Accueil / Musique / Métal / A Complex of Cages – Barren Earth
Bannière Institut de la Musique

A Complex of Cages – Barren Earth

Les finlandais de Barren Earth nous reviennent avec un quatrième album, intitulé A Complex of Cages. Les princes du Death progressif ont donc choisi d’enchanter à nouveau leurs fans avec leurs mélodies envoûtantes et leur gros son.

On démarre avec The Living Fortress et ses samples de départ, bien vite renforcés par les instruments, et surtout les deux voix. Elles se parlent en contrepoint et les refrains m’ont totalement séduit. Le contrepoint vocal est juste magnifiquement gérér avec une magnifique mélodie derrière. Cet album s’annonce donc purement et simplement comme génial, et ce n’est pas Ruby qui va me faire mentir. Dans la même veine que la chanson précédente elle reprend la même recette et m’a de nouveau embarqué. Plus mélodique et moins screamé que du Arch Enemy, je dois dire que je me suis laissé emporter de bout en bout de cet album avec une facilité déconcertante.

Mention spéciale à Solitude Pith, sorte de ballade death, vraiment bien amenée et construite par le groupe, ou encore Withdrawal qui est une sorte d’adieu, assez ancré dans la veine progressif, du groupe à leurs fans. On aime ou on aime pas mais le fait est qu’il faut saluer l’effort. Mais je dois dire que même si The Living Fortress restera ma chanson préférée de l’album, la seconde est rapidement devenue Scatterprey. Très rythmée, visiblement fait pour embarquer les foules, cette chanson propose de nouveau ce contrepoint de voix mais de manière plus posée. Un très beau morceau tant dans la composition que dans les paroles.

Quand Barren Earth revient ils ne font pas semblant et entrent directement dans les albums que j’ai préféré depuis ce début d’année (oui ils commencent à être un peu nombreux mais c’est la faute des groupes, pas la mienne !). Onze années que ce groupe parcours une terre pas encore stérile au son de leurs riffs et tout ce que l’on peut espérer c’est que ça ne soit pas près de s’arrêter !

A Complex of Cages
Barren Earth
Peaceville Records
2018

Eldricht Tales

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

Y&B 17 – Yann Armellino & El Butcho

Le rock garage fait encore recette de nos jours et ce ne sont pas Yann …

Marduk + Archgoat + Valkyrja + Attic + Stortregn – La Machine du Moulin Rouge – 4/12/2018

Le 4 décembre avait lieu le concert de Marduk à La Machine du Moulin Rouge, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *