princes-demons

C’était le cadeau de la rentrée pour le Livre de Poche : la reprise d’un cycle majeur de Jack Vance, la « Geste des princes-démons ». Initialement publiée en France en cinq volumes par les éditions Pocket en 1980, rééditée chez Pocket même en 1987, puis au Livre de Poche en 2000 et en 2004, cette grande fresque romanesque avait donc disparu des étalages des libraires depuis plus de dix ans.

« Le Prince des étoiles », « La Machine à tuer », « Le Palais de l’amour », « Le Visage du démon », « Le Livre des rêves » : cinq romans et près de mille quatre cents pages qui emmènent le lecteur à travers les étoiles en compagnie de Kerth Gersen, décidé à traquer et à tuer l’un après l’autre les cinq princes-démons qui ont assassiné ses parents.

Space-opera classique, « La Geste des pinces-démons » contient tous les ingédients propres à l’œuvre de Vance : créations de mondes, coutumes et pays étranges, humour, aventure, action, rebondissements, méchants d’envergure, mais aussi personnages pittoresques et flamboyants. Les ingrédients thématiques classiques, donc, mais aussi cette prose très dense et ce foisonnement de détails qui procurent aux sociétés et aux environnements décrits par Jack Vance une aptitude unique à surprendre et à dépayser le lecteur. Bien loin des énormes volumes qui sans cesse tirent à la ligne, cette « Geste des princes-démons » mérite assurément le détour. Un ouvrage que l’on prendra donc plaisir à lire et à relire, un voyage à travers la galaxie dont on aurait tort de se priver.

 

Jack Vance

La Geste des princes-démons

Traduit de l’américain par Pierre Billon, Alain Garsault, Guy Abadia, Jean-Pierre Pugi, Arlette Rosenblum

Couverture : Manchu

Le Livre de Poche