Accueil / Interviews / Entretien avec Haruna, batteuse de Lovebites
Bannière Institut de la Musique

Entretien avec Haruna, batteuse de Lovebites

Lovebites, c’est un power metal à la japonaise, efficace, proposant des riffs accrocheurs. Après avoir chroniqué leur dernier album, The Clockwork Immortality, et que Izzy ait assisté à leur concert à Paris, j’ai pris le temps de leur poser quelques questions afin d’en savoir plus sur le projet et leurs aspirations futures, et c’est Haruna, la batteuse du groupe, qui a pris le temps de me répondre.

Bonjour, et merci de répondre à ces quelques questions. Pourrais-tu tout d’abord te presenter, et nous expliquer ce que tu fais dans Lovebites ?

Tout d’abord merci pour l’entretien. Je suis Haruna, batteuse du groupe. J’ai commence la batterie à 13 ans et je joue souvent du Loudness tout en étant influence par Helloween, Kamelot et Chimaira.

 Comment et pourquoi es-tu devenue musicienne ?

Etant enfant j’ai vu quelqu’un jouer de la batterie et j’ai immédiatement senti que je voulais faire pareil, donc j’ai commence comme amateur, ne pensnt jamais devenir professionnelle. Puis j’ai découvert le metal et la double-pédale et j’ai commence à en jouer, avec plaisir. Depuis j’ai rejoins Lovebites et sui devenue musicienne professionnelle.

Comment as-tu intégré le groupe ?

Miho, la bassiste du groupe, et moi étions dans le même groupe auparavant, et quand on a splité elle m’a demandé de monter un nouveau combo avec elle. Miho et moi partagions le même rêve de faire du pur heavy donc j’ai de suite accepté et nous avons débuté Lovebites.

Pourquoi avoir choisi ce nom ? J’ai lu que c’était en référence aux paroles de la chanson de Halestorm, Love bites (So Do I).

Nous voulions prendre un titre de chanson comme nom de groupe dès le départ. Nous avions quelques idées, puis Asami est venue aux auditions pour une chanteuse et nous lui avons de mandé de chanter ce morceau de Halestorm. Elle l’a parfaitement faire et cela nous a inspire le nom du groupe. Et Lovebites est simple à garder en mémoire pour le public également !

The Clockwork Immortality est le tout nouvel album. Comment tu te sens par rapport à sa sortie ? Excitée de voir les réactions de vos fans ?

Je suis vraiment contente. Chaque membre du groupe ressort dans cet album et je crois que personne sauf Lovebites ne pouvait faire ce CD. Il y a une telle variété d’éléments comme du power mélodique, du rock modern, des ballades. Je pense que les fans vont adorer ces nouveaux développements de Lovebites.

Quand il s’agit de composer de nouveaux morceaux, comment cela se passé-t-il ? Qui écrit la musique et qui se penche sur les paroles ?

Miyako, notre guitariste a écrit les chansons de 1 à 5. Miho a travaillé avec un compositeur extérieur, Mao, et a écrit les 6, 7 et 8 en un seul bloc. La dixième, une ballade, a été écrite par Asami et Mao. Miho a préparé les paroles de trios des chansons et Asami s’est chargée du reste.

Comment avez-vous choisi l’artwork pour la pochette ? Elle est juste sublime !

David et Carlos, de Easy Rabbit Creations ont fait les artworks de nos deux derniers albums et ont donc continue avec celui-ci. Il est effectivement génial et nous l’adorons. Le loup est une métaphore de nous, faisant face à une horloge, représentant le temps. Nous voulions représenter le thème de cet album : “Chéri chaque instant de ta vie” dans cette illustration.

Quelle est ta piste préférée de l’album et pourquoi ?

Je les aime toutes mais si je devais en choisir une cela serait Empty Darkness. Cette tonalité de nostalgie mélodique est nouvelle chez Lovebites et je trouve ça fun de jouer les parties arrangées du milieu de la chanson.

Est-ce que des clips sont prévus pour cet album ? N’est-ce pas trop complexe de se retrouver devant les cameras lorsque l’on est plus habitué à la scène et au studio ? 

Le dernier clip est Rising issu de l’album. Et je me comporte de la meme manière devant les cameras ou devant le public. Mais c’est un peu plus dur de faire attention à mes expressions facials pendant que je joue sur ma batterie durant le tournage en effet, car la camera capte la moindre expression.

Nous avons vu votre show à Paris. Comment l’as-tu ressenti depuis la scène ? Et comment as-tu senti le public français par rapport à votre musique ?

Sincèrement le concert à Paris fut notre meilleure performance de la tournée. A chaque concert le public nous accueille chaleureusement et chante avec nous, et cela fut le cas à Paris même si c’était notre premier concert dans ton pays. C’était tellement génial ! J’aime encore plus la France maintenant…

Quel est ton pire souvenir sur scène ?

Ma marque de fabrique, une cymbale en forme d’étoile, m’est tombée dessus pendant un show. Ce truc peut sérieusement être une arme je pense ! (rires)

 N’est-ce pas dur avec les tournées et les voyages d’avoir une personnelle à côté du groupe ?

Nous n’avons pas vraiment fait d’énormes tournées encore, donc nous pouvons avoir nos vies personnelles lors des moments de pause. Mais je veux clairement plus tourner à l’international, au point de plus arriver à en avoir une ! Je pense que j’apprendrais à m’amuser uniquement dans cet environnement donc ça ne serait pas un problème pour moi.

Merci pour tes réponses, et à bientôt au détour d’une nouvelle date en France espérons !

 

Eldricht Tales

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

Covered In Blood – Arch Enemy

La première réflexion qui me soit venue en tête en apprenant l’existence de cette compilation …

Moonglow – Avantasia

Deux ans après la sortie de Ghostlighs, Avantasia, le projet musical de Tobias Sammet (EDGUY), …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *