Avatar_Feather_&_Flesh_cover

C’est donc en ce mois de Novembre (Oui, oui il fait froid, gris & il pleut ! Ou sinon, on peut dire en Maivembre !) que je vous livre mes impressions sur le nouvel opus d’Avatar, ce quintet tout droit sorti de Suède pour le bonheur de nos oreilles.

Vous êtes prêt(e)s ? Oui ? Non ? De toute façon, je commence !

Feather & Flesh, le nom de leur nouveau-né commence doucement par une intro qui nous donne bien le ton…Petite montée en puissance, encore une autre montée… Et hop ! C’est parti !

Nous retrouvons le groupe qui à mis en avant la présence la batterie (parfaitement maîtrisée par John Alfredsson), ce qui n’est pas pour nous déplaire !

Notez aussi, que le groupe utilisera un instrument peu commun pour l’intro, mais néanmoins rigolo. Je vous laisse la surprise de découvrir celui-ci:)

Ladiiiiiies & Gentlemaaaan Your hero has returned again
Everything is going to be okay-ay-ay-ay
Ladies and gentlemen,
Your shepherd and your very best friend
Bow your head and let us in 
to stay-ay-ay-ay

Voilà ces quelques lignes qui vont rester dans votre tête chevelue pendant un bon moment !

En effet, The Eagle Has Landed est tout bonnement un titre efficace, qui donne une sacrée patate (ou pêche, vous choisissez). Je vous recommande vivement de visionner le clip, j’dis ça, j’dis rien !

L’ensemble de l’album reste cohérent bien que l’on n’y retrouve pas d’univers, d’ambiance, comme on aurait pu les retrouver dans Black Waltz ou Hail The Apocalypse, leurs précédents albums.

Notons toutefois que Johannes Eckerström à, certes, une très grande bouche grâce à son maquillage, mais qu’il sait très bien s’en servir de par sa capacité hallucinante de passer du chant clair au guttural qui se fait davantage remarquer sur cet opus.

 

Histoire de reposer un peu nos nuques, Fiddler’s Farewell saura faire ressortir votre côté romantique, Messieurs ! Alors sortez les bougies, les roses et accordez une danse à votre bien aimée pour cette jolie balade !

La suite de l’album est beaucoup plus marquante, en effet, les rythmes sont plus entraînants et groovy et les refrains entêtants ! (A croire que c’est fait exprès !) mais tout aussi torturés … (Et voilà ; donc ça, c’est pour arracher les noix -: Les noix… Les fruits ?- Ah, non, les noix… les noix.)

On peut difficilement passer à côté de Sky Burial, cette chanson tout droit sortie d’une cathédrale. Étonnament bouleversante… Inutile d’en dire plus.

Et pour finir cette chronique & comme je suis sympa comme nana, il faut bien l’avouer, je voudrais simplement vous prévenir que si vous êtes fan de South Park et que «  I’ve got something in my front pocket for you » vous parle… Ne sautez pas de joie tout de suite, tout de suite hein… Quoi que…

Je sais pas.. Faites des crêpes plutôt, c’est bon les crêpes !