Le rock garage fait encore recette de nos jours et ce ne sont pas Yann Armollino et El Butcho qui vont nous dire le contraire. Après un album, Better Way, qui a vraiment bien fonctionné il est temps de retrouver le duo rock pour onze nouvelles pistes toujours plus énergiques.

Mr. Wish attaque très fort d’entrée de jeu avec une chanson très rythmée, où la guitare de Yann a au final autant de place que la voix de Butcho. On sent parfaitement la complicité entre les deux et du coup la chanson fonctionne vraiment bien. Love Ain’t Easy to Tame reste également assez classique avec un bon groove qui fait rouler l’ensemble. How The World Is Turning On revient un peu plus aux bases du rock pour la route je dirais. Pur rock américain on sentirait presque la poussière emplir nos poumons tandis que l’on roule sur une infinie autoroute de l’Ouest américain. I Don’t Give up se fait tout aussi efficace bien qu’un peu plus rapide au niveau du tempo et sur cette chanson pour le coup je n’ai pas vraiment apprécié l’aspect vocal que je trouve en décalage par rapport au son des guitares. Separate Ways est ce que l’on pourrait appeler une pure ballade : lente, douce et séduisante. Clairement une chanson pour danser en galante compagnie ! Let’s Start Again porte parfaitement son nom puisque le vrai rock reprend ses droits avec un up tempo très réussi et un duo vocal pour une fois.

Under My Skin se fait plus groovy et intimiste, tandis que Don’t Worry Bout The Thing propose du véritable rock garage classique à souhaits. Drawn In My Fears reprend le côté plus road music avec un groove de guitare bien accentué. Smile Giver tient de la ballade années 70 fort agréable, évoquant un aspect champêtre de déjeuner sur l’herbe en famille. A1Y25 termine l’album de manière beaucoup plus rock avec des guitares lourdes et puissantes, donnant un dernier goût savoureux à l’ensemble.

Ce Y&B 17 montre que le rock français ne se porte pas si mal contrairement à ce que l’on dit habituellement. Amateurs du genre faites-vous le plaisir d’y jeter une oreille, vous pourriez bien ne pas la reprendre au final !

Y&B 17
Yann Armellino & El Butcho
2018