Entretien avec Vermilia au Cernunnos Pagan Fest 2020

A l’occasion du Cernunnos Pagan Fest 2020, j’ai rencontré l’artiste Vermilia pour son tout premier concert !

Bonjour et merci de bien vouloir répondre à nos questions ! Pour commencer, pourrais-tu te présenter ?

Bonjour, je suis Vermilia, une artiste féminine finlandaise de pagan métal, et ce concert, ici en France, c’était notre tout premier concert ! Je suis vraiment heureuse d’être là, vraiment excitée. Les gens sont adorables.

Comment décrirais-tu ton style musical ?

Eh bien je dirais que c’est du métal pagan scandinave… Il y a aussi des influences qui viennent de la musique folk traditionnelle et des influences du black métal. Donc je dirais que ça se rapproche du pagan métal. Et dans mes paroles, je parle de la nature, de l’humanité…

Donc tu dirais que tu es surtout influencée par le folk métal, la nature et le black métal atmosphérique ?

Oui, c’est ce que je dirais musicalement.

Est-ce qu’il y a certains groupes ou certains artistes qui t’influencent particulièrement ?

Bien sûr j’écoute beaucoup de groupes de musique. Mais ce qui m’inspire vraiment, c’est la très vieille musique finlandaise… Ces morceaux qu’on voit dans les vieux films finlandais. Il y a aussi la musique folk et la musique métal. Mais je pense que la plupart de mon inspiration vient de la nature, surtout dans les paroles.

Tu as sorti une vidéo il y a quelques jours, Mustan Taivaan Morsian… Est-ce que tu pourrais nous en dire plus sur cette vidéo et la chanson qui l’accompagne ?

La traduction du titre serait « La fiancée du ciel noir ». Je l’ai filmée avec mon producteur dans la nature finlandaise. J’aime vraiment faire ce genre de choses, pas juste la musique… Filmer, photographier… On était sensés le sortir il y a un an, mais pour un certain nombre de raisons cela a pris beaucoup plus de temps et nous l’avons terminée juste avant le festival.

Est-ce que c’est toi qui a écrit le script ?

En fait, non. C’était un projet artistique, pour lequel nous avons filmé différentes parties avant de tout mettre ensemble. Bien sûr nous avions une idée ce que nous voulions faire.

Comme tu l’as dit, c’était ton tout premier concert. Qu’est-ce que qui est prévu pour la suite ?

Je l’annoncerai bientôt. Mais j’ai vraiment beaucoup apprécié ce premier concert. C’était une expérience extraordinaire. J’en tremble encore ! Nous avons hâte voir ce qui arrive.

Donc vous avez des projets pour le futur ?

Oui, absolument. C’est seulement le début.

Avez-vous des anecdotes amusantes qui vous soient arrivées sur le projet ?

Mmh… L’idée de Vermilia a vu le jour un vendredi 13 en 2017, et j’ai eu ce sentiment que c’était vraiment le moment de faire ce genre de musique. Donc j’ai commencé à composer, j’ai demandé à un producteur finlandais de me rejoindre sur le projet. Nous avons fait trois chansons en une semaine, c’est venu très vite… Quand je fais quelque chose ça vient presque immédiatement. Nous avons ensuite sorti le premier album Kätkyt, et ensuite j’ai eu la chance de reprendre une chanson très importante dans la musique finlandaise, que les gens aiment beaucoup. J’étais vraiment très reconnaissante. Aujourd’hui, nous avons un EP de quatre chansons qui arrivent très prochainement… Voilà comment nous avons construit Vermilia. Mais si vous voulez entendre des histoires drôles…

… il faudra que je revienne dans quelques années.

Oui, peut-être. Donc je veux remercier tout le monde, tous ceux qui étaient là… J’aimerais vraiment revenir en France, j’adore le pays et les gens. Merci beaucoup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *