle forme une assise solide à l’ensemble.

Orange Goblin
A Eulogy For The Damned
Candlelight
2012

About Denis

Check Also

Dark Desires – WEAK

Petit détour par le Dark Rock à forte ambiance gothique avec WEAK, groupe allemand mêlant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *