Entretien avec Lionel Cruzille et Nicolas Marti

A l’occasion du crowdfunding pour l’édition prestige du Concile de Merlin, Arwen a rencontré Lionel Cruzille et Nicolas Marti.

Lionel, j’espère que vous allez bien depuis la dernière fois qu’on s’est parlé, l’année dernière, pour votre trilogie Le Concile de Merlin. Vous revenez cette année avec une version collector et illustrée de la saga : pourquoi cette nouvelle édition?

D’abord parce que c’est un vieux rêve. Depuis que je l’ai écrit, j’ai toujours voulu qu’il soit illustré. J’adore dessiner et peindre, et c’est naturellement que je souhaitais voir le livre enrichi d’illustrations comme peuvent l’être les livres enchanteurs sur les elfes ou justement Merlin.

Mais ici, nous souhaitons présenter cela comme un journal et avec l’aspect réaliste et la gravité qu’on retrouve dans le livre. Des croquis intérieurs qui seraient ceux de Gwendaëlle (l’héroïne) et seraient donc comme ceux qu’on peut faire dans un journal. Dartgarry (l’illustrateur) aura aussi trois doubles pages pour illustrer des scènes importantes du livre.

D’autre part, ce rêve a pu trouver son chemin de réalisation grâce à Nicolas Marti de Projets Sillex qui m’a contacté pour proposition de mettre à disposition leur plateforme et d’organiser un partenariat. Ainsi, le financement participatif a pu voir le jour et nous pourrons proposer une version intégrale, ce qui n’était pas possible avec notre fonctionnement habituel en POD, pour une question de taille du livre. De plus, avec un autre imprimeur, nous dotons le livre d’une couverture rigide et, donc, des illustrations. Ce sera la version ultime !

Depuis la parution de la trilogie, quel a été l’accueil des lecteurs?

Je dirais plutôt positif ! 🙂 Mais je ne suis pas sûr d’être objectif… Parfois, certains ont été surpris par des aspects un peu spirituels du récit. En même temps, quand on y pense, Merlin était Druide, entre autres, et donc investi du rôle spirituel (et je ne parle pas de religion, ici). Quant au mythe lui-même, le Graal est a priori, très lié à la spiritualité ! Quoi donc d’étonnant à ce qu’un récit sur Merlin, son héritage, sa fille et les personnages de cet univers soient reliés à cela ? 🙂 Bizarrement, si la magie est présente dans la quasi-totalité des livres sur Merlin, la spiritualité ne l’est guère. Pourquoi ?

Vous proposez un financement participatif avec Projets Sillex qui est à la fois une plateforme de financement et une maison d’édition. Je me tourne donc vers vous : quel est le principe et l’objectif de votre démarche?

C’est une très vaste question, et la réponse risque d’être un peu longue ! L’illustratrice Aurélie Wintergerst a cependant tenté d’y répondre avec une BD visible sur notre site ! 😉

Projets Sillex est une maison d’édition dédiée aux littératures de l’imaginaire, qui promeut un circuit court du livre via sa propre plate-forme de financement participatif.

Nous nous sommes construits autour de la volonté d’offrir aux auteurs et autrices une rémunération à la hauteur de leur travail (30 % du prix du livre, contre 6 à 10 % en moyenne dans le circuit traditionnel), et c’est ce qui motive tout notre fonctionnement ! (avec, évidemment, l’envie de proposer à nos lecteurs des romans inoubliables, mais qui ne le veut pas ?)

Nous sélectionnons donc les meilleurs manuscrits, travaillons le texte avec l’auteur, créons l’objet-livre, puis, quand tout est prêt, nous mettons en ligne un projet de financement participatif sur notre site, avec la garantie que 30 % des sommes collectées sont directement versées à l’auteur.

Pour limiter au maximum les intermédiaires et nous assurer que chaque euro dépensé dans l’un de nos livres aille à un acteur essentiel de la chaîne (auteur, imprimeur, libraire le cas échéant, et éditeur), nous avons développé notre propre plate-forme de financement participatif, que nous avons tout naturellement ouverte à nos consœurs et confrères qui partagent bon nombre de nos valeurs.

Nous croyons beaucoup à la solidarité et au cercle vertueux, et nous sommes très fiers de pouvoir accueillir d’autres maisons d’édition, qui portent des projets éditoriaux ambitieux et uniques !

Pourquoi ce nom de Projets Sillex ? 

« Projets », en premier lieu, parce que nous voulions rappeler que, sans nos lecteurs, tous nos romans restent au stade de projet, et que c’est avec eux, et seulement avec eux, que ceux-ci deviennent de vrais objets-livres.

« Sillex », pour faire jaillir l’étincelle. Parce que chaque étincelle qui s’ajoute à la précédente peut faire naître un immense brasier, et c’est ce qui nous a plu avec ce nom ! Le deuxième « l » est là pour que les projets s’envolent mieux. Une manière d’appeler la chance, en quelque sorte !

Je viens de recevoir l’ouvrage Rocaille. À réception, j’ai découvert un papier d’une très belle qualité ainsi qu’un gros travail sur la couverture. Est-ce important pour vous de mettre en avant aussi bien un texte qu’un objet?

Nous sommes éditeurs, mais nous sommes et avons toujours été d’abord des lecteurs. Nous savons ce que nous aimons recevoir, et nous essayons donc de donner aux contributeurs de nos campagnes un objet-livre à la hauteur de leur attente (et de la nôtre) !

Pour Rocaille, nous avions, dès le début, la conviction que le texte méritait un traitement particulier, et le choix de la couverture toilée avec jaquette s’est imposé rapidement. Nous sommes heureux que le résultat plaise et que le roman soit choyé par ses propriétaires !

Comment se passe la collaboration pour Le Concile?

Les rôles sont bien définis, et les relations amicales !

Les éditions l’Alchimiste sont en charge du travail éditorial dans toutes ses composantes : travail graphique, travail du texte, fabrication, envois, etc.

Projets Sillex est là pour accompagner la campagne, que ce soit en communiquant sur ses réseaux ou en dispensant des conseils sur le déroulé du financement participatif.

Au milieu de ces rôles tout tracés, c’est une vraie amitié qui se noue également et nous permet de travailler dans une très bonne entente !

Lionel, comment travaillez-vous avec votre illustrateur?

Nous échangeons plusieurs fois par semaine pour préciser le travail : l’allure, l’âge, la posture de personnages, etc. J’ai transmis des informations historiques (habitats, forts militaires, vêtements, type d’épée) à Dartgarry et il m’envoie régulièrement des mises à jour. Malgré tout, j’essaye, une fois le cadre posé, de laisser Dartgarry le plus libre possible, surtout qu’il a un grand talent et je pense qu’un illustrateur doit aussi pouvoir se sentir libre dans son expression artistique.

J’en profite pour révéler que nous avançons vers la version finale de la couverture qui sera donc disponible le 6 juillet ! Les croquis intérieurs viendront ensuite.

Lionel, votre maison d’édition propose de plus en plus d’ouvrages, toujours d’aussi bonne qualité comme le superbe Ombruscus. Quelles sont les prochaines étapes que vous vous êtes fixées en tant qu’éditeur? Et celles sous votre casquette d’auteur

En tant qu’auteur, j’écris beaucoup moins. Mes deux derniers livres relevant d’un autre rythme, l’un était écrit depuis presque 2 ans et l’autre (Pahana) s’est écrit dans un délai très court.

Pour L’Alchimiste, nous avons plein de projets ! En Fantasy, nous avons le diptyque La Complainte des Ombres, de Florian Paret, qui est vraiment magnifique et sera présenté en avant-première aux Aventuriales le 26, 27 septembre 2020. Et puis la suite de Lyon des Cendres, de H. Laymore, avec beaucoup de révélations à venir. Ces 2 titres pourraient justement faire l’objet d’une parution en version plus prestigieuse, couverture dure et tirage limité, avec Projets Sillex ! 🙂

Quels nouveaux projets verront le jour sous la houlette de Projets Sillex?

Il est un peu tôt pour vous en dire plus, mais notre prochaine campagne sera très probablement lancée en octobre ! Nous avons fait le choix, avec Projets Sillex, d’éditer peu mais de mettre en avant des textes auxquels nous croyons !

Nous espérons que nos lecteurs et lectrices seront une nouvelle fois au rendez-vous cet automne, parce que nous comptons bien les gâter une fois de plus !

Merci à vous pour votre temps et vos réponses !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *